Aller au contenu principal

Meknès : Workshop international sur l’agriculture circulaire et lancement de projets de développement de l’entreprenariat et de l’innovation

L'agriculture circulaire, un modèle à suivre pour un système alimentaire durable et équitable et une protection de la biodiversité Lancement du centre d’innovation en agro-alimentaire et signature de conventions de partenariat   12/01/2022 - Le Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mercredi 12 janvier 2022 à Meknès, un workshop international sur l'agriculture circulaire et les innovations agroécologiques. Il a également procédé au lancement du centre d’innovation en agro-alimentaire et signature de conventions de partenariat. Il était accompagné du Gouverneur de Meknès, de l’Ambassadeur des Pays-Bas, de professionnels du secteur et de plusieurs responsables du ministère. Workshop international sur l'agriculture circulaire Le Ministre a présidé l’ouverture d’un workshop international sous le thème « l'agriculture circulaire et les innovations agro-écologiques : Expériences d’ici et d’ailleurs », tenu au Qualipôle Alimentation sis à l’agropole de Meknès. Dans son mot d'ouverture, le Ministre a indiqué que l’agriculture circulaire qui est considérée comme l’une des innovations de l’agroécologie, s’annonce comme modèle à suivre et que c’est un instrument pour faire émerger une agriculture marocaine à triple performance environnementale, économique et sociale. La nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030 vient renforcer ce modèle, notamment au niveau du deuxième fondement relatif à la pérennité du développement agricole à travers une agriculture résiliente et éco-efficiente. Ce workshop est une première initiative pour partager les expériences scientifiques sur l’agroécologie face aux nouveaux enjeux de développement agricole durable et sur l’agriculture circulaire comme alternative responsable au service des générations futures. C’est aussi l’occasion de capitaliser sur les pratiques, les success stories et les innovations, en vue d’asseoir un centre national d’agro-écologie au sein de l’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès, au service des chercheurs, étudiants et agriculteurs. L’agriculture circulaire, ou agriculture à faible apports externes, est une composante de l’agroécologie et s’annonce comme un modèle d’avenir. L’idée est de produire de manière à réduire au minimum les pertes dans la chaîne de production en maintenant les résidus et/ou sous-produits de la biomasse agricole et de la transformation des aliments dans le système alimentaire en tant que ressources renouvelables. Les exploitations agricoles pratiquant l’agriculture circulaire réduisent les intrants et ferment les cycles autant que possible, en particulier ceux de l’azote, du phosphore, du carbone, de l’énergie et de l’eau. Organisé par l’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès et AGRINOVA en partenariat avec l’Ambassade des Pays-Bas, cet événement a connu la participation des différents acteurs concernés, dont des professionnels et des chercheurs.   Inauguration d’un Centre d’innovation en agro-alimentaire Le Ministre a présidé l’inauguration du Centre d’Innovation en agro-alimentaire de Meknès « CENAM Innovation ». Il a visité les laboratoires d’analyses et de recherche et l’incubateur et lancé les travaux de construction de la halle technologique du centre. D’un coût de 28 millions de dirhams, ce centre a pour missions la formation, la montée en compétence et l’appui aux porteurs de projets, l’incubation des start-up, l’innovation et l’accompagnement des agro- industriels. La mise en place de ce centre s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie « Génération Green 2020-2030 » pour le développement du secteur agricole qui prévoit au niveau de son second fondement la poursuite du développement des filières agricoles en s’appuyant sur les acquis, notamment en matière d’intégration des filières de l’amont à l’aval et l’amélioration des conditions de valorisation et de commercialisation des produits agricoles et agroalimentaires. Elle encourage de ce fait l’innovation dans le secteur agricole et l’amélioration de la qualité de la production ainsi que la multiplication de l’investissement en recherche-développement. Trois conventions de partenariat ont été conclues pour assurer le fonctionnement de ce centre. Il s’agit d’une convention cadre de recherche et développement dans le domaine de l’agroalimentaire, conclue entre AGRINOVA et l'INRA. La deuxième convention, conclue entre AGRINOVA et Morocco Foodex, vise des actions de rapprochement et de collaboration pour contribuer à la réussite de la stratégie Génération Green et favoriser la compétitivité et la croissance des entreprises agroalimentaires marocaines, particulièrement celles de la région Fès-Meknès, à travers l'amélioration de la qualité et la valorisation des produits agricoles. La troisième convention, conclue entre AGRINOVA et l'ONCA, a pour objet de définir le cadre général de collaboration pour assurer la gestion et le fonctionnement de la Cellule d’accompagnement qui relève du centre. Pour rappel, l’association Agripole Innovation Meknès « AGRINOVA » est un pôle de compétitivité à caractère agricole érigé en association dans le cadre d’un partenariat public-privé regroupant les entreprises agro-industrielles, les organisations interprofessionnelles de différentes filières, les institutions de recherche formation et les pouvoirs publics, en vue de développer des projets collaboratifs de recherche-développement innovants dans la région Fès-Meknès.            

