Aller au contenu principal

Avis aux importateurs des animaux vivants, viandes et produits de charcuterie n°1816 du 1er octobre 2022

Avis aux importateurs des animaux vivants, viandes et produits de charcuterie n°1816 du 1er octobre 2022   Avenant n°2 au cahier de charges dans le cadre de l'accord de libre échange des produits agricoles, agricoles transformés, de poissons et des produits de la pêche conclu entre le Maroc et l'UE pour l'importation des veaux destinés à l'engraissement originaires de l'UE

ETUDE D’EVALUATION STRATEGIQUE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DES MARCHES DE GROS

Dans le cadre de l’opérationnalisation de la stratégie Génération Green 2020-2030, le Département de l’Agriculture a lancé un nouveau Programme d’Appui à la stratégie GG en partenariat avec la Banque Mondiale et l’AFD sur la période 2021-2025. Ce programme d’appui (Programme Pour Résultats -PforR) s’articule autour de trois principaux domaines de résultats : L’inclusion des jeunes ; L’amélioration de la commercialisation des produits agricoles ; et Le conseil, l’innovation, la recherche et la formation. Ce programme constitue un levier essentiel qui contribuera à la concrétisation des ambitions tracées dans le cadre de la stratégie Génération Green. Parmi ses ambitions et objectifs, figure la modernisation de 12 marchés de gros de nouvelle génération, avec un renforcement du contrôle sanitaire. A cet effet, et conformément à la réglementation nationale en vigueur et au plan d’action du programme PforR, une Etude d’évaluation stratégique environnementale et sociale des marchés de gros modernisés a été lancée par le Département de l’Agriculture. Son objectif est d’anticiper le plus précocement possible, et à l’amont du processus décisionnel, sur les enjeux majeurs associés à l’opérationnalisation des marchés de gros. Cette étude est assortie d’un plan cadre de gestion environnementale et sociale (PCGES) et de ses instruments corolaires opérationnels, pour assurer la mise en conformité avec les politiques environnementales et sociales (PES) de la Banque Mondiale, baptisées les Politiques de sauvegarde. La finalité est de garantir la protection des populations et de l'environnement contre les risques et impacts négatifs potentiels susceptibles d’être générés par les programmes et projets financés. Cette étude a permis de ressortir quatre instruments opérationnels pour une meilleure gestion environnementale et sociale des marchés de gros, à savoir : (i) un Plan de mitigation des impacts négatifs et de bonification des impacts positifs ; (ii) un Plan de surveillance et de suivi des indicateurs de performance environnementale et sociale (IPES). A cet effet, 16 indicateurs ont été formulés avec pour chacun d’entre eux des paramètres quantifiables à évaluer, avec une affectation des responsabilités de leur suivi et de leur renseignement ; (iii) un dispositif de gestion et de coordination environnementale et sociale pour la mise en œuvre du PCGES et la supervision du processus de réalisation des études d’impact environnemental et social/PGES et (iv) un Plan de renforcement des capacités.   Cette étude a été publiée sur le site officiel du département de l’Agriculture le 27 décembre 2021, en vue d’informer les acteurs et de collecter leurs avis, attentes et propositions d’amélioration de son contenu. Une consultation publique a été également tenue le 25 janvier 2022 en présence des représentants centraux et régionaux des différents départements ministériels concernés (Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Ministère de l’Intérieur, Ministère de l’Industrie et du Commerce et Ministère de la Transition Energétique et du Développement Durable) ainsi que les professionnels et la société civile…. Cette consultation publique a permis d’amender et d’améliorer le contenu de l’étude, qui a fait l’objet de publication dans sa version définitive le 10 février 2022 sur le site du département de l’Agriculture.