148ème session du Conseil d’administration du CIHEAM

M. Mohammed Sadiki, ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, en sa qualité de Président du Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM), a présidé le Conseil d’administration du CIHEAM s’est réuni le vendredi 17 décembre 2021 pour sa 148ème session par visioconférence depuis Rabat. FÉLICITATIONS ET HOMMAGES Avant d’entamer les échanges sur la conduite des activités et sur les avancées dans la procédure d’accréditation du CIHEAM pour la coopération déléguée auprès de la Commission Européenne, le Président a souhaité la bienvenue aux membres du conseil et félicité le délégué de la Tunisie au CIHEAM, M. Mahmoud Elies Hamza pour sa nomination au poste de ministre de l'agriculture. Il a également félicité le nouveau délégué de l’Albanie, M. Enio Civici, secrétaire général du ministère de l’agriculture ainsi que M. Thierry Dupeuple, nouveau directeur de l’Institut CIHEAM Montpellier. Le Conseil a rappelé la vision précieuse et l'engagement important de Feu Cosimo Lacirignola, Directeur de l'Institut du CIHEAM Bari puis Secrétaire Général du CIHEAM et adopté une décision visant à baptiser le campus du CIHEAM Bari en son honneur. Un hommage a également été rendu à feu Raymond Février (Secrétaire général du CIHEAM entre 1985-1991). Importante figure du monde agricole, il a contribué à renforcer le rôle de la recherche pour le développement agricole et à ouvrir des perspectives nouvelles de collaboration entre les pays des deux rives de la Méditerranée.   CONTINUITÉ DES SERVICES ET PROJECTIONS FUTURES Le Président du Conseil et les délégations des Etats membres ont salué les importantes avancées en dépit d’un contexte sanitaire qui complexifie et limite le travail de terrain. A ce titre, l’investissement de l'exécutif pour assurer la continuité et l'efficacité des services (formation, recherche, partenariats) - qui ont donné lieu à une augmentation du nombre d'étudiants et à une offre plus riche de formations- et pour développer de nouvelles initiatives à l’international a été salué. Des succès qui ont notamment été possibles grâce à l’anticipation et l’adaptation permanentes des équipes face aux contraintes sanitaires. Les délégations ont salué l’engagement du CIHEAM pour la poursuite des activités stratégiques (innovations, changements climatiques, filières BIO...), le renforcement des partenariats existants (FAO, UpM, EFI, COI, Arab Water Council…) et pour les nouvelles initiatives incluant une grande diversité de parties prenantes (Académies, club d’entreprises, associations de la société civile…). Les récentes orientations programmatiques dans les domaines de la gestion soutenable de l’eau et des bassins versants ont été remarquées et elles seront notamment portées au Forum Mondial de l’Eau de Dakar (mars 2022) où le CIHEAM sera présent. Au regard des exigences accrues de l’Union Européenne en matière de normes de gestion et de gouvernance, les délégations ont apprécié les progrès réalisés par le CIHEAM dans la procédure d’accréditation pour devenir un opérateur délégué de la Commission Européenne ainsi que pour le développement de politiques corporate inclusives (Plan d’égalité professionnelle, intégration du Genre dans la recherche notamment…). CÉLÉBRATIONS DES 60 ANS DU CIHEAM EN 2022 Parmi les points discutés, les célébrations des 60 ans du CIHEAM (en 2022). De nouveaux projets, des évènements et des conférences séquenceront une année de célébrations dans les pays membres et les Instituts. Ces dernières se voudront tournées vers le futur, en lien avec les défis émergents et pour lesquels les solutions développées par la jeunesse méditerranéenne doivent être soutenues. Des formations de qualité et adaptées aux défis émergents dont les impacts du COVID-19, ainsi que la meilleure insertion socio-professionnelle des jeunes dans une Méditerranée en mutation sont des facteurs essentiels de succès.  LE MONDE AGRICOLE ET PAYSAN : UNE RESSOURCE PRECIEUSE Au terme de la réunion, le Président du CIHEAM a fait l’éloge des femmes et des hommes des mondes ruraux et agricoles qui en cette période historique ont permis par leur travail et leur dévotion de préserver la sécurité alimentaire. Il a rappelé que dans le nouvel ordre mondial qui se dessine, leur place est essentielle et doit être renforcée. " L’approvisionnement pérenne et sécurisé des marchés alimentaires sont des conditions de la paix et ces personnes en sont les garants. La souveraineté alimentaire doit être réfléchie avec elles notamment dans le cadre des dynamiques prometteuses de l’économie sociale et solidaire" a-t-il conclu.   

17 décembre 2021

Réunion de travail autour de la transformation digitale du secteur agricole

Une volonté commune de renforcer la coordination pour une transformation digitale au service du développement du secteur agricole     Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, et la Ministre de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration, Mme Ghita Mezzour, ont tenu une réunion de travail au sujet de la transformation digitale le mardi 14 décembre 2021 au siège du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. Cette rencontre a porté sur la coordination entre les deux ministères en vue de l’élaboration d’un programme de travail commun pour renforcer les synergies nécessaires à l'essor de la transformation digitale du secteur agricole. Les deux parties ont échangé autour de la vision de la transformation digitale du secteur agricole et les leviers prioritaires pour initier le virage vers l’agriculture 4.0 dans le cadre de la stratégie « Génération Green 2020-2030 » présentée par le département de l’agriculture, ainsi qu’un ensemble de chantiers transverses en accompagnement des différents programmes engagés pour la modernisation du secteur agricole et agro-industriel. C’était également l’occasion de présenter les acquis en matière de transformation digitale du secteur, se rapportant notamment, à l’ensemble des macro-processus du département de l’agriculture pour favoriser le partage de l'information et aider à la prise décision, et ceux liés à l’écosystème agricole et alimentaire pour soutenir les agriculteurs et les accompagner dans leur positionnement en tant qu'acteurs majeurs du développement du secteur. A l’issue de la rencontre, les deux ministres ont réaffirmé leur volonté de renforcer la collaboration entre les deux ministères à travers la mise en place d’un dispositif de coordination au vu du grand potentiel de transformation digitale qui reste à explorer. La réunion s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des deux départements et des directeurs centraux concernés.    

16 décembre 2021

Réunion de travail autour de la gouvernance de l’eau

Une volonté commune de renforcer la coordination pour la gouvernance des ressources en eau aux niveaux national et régional   Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki et le Ministre de l’Equipement et de l’Eau, M. Nizar Baraka, ont tenu une réunion de travail au sujet de la gouvernance des ressources en eau le lundi 13 décembre 2021 au siège du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. Cette rencontre a pour objectif la bonne gouvernance et gestion intégrée et durable des ressources en eau. Elle a porté sur la convergence et la complémentarité entre les deux ministères pour assurer l’efficacité, l’économie et la durabilité de l’utilisation de l’eau. Les deux parties ont abordé à cette occasion plusieurs questions, notamment le Plan National de l’Eau qui fixe le cadre de référence de la politique nationale de l’eau, la gestion des bassins hydrauliques à déficit structurel sévère, la modernisation et la réhabilitation des ouvrages communs à but multiple prévu par le Programme National d'Approvisionnement en Eau Potable et d'Irrigation 2020-2027 ainsi que la coordination de l’exécution des projets de grands barrages lancés et programmés. A l’issue de cette rencontre, les deux ministres ont convenu de poursuivre la coordination entre les deux départements autour des programmes et projets communs, aux niveaux national et régional. Ont pris part à cette réunion les secrétaires généraux du département de l’agriculture et du département de l’eau et les directeurs centraux concernés.      

15 décembre 2021

Province de Berkane : journée d’étude et lancement de plusieurs projets de développement agricole et rural

Organisation d'une journée d'étude sur l'agriculture de précision et intelligente dans l’Agropole de Berkane Lancement de plusieurs projets de développement agricole et rural au niveau de la province de Berkane   11/12/2021 - Le Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé, samedi 11 décembre 2021, accompagné du Gouverneur de la province de Berkane, M. Mohamed Ali Habouha, du Président de la Chambre d’Agriculture de la région de l’Oriental, M. Mimoun Oussar, des professionnels, des élus locaux ainsi qu’une importante délégation de responsables du ministère, une journée d'étude sur l'agriculture de précision et intelligente dans l’Agropole de Berkane. Le Ministre a procédé également au lancement de plusieurs projets de développement et la visite de terrain d’autres projets au niveau de la province de Berkane. Journée d'étude sur l'agriculture de précision et intelligente Le Ministre a présidé une journée d'étude sur l'agriculture de précision dans l’Agropole de Berkane, qui s’inscrit dans la démarche d'innovation et de développement digitale que connait le secteur agricole dans le cadre de la stratégie Génération Green. Cet événement a été marqué par la participation des différents acteurs concernés dont des professionnels et des chercheurs. Dans son mot d'ouverture, le Ministre a indiqué que la transformation numérique est l'un des piliers de la stratégie « Génération Green 2020-2030 », qui prévoit de connecter pas moins de 2 millions d’agriculteurs à des plateformes de services digitaux. Il a également souligné que la transformation digitale permettra le développement du secteur agricole en termes de méthodes de travail et de production (Systèmes de contrôle à distance et rationalisation de l'utilisation des intrants). Lancement de plusieurs projets de développement et visite d’autres projets dans la province de Berkane Le plan agricole régional de l’oriental, déclinaison territoriale de la "Génération Green", vise à poursuivre la dynamique de développement agricole et à valoriser l'élément humain. Pour rappel, la nouvelle vision du secteur agricole "Génération Green" vise à améliorer les conditions de vie et d’établissement en milieu rural, à favoriser la création d'emplois, en particulier pour la catégorie des jeunes ainsi que l’émergence d’une classe moyenne agricole. La nouvelle stratégie vise également à poursuivre la dynamique de développement agricole, à travers des actions spécifiques dans les filières de production, les circuits de distribution et la préservation des ressources naturelles dans le contexte des changements climatiques. Dans ce cadre, le Ministre a procédé au lancement de plusieurs projets de développement agricole et rural dans la province de Berkane.   Au niveau de la commune territoriale de Madagh, province de Berkane, le Ministre a pris connaissance du programme de réhabilitation du périmètre de grande hydraulique, et a lancé les travaux de réhabilitation du réseau d’irrigation gravitaire du périmètre irrigué de Moulouya. Ce projet vise à réhabiliter les zones délabrées du système d’irrigation gravitaire des périmètres irrigués à une distance de 11,3 kilomètre, pour un coût de 21,2 millions de dirhams. Le Ministre a également procédé au lancement du programme d’entretien du réseau d'irrigation et de drainage des eaux au niveau des périmètres d'irrigation de Triffa, Zaio, Bouareg, Garet et Tafarta, avec une enveloppe financière de 28 millions de dirhams allouée pour l'année 2021.   Au niveau de la commune territoriale Laatamna, le Ministre a pris connaissance de l’avancement du programme d'aménagement et de revêtement de la piste rurale de Chnen, l’aménagement portera sur 10 km de pistes rurales pour un investissement global de 4 millions de dirhams.   Le Ministre a également pris connaissance du programme d'aménagement et de revêtement des pistes rurales au niveau de la zone d’action de l’office régional de mise en valeur agricole de Moulouya pour la période entre 2019 et 2021, dont les travaux sont achevés sur une longueur de 128 km pour un coût global estimé à 48 millions de dirhams. Ce programme s’inscrit dans le cadre du renforcement des infrastructures dans les périmètres ruraux et du désenclavement de plusieurs sites de production dans les communes relevant de la province de Berkane, à savoir Chouihiya, Boughriba, Fezouane, Aghbal, Zegzel, Madagh et Laatamna. Le Ministre a également pris connaissance du programme d'aménagement et de revêtement des pistes rurales au niveau de la zone d’action de l’office régional de mise en valeur agricole de Moulouya pour la période 2022, qui prévoit l'aménagement et le revêtement de 106 km de pistes rurales dans les provinces de Berkane, Nador et Taourirt, pour un investissement total de 102 millions de dirhams.   Pour rappel, le périmètre irrigué de la Moulouya est l'un des périmètres irrigués les plus importants du Royaume, où les superficies de grande hydraulique et de petite et moyenne hydraulique, s'élèvent respectivement à 66 728 hectares et 10 700 hectares. Le périmètre irrigué de la Moulouya dispose également d'équipements hydro-agricoles très importants et comprend 16 stations de pompage d'eau et un très important réseau de distribution d'eau d'irrigation de 1 689 km, en plus de 288 km de canaux principaux, et un réseau de pistes rurales de 1 115 km.            

11 décembre 2021

Province de Taza : Lancement de projets de développement des filières de production dans le cadre de la Stratégie Génération Green

Lancement du programme de plantations pour la période 2021-2022 au niveau de la province de Taza. Lancement de la construction et équipement d’une unité de valorisation des amandes au niveau du centre d’Aknoul.   10/12/2021 - Dans le cadre du lancement du programme de plantation au niveau de la province de Taza, M. Sadiki Mohammed, Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a procédé le 10 décembre 2021, au lancement de projets au niveau de la commune territoriale Gzenaya sud, cercle d'Aknoul relevant de la Province de Taza. Il était accompagné du Gouverneur de la Province de Taza, M. Mustapha El Maaza, du Président de la Chambre d’Agriculture de la région Fès Meknès, du Président de la Fédération Interprofessionnelle de la Filière de l’Arboriculture Fruitière du Maroc (FEDAM), des professionnels, des élus locaux ainsi qu’une importante délégation de responsables du Ministère. Pour rappel, et dans le cadre du programme de développement de l’espace rural et des zones de montagne notamment son volet relatif aux projets intégrés, ciblés et territorialisés visant le développement économique et social, et en application des orientations de la stratégie Génération Green, le ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a entrepris la mise en œuvre de plusieurs projets intégrés, centrés sur le développement agricole dont le Projet de Développement Rural Intégré en Zones De Montagne du Périf de Taza (PRODER).  La visite a porté sur le bilan du programme de développement de la filière arboricole dans la Province de Taza, le lancement du programme de plantations de la campagne 2021-2022 et le lancement de la construction et équipement d’une unité de valorisation des amandes au niveau du centre d'Aknoul. Programme de plantations 2021 – 2022 dans la province de Taza Le programme de plantation pour la période 2021-2022 consiste en la plantation de 4.120 ha, dont 3100 ha d'amandier, 600 ha d'olivier et 420 ha de figuier ; pour un montant d’investissement de 45.7 millions de dirhams. Au niveau de la commune territoriale Gzenaya sud, cercle d’Aknoul, le ministre a procédé au lancement des travaux de plantations d’amandier dans le périmètre Al Marj sur une superficie de 200 ha. D’un montant d’investissement de plus de 2,7 millions de dirhams, ce programme qui profitera à près de 80 bénéficiaires, s’inscrit dans le cadre de la stratégie « Génération Green 2020-2030». Il permettra d’améliorer les rendements et les revenus des petits agriculteurs, en plus de la création de nouveaux emplois au profit des jeunes. Par la même occasion, le Ministre a procédé à la distribution de matériel de valorisation des plantes aromatiques et médicinales au profit de la coopérative agricole féminine « Marzoug » bénéficiaire des projets agricoles solidaires au niveau de la province. Développement de la valorisation de la filière amandier  Dans le cadre de la pérennisation des projets de plantations d’amandier au niveau du cercle d’Aknoul, le Ministre a lancé le projet de construction et équipement d’une unité de valorisation des amandes au centre d’Aknoul. D’un montant global d’investissement de l’ordre de 2.75 Millions de dirhams au profit de 3128 bénéficiaires, la construction de cette unité devrait permettre l’organisation des bénéficiaires, l’amélioration et le renforcement de l’opération de décorticage des amandes à hauteur de 500 Kg/heure, l’amélioration des conditions de conditionnement et de commercialisation des amandes valorisées et l’amélioration du revenu des bénéficiaires du projet.  