10 février 2022

Appel à projets 2022 : MECANISME COMPETITIF DE LA RECHECHE-DEVELOPPEMENT ET DE LA VULGARISATION AU MAROC (MCRDV)

Le Mécanisme Compétitif de Recherche –Développement et Vulgarisation MCRDV est un programme qui s’inscrit dans le cadre des orientations de la stratégie Nationale de la Formation et de la Recherche Agricoles lancée en 2013 par le Département de l’Agriculture. Le MCRDV permet un financement compétitif de la recherche collaborative, sur des thèmes prioritaires répondant aux besoins identifiés dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030 en s’appuyant sur des équipes pluridisciplinaires et multi-institutionnelles performantes avec un processus efficace de transfert systématique des résultats des travaux de recherche. Les projets soumis au titre de l’année 2022 doivent obligatoirement s’inscrire dans le cadre des thématiques suivantes : Intelligence artificielle, digitalisation et développement agricole ; Développement de systèmes de production agricoles innovants et résilients face aux changements climatiques ; Transformation, valorisation et commercialisation des produits agricoles.   Le MCRDV est ouvert aux équipes multi-institutionnelles de chercheurs et/ou d’enseignants chercheurs. Les projets déposés doivent obligatoirement être coordonnés par des établissements d’Enseignement supérieur et de Recherche Agricoles sous tutelle du Département de l’Agriculture. Les chercheurs participants aux projets de MCRDV en cours  de réalisation ne sont pas éligibles. La date limite de dépôt des dossiers est le mercredi 02 Mars 2022.  Les documents de de l'appel à projets sont téléchargeables en cliquant sur les liens suivants :

20 janvier 2022

Projet de Résilience et de Durabilité des Eaux d’Irrigation REDI

Le projet de Résilience et de Durabilité des Eaux d’Irrigation REDI consiste à renforcer la gouvernance de l’eau dans l’agriculture dans un contexte de rareté croissante de l’eau et à améliorer la qualité des services d’irrigation et de conseil agricole ainsi que l'accès aux technologies modernes d'irrigation à la parcelle dans les zones du projet. Les interventions du projet sont structurées en plusieurs composantes : Composante 1 : Renforcement de la gouvernance de l'Eau dans l'Agriculture dans un contexte de raréfaction de l'eau Composante 2 : Modernisation des services d’irrigation et de drainage Composante 3 : Amélioration de l'accès aux services de conseil et aux technologies d'irrigation à la parcelle   Les documents de sauvegarde environnementale et sociale sont téléchargeables en cliquant sur les liens suivants : Procédures de Gestion de la Main d’œuvre (PGMO)  Cadre de Politique de Réinstallation (CPR) Cadre de mobilisation des parties prenantes (CMPP) Cadre de gestion environnementale et sociale (CGES) Plan d'engagement environnemental et social (PEES)

20 janvier 2022

Avis aux importateurs des animaux vivants, viandes et produits de charcuterie n°1092 du 1er octobre 2021

Avis aux importateurs des animaux vivants, viandes et produits de charcuterie n°1092 du 1er octobre 2021

7 octobre 2021

PROGRAMME MAPMDREF/AFD & UE D’APPUI A LA STRATEGIE AGRICOLE MAROCAINE « GENERATION GREEN »

« Revitalisation des Territoires Ruraux marocains par l’Emploi et l’Entreprenariat dans le secteur agricole et para-agricole » Le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts (MAPMDREF) lance un grand programme d’appui à sa nouvelle stratégie agricole nationale «Génération Green 2020-2030 », intitulé « Revitalisation des Territoires Ruraux marocains par l’Emploi et l’Entreprenariat dans le secteur agricole et para-agricole (TREEA) ».  Deux composantes de cet important programme seront déployées au niveau régional avec un financement total de 70 millions d’EUR, réparti comme suit : Prêt de l’AFD (50 millions d’EUR) et don de l’Union Européenne (20 millions d’EUR). Le programme TREEA s’étend sur trois régions du Royaume (Fès-Meknès, Oriental, Souss-Massa) sur une durée de six ans, avec une composante conséquente d’assistance technique à la maîtrise d’ouvrage aux niveaux central et régional pour accompagner sa mise en œuvre et assurer l’efficacité de son exécution. Objectifs du programme : Le programme vise, comme indique son intitulé, à revitaliser par l'emploi et les initiatives économiques locales les territoires ruraux. Notamment à travers : Le développement d’écosystèmes d’appui aux entrepreneurs et aux organisations de producteurs dans les territoires ; La dotation des territoires d’infrastructures de commercialisation modernes et de zones d’activités para-agricoles ; Et le renforcement de l’environnement institutionnel dans les territoires. Résultats attendus du programme : Les résultats escomptés par les activités du programme TREEA sont : La formation professionnelle par apprentissage (FPA) est rénovée ; Les organisations professionnelles agricoles (OPA) sont pérennisées ; L’appui technique et financier aux projets innovants résilients est renforcé ; Les infrastructures de proximité sont mises à niveau ; La commercialisation en réseaux est appuyée ; Les capacités des maitrises d'ouvrages sont renforcées ; Les interventions sont coordonnées au niveau régional.   Les principaux documents du programme TREEA sont téléchargeables en cliquant sur les liens suivants : presentation_marche_at_treea.pdf liste_des_participants_a_latelier_dinformation.xlsx PV_Atelier_AT_TREEA_AFD.pdf cadre_de_gestion_environnemental_et_social_0.docx analyse_de_vulnerabilite_aux_changements_climatiques_0.docx cadre_logique_0.xlsx analyse_des_enjeux_de_genre_0.docx Elements_de_réponses_aux_Questions_soulevées_par_les_prestataires_potientiels.pdf