10 décembre 2021

Cérémonie de remise des Diplômes aux lauréats de la 49ème et la 50ème Promotion de l’Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs

M. Mohammed Sadiki, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a présidé le mercredi 08 décembre 2021 à Salé, la cérémonie de remise des Diplômes aux lauréats de la 49ème et de la 50ème Promotion de l’Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs (ENFI). Dans son mot d’ouverture, M. Sadiki a indiqué que l’ENFI est appelée à accompagner la mise en œuvre de la Stratégie « Forêts du Maroc 2020 – 2030 » dont l’objectif est de rendre le secteur forestier plus compétitif et durable, à travers un modèle de gestion inclusif qui place les populations usagères au cœur de la gestion des forêts. Lors de cet événement, le Ministre a souligné également que l’ENFI a contribué activement à la mise en œuvre de la Stratégie « Génération Green 2020-2030 », qui a pour ambition de former 150.000 jeunes dans le domaine agricole à l’horizon 2030. L’Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs joue un rôle majeur dans la formation des ingénieurs et des experts dans le domaine forestier et agricole en général. Cette cérémonie constitue une étape importante dans le parcours de formation des étudiants et l'occasion de rendre hommage à tous les cadres pour leurs efforts consentis en faveur de l’amélioration continue de la formation et de la recherche.        

9 décembre 2021

Meknès : Workshop international sur l’agriculture circulaire et lancement de projets de développement de l’entreprenariat et de l’innovation

L'agriculture circulaire, un modèle à suivre pour un système alimentaire durable et équitable et une protection de la biodiversité Lancement du centre d’innovation en agro-alimentaire et signature de conventions de partenariat   12/01/2022 - Le Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mercredi 12 janvier 2022 à Meknès, un workshop international sur l'agriculture circulaire et les innovations agroécologiques. Il a également procédé au lancement du centre d’innovation en agro-alimentaire et signature de conventions de partenariat. Il était accompagné du Gouverneur de Meknès, de l’Ambassadeur des Pays-Bas, de professionnels du secteur et de plusieurs responsables du ministère. Workshop international sur l'agriculture circulaire Le Ministre a présidé l’ouverture d’un workshop international sous le thème « l'agriculture circulaire et les innovations agro-écologiques : Expériences d’ici et d’ailleurs », tenu au Qualipôle Alimentation sis à l’agropole de Meknès. Dans son mot d'ouverture, le Ministre a indiqué que l’agriculture circulaire qui est considérée comme l’une des innovations de l’agroécologie, s’annonce comme modèle à suivre et que c’est un instrument pour faire émerger une agriculture marocaine à triple performance environnementale, économique et sociale. La nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030 vient renforcer ce modèle, notamment au niveau du deuxième fondement relatif à la pérennité du développement agricole à travers une agriculture résiliente et éco-efficiente. Ce workshop est une première initiative pour partager les expériences scientifiques sur l’agroécologie face aux nouveaux enjeux de développement agricole durable et sur l’agriculture circulaire comme alternative responsable au service des générations futures. C’est aussi l’occasion de capitaliser sur les pratiques, les success stories et les innovations, en vue d’asseoir un centre national d’agro-écologie au sein de l’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès, au service des chercheurs, étudiants et agriculteurs. L’agriculture circulaire, ou agriculture à faible apports externes, est une composante de l’agroécologie et s’annonce comme un modèle d’avenir. L’idée est de produire de manière à réduire au minimum les pertes dans la chaîne de production en maintenant les résidus et/ou sous-produits de la biomasse agricole et de la transformation des aliments dans le système alimentaire en tant que ressources renouvelables. Les exploitations agricoles pratiquant l’agriculture circulaire réduisent les intrants et ferment les cycles autant que possible, en particulier ceux de l’azote, du phosphore, du carbone, de l’énergie et de l’eau. Organisé par l’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès et AGRINOVA en partenariat avec l’Ambassade des Pays-Bas, cet événement a connu la participation des différents acteurs concernés, dont des professionnels et des chercheurs.   Inauguration d’un Centre d’innovation en agro-alimentaire Le Ministre a présidé l’inauguration du Centre d’Innovation en agro-alimentaire de Meknès « CENAM Innovation ». Il a visité les laboratoires d’analyses et de recherche et l’incubateur et lancé les travaux de construction de la halle technologique du centre. D’un coût de 28 millions de dirhams, ce centre a pour missions la formation, la montée en compétence et l’appui aux porteurs de projets, l’incubation des start-up, l’innovation et l’accompagnement des agro- industriels. La mise en place de ce centre s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie « Génération Green 2020-2030 » pour le développement du secteur agricole qui prévoit au niveau de son second fondement la poursuite du développement des filières agricoles en s’appuyant sur les acquis, notamment en matière d’intégration des filières de l’amont à l’aval et l’amélioration des conditions de valorisation et de commercialisation des produits agricoles et agroalimentaires. Elle encourage de ce fait l’innovation dans le secteur agricole et l’amélioration de la qualité de la production ainsi que la multiplication de l’investissement en recherche-développement. Trois conventions de partenariat ont été conclues pour assurer le fonctionnement de ce centre. Il s’agit d’une convention cadre de recherche et développement dans le domaine de l’agroalimentaire, conclue entre AGRINOVA et l'INRA. La deuxième convention, conclue entre AGRINOVA et Morocco Foodex, vise des actions de rapprochement et de collaboration pour contribuer à la réussite de la stratégie Génération Green et favoriser la compétitivité et la croissance des entreprises agroalimentaires marocaines, particulièrement celles de la région Fès-Meknès, à travers l'amélioration de la qualité et la valorisation des produits agricoles. La troisième convention, conclue entre AGRINOVA et l'ONCA, a pour objet de définir le cadre général de collaboration pour assurer la gestion et le fonctionnement de la Cellule d’accompagnement qui relève du centre. Pour rappel, l’association Agripole Innovation Meknès « AGRINOVA » est un pôle de compétitivité à caractère agricole érigé en association dans le cadre d’un partenariat public-privé regroupant les entreprises agro-industrielles, les organisations interprofessionnelles de différentes filières, les institutions de recherche formation et les pouvoirs publics, en vue de développer des projets collaboratifs de recherche-développement innovants dans la région Fès-Meknès.            