14 juin 2021

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET ETABLISSEMENT D’UN PARTENARIAT PUBLIC PRIVE POUR LA GESTION ET LA MAINTENANCE DU RESEAU D’IRRIGATION A L’AVAL DU BARRAGE DE KADDOUSSA

La vallée du Moyen Guir a connu un développement accru des investissements agricoles grâce à la disponibilité des ressources en eau souterraines. Cette disponibilité de l’eau conjuguée aux incitations accordées par l’Etat, dans le cadre du Plan Maroc Vert pour le développement de la filière des dattes, a encouragé les promoteurs à investir dans de grandes fermes en monoculture intensive de palmier dattier. Parallèlement à l’installation des investisseurs le long de l’axe Meski-Boudnib, les jeunes promoteurs originaires des oasis  ont développé une agriculture irriguée intensive sur de petites superficies basée sur les mêmes techniques et technologies modernes. Cette dynamique agricole tirée par la disponibilité de l’eau souterraine et par l’accompagnement de l’Etat commence à exercer une pression sans précédent sur la nappe souterraine qui risque à terme d’entrainer une baisse de niveau d’eau et menacer la rentabilité et la durabilité des investissements. Cette situation a sollicité l’intervention des pouvoirs publics qui ont mis en place le projet « Développement de l’irrigation et adaptation de l’agriculture irriguée aux changements climatiques à l’aval du barrage de Kaddoussa » (Province d’Errachidia). Ce projet vise à sécuriser l’agriculture irriguée dans la zone à partir des eaux de surface du barrage de Kaddoussa en : Mobilisant en année moyenne un volume d’environ 30 Mm3 dont 10 Mm3  réservés pour la réalimentation des oasis traditionnelles (825 ha) et 20 Mm3  réservés à irriguer les extensions des investisseurs (3000 ha) et des promoteurs ayants droits (1175 ha) ; Desservant près de 5 000 ha, dont 825 ha sont des oasis traditionnelles, pour lesquels des droits d’eau seront restitués en compensation de la réduction des eaux de crues et du débit du cours d’eau provoqués par l’installation du barrage. Le Gouvernement a prévu la mise en place d’un contrat de nappe permettant de fixer des quotas de prélèvements d’eau souterraine et d’établir un système de suivi, de contrôle et de sanctions pour les dépassements des volumes autorisés. Le Gouvernement a préalablement organisé une campagne de souscription à l’eau du barrage afin d’évaluer la demande totale en eau d’irrigation et d’optimiser le dimensionnement du futur réseau d’irrigation. Les dotations en eau à partir du réseau de distribution de l’eau du barrage Kadoussa sont fixées à 5000 m3/ ha/ an. Le Gouvernement compte réaliser ce projet dans le cadre d’une délégation de service public avec la participation du secteur privé pour la gestion et la maintenance des infrastructures de distribution de l’eau. La délégation aura une durée initiale de 5 ans d’exploitation. Durant la phase d’exploitation, le délégataire sera rémunéré par une redevance trimestrielle payée par l’autorité délégante et une part de la redevance de l’eau d’irrigation qu’il collectera auprès des usagers à un tarif fixé par l’Etat. Il est à noter que la gestion du réseau d’irrigation concernera le volume moyen annuel de 30 Mm3 à distribuer dont 20 Mm3 à distribuer aux investisseurs moyennant recouvrement de redevances et 10 Mm3 à restituer aux oasis traditionnelles existantes sans recouvrement de redevances. Le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts souhaite identifier et entrer en contact dès à présent avec des investisseurs et/ou opérateurs privés potentiellement intéressés.  Les sociétés et consortia qui souhaitent participer au processus de pré-qualification devront télécharger l’engagement de confidentialité à partir de la plateforme électronique offres.agroconcept.ma. L’Engagement de Confidentialité dûment signé devra être envoyé par e-mail aux adresses suivantes : a.elbouari@agriculture.gov.ma, m.ouhssain@agriculture.gov.ma, hbenabderrazik@gmail.com (Conseiller du Ministère pour le projet). Dès le dépôt de l’Engagement de Confidentialité dûment signé, la société aura accès au site offres.agroconcept.ma  où elle trouvera tous les documents relatif au projet faisant l’objet d’une délégation de service public notamment un Mémorandum d’Information décrivant le cadre politique et économique du Maroc, le Projet et la structure de la transaction ainsi qu’un dossier pré-qualificatif expliquant le détail du contrat de délégation. Les sociétés et organismes intéressés devront déposer leur dossier de pré-qualification au plus tard le 20 Mai 2021 à 10h00 min à l’adresse ci-dessous ou via le lien dropbox  https://app.box.com/s/bfrzriw52zge253wjej3b3o4qme43rye. La procédure de soumission électronique est détaillée dans le dossier pré-qualificatif. Les candidats qui seront pré-qualifiés, participeront dans une seconde étape à l’appel d’offres qui sera lancé pour la sélection du partenaire stratégique. Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts Direction de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace Agricole Division de la Promotion et de la Régulation des PPP en Irrigation B.P : 607 Station Dbagh, Avenue Hassan II, Rabat, Maroc Tél: (212) (0) 537 10 31 74/78 Fax: (212) 5 37 29 75 44 E-mail : a.elbouari@agriculture.gov.ma & m.ouhssain@agriculture.gov.ma Conseiller du Ministère pour le projet : groupement : BRLi-Agro Concept E-mail : hbenabderrazik@gmail.com ami_ppp_kaddoussa-fr.pdf