12 janvier 2022

Rencontre avec le groupe parlementaire du RNI consacrée à la présentation de la stratégie «Génération Green 2020-2030 »

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki a tenu une rencontre avec le groupe parlementaire du Rassemblement National des Indépendants (RNI), le lundi 03 janvier 2022 au siège du parlement. Cette rencontre a été consacrée à la présentation des grandes lignes de la nouvelle stratégie de développement agricole « Génération Green 2020-2030 » lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste en février 2020. Génération Green a été élaborée sur la base de la vision Royale pour la consolidation des acquis réalisés dans le domaine agricole et la création de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural, en vue de favoriser l'émergence d’une classe moyenne agricole et d’en consolider l’ossature, pour qu’en définitive, elle puisse exercer sa double vocation de facteur d’équilibre et de levier de développement socio-économique. La nouvelle stratégie a été élaborée sur la base d'une évaluation portée par les professionnels, représentés par 19 Interprofessions des différentes filières de production et les 12 Chambres régionales d’agriculture, ainsi que le ministère de l’agriculture, selon une approche participative et intégrée.  La stratégie « Génération Green » repose sur deux fondements, le premier donnant la priorité à l’élément humain et le second concerne la pérennité du développement agricole. Le premier fondement place l'élément humain au centre de l'équation de développement, à travers la contribution à l'émergence d'une classe moyenne agricole en améliorant les revenus et la protection des agriculteurs ; la création d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles ; la poursuite de la structuration, du regroupement et de l'agrégation des agriculteurs autour d'organisations agricoles performantes ; et la réforme et modernisation des mécanismes d'accompagnement des exploitants. Le second fondement vise essentiellement la consolidation des réalisations achevées durant la dernière décennie dans le cadre du Plan Maroc Vert, et ce à travers la poursuite du développement des filières par une intervention plus ciblée sur l'amont et la réallocation des efforts sur l'aval ; la structuration et la modernisation des circuits de distribution ; l’amélioration de la qualité de la production et le développement d’une agriculture résiliente et éco-efficiente.      

4 janvier 2022

Réunion de travail autour de l’agriculture et l’industrie

Une volonté commune de renforcer la coordination pour amorcer une forte dynamique agro-industrielle Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki et le Ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Ryad Mezzour, ont tenu une réunion de coordination entre les deux ministères le mardi 28 décembre 2021 au siège du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. Cette rencontre a pour objectif de renforcer la coordination entre les secteurs de l’agriculture et de l’industrie en vue d’une meilleure intégration entre l'amont agricole et l'aval industriel des filières de production pour renforcer la compétitivité des entreprises du secteur agro-alimentaire et accroître l’investissement dans le secteur. Les deux parties ont abordé à cette occasion plusieurs questions, notamment la présentation du bilan du contrat programme pour le développement des industries agroalimentaires (IAA) conclu entre le gouvernement et les professionnels pour la période 2017-2021 ainsi que les perspectives d’une nouvelle feuille de route pour le développement des IAA. C’était également l’occasion d’aborder différents autres chantiers en commun, notamment l’avancement de la feuille de route nationale pour l’implémentation du schéma de réforme des marchés de gros des fruits et légumes, l’état d’avancement du chantier lancé par le ministère pour le développement de sept Agropoles au niveau des principaux bassins de production ainsi que diverses questions se rapportant à la formation professionnelle, au commerce extérieur et aux accords de libre-échange. A l’issue de cette rencontre, les deux ministres ont convenu de mettre en place un dispositif de coordination en vue de l’élaboration de programmes de travail communs. Ont pris part à cette réunion les directeurs centraux concernés des deux ministères.    

29 décembre 2021

Rapport officiel de l’UE : L'accord agricole bénéficie pleinement à la population des provinces du sud

L'Union européenne (UE) a une nouvelle fois confirmé dans son rapport annuel, publié mercredi, que la population des provinces du sud du Royaume bénéficie pleinement des accords conclus entre le Maroc et l’UE. La publication de ce rapport annuel, par la Commission européenne et le Service Européen de l’Action Extérieure (SEAE), s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord sous forme d’échange de lettres, modifiant les Protocoles 1 et 4 de l’Accord d’association Maroc-UE, entré en vigueur le 19 juillet 2019, communément appelé '’Accord agricole’’. Le rapport, qui détaille les différents aspects des bénéficies qu’apporte cet accord à la population des provinces du sud du Royaume, adopte une tonalité positive, qui n’est que le reflet de la qualité et de la robustesse du Partenariat entre le Maroc et l’Union européenne, qui se singularise par son esprit de confiance et d’ouverture. Ses rédacteurs confortent l’approche retenue par les autorités marocaines pour promouvoir l’ouverture économique des provinces du sud et d’en faire un véritable hub attractif dans le cadre d’un partenariat win-win entre l’UE, le Maroc et son continent africain d’appartenance. En une quarantaine de pages, le document atteste, par des données chiffrées, de l’impact positif et visible de l’accord sur le développement socio-économique des Provinces du Sud et leurs populations, en termes de croissance économique, de production et d’exportation des produits agricoles et de la pêche, de création d’emplois et d’investissements. Il met en avant, à cet égard, la dynamique vertueuse et la croissance rapide que connaissent ces régions et l’action conduite par le Maroc pour le développement de ses Provinces du Sud, dans le cadre du ‘’programme de développement 2016-2021’’, à travers la mise en œuvre d’une multitude de projets d’envergure. Un autre point crucial, relevé par la Commission européenne et le SEAE dans leur rapport, consiste en la pertinence des politiques publiques déployées dans ces régions, en mettant en valeur les résultats considérables obtenus à différents niveaux et leurs effets multiplicateurs en termes d’investissements, de généralisation de la protection sociale à l’ensemble de la population marocaine, d’amélioration des conditions de travail, de l’intégration socio-économique de la Femme, de soutien vigoureux à la jeunesse, ou encore de développement des infrastructures. Le rapport constitue de ce fait une reconnaissance de la part de l’Exécutif européen et du SEAE des efforts substantiels déployés par le Royaume dans ses provinces du sud, en tenant compte du souci d’une utilisation rationalisée et durable des ressources naturelles (projet du Port de Dakhla, projet d’une station de dessalement…). Cinglant démenti de la part des Institutions européennes aux thèses factices d’un soi-disant ‘’pillage’’ des ressources des Provinces du Sud, véhiculées par les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume, le rapport corrobore le bénéfice avéré pour les populations du Sahara marocain tel que constaté et acté par les représentants de la Commission européenne et du SEAE lors d’une visite effectuée en septembre 2021 au Maroc, y compris dans les provinces du sud. En effet, cette visite a permis aux responsables européens de constater, sur le terrain, l’ensemble des avancées socio-économiques tangibles que connaissent ces régions, d’interagir avec les représentants légitimes des populations concernées et de prendre conscience de l’importance primordiale que revêt le Partenariat Maroc-UE pour consolider l’ouverture économique des Provinces du Sud. Sans ambages, le rapport rappelle que les rencontres avec les différents acteurs économiques, autorités locales et représentants de la société civile, y compris des organisations actives en matière de droits de l’homme, ont permis de constater leur totale adhésion à l’effort de développement de ces régions, leur soutien à l'Accord en tant qu'outil de développement économique et social de ces régions et leur satisfaction de sa mise en œuvre et son caractère bénéfique. Il met en avant les efforts et réalisations du Maroc en matière de défense des droits de l’Homme au niveau national, et son rôle actif au niveau multilatéral, tel que reflété dans le Rapport annuel de l’UE sur les droits de l’homme et la démocratie dans le monde (2021), et atteste de la densité de la coopération Maroc-UE en la matière, en citant les nombreux projets mis en œuvre dans le cadre de la Déclaration politique conjointe, adoptée par le Conseil d’Association en juin 2019. S’agissant de la question du Sahara marocain, le rapport rappelle le soutien résolu de l'UE au processus en cours au niveau onusien pour le règlement de ce différend régional, et l’importance de faciliter la mission du nouvel Envoyé Personnel du Secrétaire Général de l’ONU, Staffan de Mistura. Il affirme l’engagement de l’UE au renforcement de la coopération régionale et sa disposition à y contribuer. À la lecture des différents chapitres du rapport, le constat qui en ressort constitue un nouveau camouflet infligé par la Commission européenne et le SEAE à l’Algérie et au polisario, qui ont multiplié récemment les manœuvres infructueuses visant à remettre en question la légalité des Accords entre l’UE et le Maroc, couvrant les provinces du sud. Le rapport sonne, in fine, comme une fin de non-recevoir à l’endroit de l’Algérie et du polisario de la part de la Commission européenne et du SEAE qui attestent de la continuité des relations commerciales entre le Maroc et l’UE, consacrent leur stabilité et réaffirment les engagements de l’Europe dans le cadre de son Partenariat global avec le Maroc. Source : MAP

23 décembre 2021

148ème session du Conseil d’administration du CIHEAM

M. Mohammed Sadiki, ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, en sa qualité de Président du Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM), a présidé le Conseil d’administration du CIHEAM s’est réuni le vendredi 17 décembre 2021 pour sa 148ème session par visioconférence depuis Rabat. FÉLICITATIONS ET HOMMAGES Avant d’entamer les échanges sur la conduite des activités et sur les avancées dans la procédure d’accréditation du CIHEAM pour la coopération déléguée auprès de la Commission Européenne, le Président a souhaité la bienvenue aux membres du conseil et félicité le délégué de la Tunisie au CIHEAM, M. Mahmoud Elies Hamza pour sa nomination au poste de ministre de l'agriculture. Il a également félicité le nouveau délégué de l’Albanie, M. Enio Civici, secrétaire général du ministère de l’agriculture ainsi que M. Thierry Dupeuple, nouveau directeur de l’Institut CIHEAM Montpellier. Le Conseil a rappelé la vision précieuse et l'engagement important de Feu Cosimo Lacirignola, Directeur de l'Institut du CIHEAM Bari puis Secrétaire Général du CIHEAM et adopté une décision visant à baptiser le campus du CIHEAM Bari en son honneur. Un hommage a également été rendu à feu Raymond Février (Secrétaire général du CIHEAM entre 1985-1991). Importante figure du monde agricole, il a contribué à renforcer le rôle de la recherche pour le développement agricole et à ouvrir des perspectives nouvelles de collaboration entre les pays des deux rives de la Méditerranée.   CONTINUITÉ DES SERVICES ET PROJECTIONS FUTURES Le Président du Conseil et les délégations des Etats membres ont salué les importantes avancées en dépit d’un contexte sanitaire qui complexifie et limite le travail de terrain. A ce titre, l’investissement de l'exécutif pour assurer la continuité et l'efficacité des services (formation, recherche, partenariats) - qui ont donné lieu à une augmentation du nombre d'étudiants et à une offre plus riche de formations- et pour développer de nouvelles initiatives à l’international a été salué. Des succès qui ont notamment été possibles grâce à l’anticipation et l’adaptation permanentes des équipes face aux contraintes sanitaires. Les délégations ont salué l’engagement du CIHEAM pour la poursuite des activités stratégiques (innovations, changements climatiques, filières BIO...), le renforcement des partenariats existants (FAO, UpM, EFI, COI, Arab Water Council…) et pour les nouvelles initiatives incluant une grande diversité de parties prenantes (Académies, club d’entreprises, associations de la société civile…). Les récentes orientations programmatiques dans les domaines de la gestion soutenable de l’eau et des bassins versants ont été remarquées et elles seront notamment portées au Forum Mondial de l’Eau de Dakar (mars 2022) où le CIHEAM sera présent. Au regard des exigences accrues de l’Union Européenne en matière de normes de gestion et de gouvernance, les délégations ont apprécié les progrès réalisés par le CIHEAM dans la procédure d’accréditation pour devenir un opérateur délégué de la Commission Européenne ainsi que pour le développement de politiques corporate inclusives (Plan d’égalité professionnelle, intégration du Genre dans la recherche notamment…). CÉLÉBRATIONS DES 60 ANS DU CIHEAM EN 2022 Parmi les points discutés, les célébrations des 60 ans du CIHEAM (en 2022). De nouveaux projets, des évènements et des conférences séquenceront une année de célébrations dans les pays membres et les Instituts. Ces dernières se voudront tournées vers le futur, en lien avec les défis émergents et pour lesquels les solutions développées par la jeunesse méditerranéenne doivent être soutenues. Des formations de qualité et adaptées aux défis émergents dont les impacts du COVID-19, ainsi que la meilleure insertion socio-professionnelle des jeunes dans une Méditerranée en mutation sont des facteurs essentiels de succès.  LE MONDE AGRICOLE ET PAYSAN : UNE RESSOURCE PRECIEUSE Au terme de la réunion, le Président du CIHEAM a fait l’éloge des femmes et des hommes des mondes ruraux et agricoles qui en cette période historique ont permis par leur travail et leur dévotion de préserver la sécurité alimentaire. Il a rappelé que dans le nouvel ordre mondial qui se dessine, leur place est essentielle et doit être renforcée. " L’approvisionnement pérenne et sécurisé des marchés alimentaires sont des conditions de la paix et ces personnes en sont les garants. La souveraineté alimentaire doit être réfléchie avec elles notamment dans le cadre des dynamiques prometteuses de l’économie sociale et solidaire" a-t-il conclu.   