6 avril 2021

Avis aux importateurs des animaux vivants, viandes et produits de charcuterie n°1816 du 1er octobre 2022

Avis aux importateurs des animaux vivants, viandes et produits de charcuterie n°1816 du 1er octobre 2022   Avenant n°2 au cahier de charges dans le cadre de l'accord de libre échange des produits agricoles, agricoles transformés, de poissons et des produits de la pêche conclu entre le Maroc et l'UE pour l'importation des veaux destinés à l'engraissement originaires de l'UE

18 octobre 2022

Célébration de la journée Mondiale de l’alimentation

A l’instar des pays membres de la FAO, le Royaume du Maroc célèbre le 16 octobre de chaque année, la Journée Mondiale de l’Alimentation et ce, conformément à l’appel de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), pour sensibiliser et mobiliser davantage les populations sur les questions alimentaires, nutritionnelles et de préservation des ressources naturelles. Placée sous le thème « Ne laisser personne de côté : Amélioration de la production, de la nutrition, de l'environnement et des conditions de vie », cette journée est un appel de ralliement pour réfléchir aux défis mondiaux actuels auxquels nous sommes confrontés et fournir des idées d’actions pour aider ceux qui sont laissés de côté. Cette année, la campagne pour l’action appelle à la solidarité mondiale et invite chacun et chacune à devenir un acteur du changement et à lutter contre les inégalités.      

6 octobre 2022

APPEL A CANDIDATURES 2023 : Grand Prix Hassan II pour l’Invention et la Recherche dans le domaine agricole

Le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime du Développement Rural et des Eaux et Forêts lance la treizième Edition du Grand Prix Hassan II pour l’Invention et la Recherche dans le domaine agricole, au titre de l’année 2023.   Tous les marocains sont éligibles qu’ils soient résidants au Maroc ou à l’étranger ainsi que les chercheurs et étudiants étrangers installés au Maroc et les équipes mixtes de recherche dans le cadre de partenariat Sud Sud.   Les candidats intéressés peuvent retirer le formulaire de candidature à partir du 1er septembre 2022, sur le site https://extranet.agriculture.gov.ma/sites/gph2 ou contacter la Direction de l'Enseignement, de la Formation et de la Recherche (DEFR) au 05 37 10 36 52 ou par mail : gph2-defr@agriculture.gov.ma.    Les dossiers de candidatures doivent être déposés en ligne et parvenir en trois (3) exemplaires à cette Direction au plus tard le 31 décembre 2022 à 16h 00.  