17 décembre 2021

Réunion de travail autour de la transformation digitale du secteur agricole

Une volonté commune de renforcer la coordination pour une transformation digitale au service du développement du secteur agricole     Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, et la Ministre de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration, Mme Ghita Mezzour, ont tenu une réunion de travail au sujet de la transformation digitale le mardi 14 décembre 2021 au siège du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. Cette rencontre a porté sur la coordination entre les deux ministères en vue de l’élaboration d’un programme de travail commun pour renforcer les synergies nécessaires à l'essor de la transformation digitale du secteur agricole. Les deux parties ont échangé autour de la vision de la transformation digitale du secteur agricole et les leviers prioritaires pour initier le virage vers l’agriculture 4.0 dans le cadre de la stratégie « Génération Green 2020-2030 » présentée par le département de l’agriculture, ainsi qu’un ensemble de chantiers transverses en accompagnement des différents programmes engagés pour la modernisation du secteur agricole et agro-industriel. C’était également l’occasion de présenter les acquis en matière de transformation digitale du secteur, se rapportant notamment, à l’ensemble des macro-processus du département de l’agriculture pour favoriser le partage de l'information et aider à la prise décision, et ceux liés à l’écosystème agricole et alimentaire pour soutenir les agriculteurs et les accompagner dans leur positionnement en tant qu'acteurs majeurs du développement du secteur. A l’issue de la rencontre, les deux ministres ont réaffirmé leur volonté de renforcer la collaboration entre les deux ministères à travers la mise en place d’un dispositif de coordination au vu du grand potentiel de transformation digitale qui reste à explorer. La réunion s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des deux départements et des directeurs centraux concernés.    

16 décembre 2021

Réunion de travail autour de la gouvernance de l’eau

Une volonté commune de renforcer la coordination pour la gouvernance des ressources en eau aux niveaux national et régional   Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki et le Ministre de l’Equipement et de l’Eau, M. Nizar Baraka, ont tenu une réunion de travail au sujet de la gouvernance des ressources en eau le lundi 13 décembre 2021 au siège du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. Cette rencontre a pour objectif la bonne gouvernance et gestion intégrée et durable des ressources en eau. Elle a porté sur la convergence et la complémentarité entre les deux ministères pour assurer l’efficacité, l’économie et la durabilité de l’utilisation de l’eau. Les deux parties ont abordé à cette occasion plusieurs questions, notamment le Plan National de l’Eau qui fixe le cadre de référence de la politique nationale de l’eau, la gestion des bassins hydrauliques à déficit structurel sévère, la modernisation et la réhabilitation des ouvrages communs à but multiple prévu par le Programme National d'Approvisionnement en Eau Potable et d'Irrigation 2020-2027 ainsi que la coordination de l’exécution des projets de grands barrages lancés et programmés. A l’issue de cette rencontre, les deux ministres ont convenu de poursuivre la coordination entre les deux départements autour des programmes et projets communs, aux niveaux national et régional. Ont pris part à cette réunion les secrétaires généraux du département de l’agriculture et du département de l’eau et les directeurs centraux concernés.      

15 décembre 2021

Province de Berkane : journée d’étude et lancement de plusieurs projets de développement agricole et rural

Organisation d'une journée d'étude sur l'agriculture de précision et intelligente dans l’Agropole de Berkane Lancement de plusieurs projets de développement agricole et rural au niveau de la province de Berkane   11/12/2021 - Le Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé, samedi 11 décembre 2021, accompagné du Gouverneur de la province de Berkane, M. Mohamed Ali Habouha, du Président de la Chambre d’Agriculture de la région de l’Oriental, M. Mimoun Oussar, des professionnels, des élus locaux ainsi qu’une importante délégation de responsables du ministère, une journée d'étude sur l'agriculture de précision et intelligente dans l’Agropole de Berkane. Le Ministre a procédé également au lancement de plusieurs projets de développement et la visite de terrain d’autres projets au niveau de la province de Berkane. Journée d'étude sur l'agriculture de précision et intelligente Le Ministre a présidé une journée d'étude sur l'agriculture de précision dans l’Agropole de Berkane, qui s’inscrit dans la démarche d'innovation et de développement digitale que connait le secteur agricole dans le cadre de la stratégie Génération Green. Cet événement a été marqué par la participation des différents acteurs concernés dont des professionnels et des chercheurs. Dans son mot d'ouverture, le Ministre a indiqué que la transformation numérique est l'un des piliers de la stratégie « Génération Green 2020-2030 », qui prévoit de connecter pas moins de 2 millions d’agriculteurs à des plateformes de services digitaux. Il a également souligné que la transformation digitale permettra le développement du secteur agricole en termes de méthodes de travail et de production (Systèmes de contrôle à distance et rationalisation de l'utilisation des intrants). Lancement de plusieurs projets de développement et visite d’autres projets dans la province de Berkane Le plan agricole régional de l’oriental, déclinaison territoriale de la "Génération Green", vise à poursuivre la dynamique de développement agricole et à valoriser l'élément humain. Pour rappel, la nouvelle vision du secteur agricole "Génération Green" vise à améliorer les conditions de vie et d’établissement en milieu rural, à favoriser la création d'emplois, en particulier pour la catégorie des jeunes ainsi que l’émergence d’une classe moyenne agricole. La nouvelle stratégie vise également à poursuivre la dynamique de développement agricole, à travers des actions spécifiques dans les filières de production, les circuits de distribution et la préservation des ressources naturelles dans le contexte des changements climatiques. Dans ce cadre, le Ministre a procédé au lancement de plusieurs projets de développement agricole et rural dans la province de Berkane.   Au niveau de la commune territoriale de Madagh, province de Berkane, le Ministre a pris connaissance du programme de réhabilitation du périmètre de grande hydraulique, et a lancé les travaux de réhabilitation du réseau d’irrigation gravitaire du périmètre irrigué de Moulouya. Ce projet vise à réhabiliter les zones délabrées du système d’irrigation gravitaire des périmètres irrigués à une distance de 11,3 kilomètre, pour un coût de 21,2 millions de dirhams. Le Ministre a également procédé au lancement du programme d’entretien du réseau d'irrigation et de drainage des eaux au niveau des périmètres d'irrigation de Triffa, Zaio, Bouareg, Garet et Tafarta, avec une enveloppe financière de 28 millions de dirhams allouée pour l'année 2021.   Au niveau de la commune territoriale Laatamna, le Ministre a pris connaissance de l’avancement du programme d'aménagement et de revêtement de la piste rurale de Chnen, l’aménagement portera sur 10 km de pistes rurales pour un investissement global de 4 millions de dirhams.   Le Ministre a également pris connaissance du programme d'aménagement et de revêtement des pistes rurales au niveau de la zone d’action de l’office régional de mise en valeur agricole de Moulouya pour la période entre 2019 et 2021, dont les travaux sont achevés sur une longueur de 128 km pour un coût global estimé à 48 millions de dirhams. Ce programme s’inscrit dans le cadre du renforcement des infrastructures dans les périmètres ruraux et du désenclavement de plusieurs sites de production dans les communes relevant de la province de Berkane, à savoir Chouihiya, Boughriba, Fezouane, Aghbal, Zegzel, Madagh et Laatamna. Le Ministre a également pris connaissance du programme d'aménagement et de revêtement des pistes rurales au niveau de la zone d’action de l’office régional de mise en valeur agricole de Moulouya pour la période 2022, qui prévoit l'aménagement et le revêtement de 106 km de pistes rurales dans les provinces de Berkane, Nador et Taourirt, pour un investissement total de 102 millions de dirhams.   Pour rappel, le périmètre irrigué de la Moulouya est l'un des périmètres irrigués les plus importants du Royaume, où les superficies de grande hydraulique et de petite et moyenne hydraulique, s'élèvent respectivement à 66 728 hectares et 10 700 hectares. Le périmètre irrigué de la Moulouya dispose également d'équipements hydro-agricoles très importants et comprend 16 stations de pompage d'eau et un très important réseau de distribution d'eau d'irrigation de 1 689 km, en plus de 288 km de canaux principaux, et un réseau de pistes rurales de 1 115 km.            