1 septembre 2022

La DRH lance son portail RH

Dans le cadre de sa stratégie d’ouverture sur ses environnements interne et externe et prouvant son engagement dans une démarche de partage et de proximité, la Direction des Ressources Humaines a le plaisir de vous accueillir dans son nouvel espace virtuel accessible via :  https://rh.agriculture.gov.ma  

24 février 2022

ETUDE D’EVALUATION STRATEGIQUE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DES MARCHES DE GROS

Dans le cadre de l’opérationnalisation de la stratégie Génération Green 2020-2030, le Département de l’Agriculture a lancé un nouveau Programme d’Appui à la stratégie GG en partenariat avec la Banque Mondiale et l’AFD sur la période 2021-2025. Ce programme d’appui (Programme Pour Résultats -PforR) s’articule autour de trois principaux domaines de résultats : L’inclusion des jeunes ; L’amélioration de la commercialisation des produits agricoles ; et Le conseil, l’innovation, la recherche et la formation. Ce programme constitue un levier essentiel qui contribuera à la concrétisation des ambitions tracées dans le cadre de la stratégie Génération Green. Parmi ses ambitions et objectifs, figure la modernisation de 12 marchés de gros de nouvelle génération, avec un renforcement du contrôle sanitaire. A cet effet, et conformément à la réglementation nationale en vigueur et au plan d’action du programme PforR, une Etude d’évaluation stratégique environnementale et sociale des marchés de gros modernisés a été lancée par le Département de l’Agriculture. Son objectif est d’anticiper le plus précocement possible, et à l’amont du processus décisionnel, sur les enjeux majeurs associés à l’opérationnalisation des marchés de gros. Cette étude est assortie d’un plan cadre de gestion environnementale et sociale (PCGES) et de ses instruments corolaires opérationnels, pour assurer la mise en conformité avec les politiques environnementales et sociales (PES) de la Banque Mondiale, baptisées les Politiques de sauvegarde. La finalité est de garantir la protection des populations et de l'environnement contre les risques et impacts négatifs potentiels susceptibles d’être générés par les programmes et projets financés. Cette étude a permis de ressortir quatre instruments opérationnels pour une meilleure gestion environnementale et sociale des marchés de gros, à savoir : (i) un Plan de mitigation des impacts négatifs et de bonification des impacts positifs ; (ii) un Plan de surveillance et de suivi des indicateurs de performance environnementale et sociale (IPES). A cet effet, 16 indicateurs ont été formulés avec pour chacun d’entre eux des paramètres quantifiables à évaluer, avec une affectation des responsabilités de leur suivi et de leur renseignement ; (iii) un dispositif de gestion et de coordination environnementale et sociale pour la mise en œuvre du PCGES et la supervision du processus de réalisation des études d’impact environnemental et social/PGES et (iv) un Plan de renforcement des capacités.   Cette étude a été publiée sur le site officiel du département de l’Agriculture le 27 décembre 2021, en vue d’informer les acteurs et de collecter leurs avis, attentes et propositions d’amélioration de son contenu. Une consultation publique a été également tenue le 25 janvier 2022 en présence des représentants centraux et régionaux des différents départements ministériels concernés (Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Ministère de l’Intérieur, Ministère de l’Industrie et du Commerce et Ministère de la Transition Energétique et du Développement Durable) ainsi que les professionnels et la société civile…. Cette consultation publique a permis d’amender et d’améliorer le contenu de l’étude, qui a fait l’objet de publication dans sa version définitive le 10 février 2022 sur le site du département de l’Agriculture.