11 décembre 2021

Province de Taza : Lancement de projets de développement des filières de production dans le cadre de la Stratégie Génération Green

Lancement du programme de plantations pour la période 2021-2022 au niveau de la province de Taza. Lancement de la construction et équipement d’une unité de valorisation des amandes au niveau du centre d’Aknoul.   10/12/2021 - Dans le cadre du lancement du programme de plantation au niveau de la province de Taza, M. Sadiki Mohammed, Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a procédé le 10 décembre 2021, au lancement de projets au niveau de la commune territoriale Gzenaya sud, cercle d'Aknoul relevant de la Province de Taza. Il était accompagné du Gouverneur de la Province de Taza, M. Mustapha El Maaza, du Président de la Chambre d’Agriculture de la région Fès Meknès, du Président de la Fédération Interprofessionnelle de la Filière de l’Arboriculture Fruitière du Maroc (FEDAM), des professionnels, des élus locaux ainsi qu’une importante délégation de responsables du Ministère. Pour rappel, et dans le cadre du programme de développement de l’espace rural et des zones de montagne notamment son volet relatif aux projets intégrés, ciblés et territorialisés visant le développement économique et social, et en application des orientations de la stratégie Génération Green, le ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a entrepris la mise en œuvre de plusieurs projets intégrés, centrés sur le développement agricole dont le Projet de Développement Rural Intégré en Zones De Montagne du Périf de Taza (PRODER).  La visite a porté sur le bilan du programme de développement de la filière arboricole dans la Province de Taza, le lancement du programme de plantations de la campagne 2021-2022 et le lancement de la construction et équipement d’une unité de valorisation des amandes au niveau du centre d'Aknoul. Programme de plantations 2021 – 2022 dans la province de Taza Le programme de plantation pour la période 2021-2022 consiste en la plantation de 4.120 ha, dont 3100 ha d'amandier, 600 ha d'olivier et 420 ha de figuier ; pour un montant d’investissement de 45.7 millions de dirhams. Au niveau de la commune territoriale Gzenaya sud, cercle d’Aknoul, le ministre a procédé au lancement des travaux de plantations d’amandier dans le périmètre Al Marj sur une superficie de 200 ha. D’un montant d’investissement de plus de 2,7 millions de dirhams, ce programme qui profitera à près de 80 bénéficiaires, s’inscrit dans le cadre de la stratégie « Génération Green 2020-2030». Il permettra d’améliorer les rendements et les revenus des petits agriculteurs, en plus de la création de nouveaux emplois au profit des jeunes. Par la même occasion, le Ministre a procédé à la distribution de matériel de valorisation des plantes aromatiques et médicinales au profit de la coopérative agricole féminine « Marzoug » bénéficiaire des projets agricoles solidaires au niveau de la province. Développement de la valorisation de la filière amandier  Dans le cadre de la pérennisation des projets de plantations d’amandier au niveau du cercle d’Aknoul, le Ministre a lancé le projet de construction et équipement d’une unité de valorisation des amandes au centre d’Aknoul. D’un montant global d’investissement de l’ordre de 2.75 Millions de dirhams au profit de 3128 bénéficiaires, la construction de cette unité devrait permettre l’organisation des bénéficiaires, l’amélioration et le renforcement de l’opération de décorticage des amandes à hauteur de 500 Kg/heure, l’amélioration des conditions de conditionnement et de commercialisation des amandes valorisées et l’amélioration du revenu des bénéficiaires du projet.  

10 décembre 2021

Cérémonie de remise des Diplômes aux lauréats de la 49ème et la 50ème Promotion de l’Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs

M. Mohammed Sadiki, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a présidé le mercredi 08 décembre 2021 à Salé, la cérémonie de remise des Diplômes aux lauréats de la 49ème et de la 50ème Promotion de l’Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs (ENFI). Dans son mot d’ouverture, M. Sadiki a indiqué que l’ENFI est appelée à accompagner la mise en œuvre de la Stratégie « Forêts du Maroc 2020 – 2030 » dont l’objectif est de rendre le secteur forestier plus compétitif et durable, à travers un modèle de gestion inclusif qui place les populations usagères au cœur de la gestion des forêts. Lors de cet événement, le Ministre a souligné également que l’ENFI a contribué activement à la mise en œuvre de la Stratégie « Génération Green 2020-2030 », qui a pour ambition de former 150.000 jeunes dans le domaine agricole à l’horizon 2030. L’Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs joue un rôle majeur dans la formation des ingénieurs et des experts dans le domaine forestier et agricole en général. Cette cérémonie constitue une étape importante dans le parcours de formation des étudiants et l'occasion de rendre hommage à tous les cadres pour leurs efforts consentis en faveur de l’amélioration continue de la formation et de la recherche.        

9 décembre 2021

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Plus d'informations