10 février 2022

Appel à projets 2022 : MECANISME COMPETITIF DE LA RECHECHE-DEVELOPPEMENT ET DE LA VULGARISATION AU MAROC (MCRDV)

Le Mécanisme Compétitif de Recherche –Développement et Vulgarisation MCRDV est un programme qui s’inscrit dans le cadre des orientations de la stratégie Nationale de la Formation et de la Recherche Agricoles lancée en 2013 par le Département de l’Agriculture. Le MCRDV permet un financement compétitif de la recherche collaborative, sur des thèmes prioritaires répondant aux besoins identifiés dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030 en s’appuyant sur des équipes pluridisciplinaires et multi-institutionnelles performantes avec un processus efficace de transfert systématique des résultats des travaux de recherche. Les projets soumis au titre de l’année 2022 doivent obligatoirement s’inscrire dans le cadre des thématiques suivantes : Intelligence artificielle, digitalisation et développement agricole ; Développement de systèmes de production agricoles innovants et résilients face aux changements climatiques ; Transformation, valorisation et commercialisation des produits agricoles.   Le MCRDV est ouvert aux équipes multi-institutionnelles de chercheurs et/ou d’enseignants chercheurs. Les projets déposés doivent obligatoirement être coordonnés par des établissements d’Enseignement supérieur et de Recherche Agricoles sous tutelle du Département de l’Agriculture. Les chercheurs participants aux projets de MCRDV en cours  de réalisation ne sont pas éligibles. La date limite de dépôt des dossiers est le mercredi 02 Mars 2022.  Les documents de de l'appel à projets sont téléchargeables en cliquant sur les liens suivants :

20 janvier 2022

Projet de Résilience et de Durabilité des Eaux d’Irrigation REDI

Le projet de Résilience et de Durabilité des Eaux d’Irrigation REDI consiste à renforcer la gouvernance de l’eau dans l’agriculture dans un contexte de rareté croissante de l’eau et à améliorer la qualité des services d’irrigation et de conseil agricole ainsi que l'accès aux technologies modernes d'irrigation à la parcelle dans les zones du projet. Les interventions du projet sont structurées en plusieurs composantes : Composante 1 : Renforcement de la gouvernance de l'Eau dans l'Agriculture dans un contexte de raréfaction de l'eau Composante 2 : Modernisation des services d’irrigation et de drainage Composante 3 : Amélioration de l'accès aux services de conseil et aux technologies d'irrigation à la parcelle   Les documents de sauvegarde environnementale et sociale sont téléchargeables en cliquant sur les liens suivants : Procédures de Gestion de la Main d’œuvre (PGMO)  Cadre de Politique de Réinstallation (CPR) Cadre de mobilisation des parties prenantes (CMPP) Cadre de gestion environnementale et sociale (CGES) Plan d'engagement environnemental et social (PEES)

20 janvier 2022

Avis aux importateurs des animaux vivants, viandes et produits de charcuterie n°1092 du 1er octobre 2021

Avis aux importateurs des animaux vivants, viandes et produits de charcuterie n°1092 du 1er octobre 2021

7 octobre 2021

PROGRAMME MAPMDREF/AFD & UE D’APPUI A LA STRATEGIE AGRICOLE MAROCAINE « GENERATION GREEN »

« Revitalisation des Territoires Ruraux marocains par l’Emploi et l’Entreprenariat dans le secteur agricole et para-agricole » Le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts (MAPMDREF) lance un grand programme d’appui à sa nouvelle stratégie agricole nationale «Génération Green 2020-2030 », intitulé « Revitalisation des Territoires Ruraux marocains par l’Emploi et l’Entreprenariat dans le secteur agricole et para-agricole (TREEA) ».  Deux composantes de cet important programme seront déployées au niveau régional avec un financement total de 70 millions d’EUR, réparti comme suit : Prêt de l’AFD (50 millions d’EUR) et don de l’Union Européenne (20 millions d’EUR). Le programme TREEA s’étend sur trois régions du Royaume (Fès-Meknès, Oriental, Souss-Massa) sur une durée de six ans, avec une composante conséquente d’assistance technique à la maîtrise d’ouvrage aux niveaux central et régional pour accompagner sa mise en œuvre et assurer l’efficacité de son exécution. Objectifs du programme : Le programme vise, comme indique son intitulé, à revitaliser par l'emploi et les initiatives économiques locales les territoires ruraux. Notamment à travers : Le développement d’écosystèmes d’appui aux entrepreneurs et aux organisations de producteurs dans les territoires ; La dotation des territoires d’infrastructures de commercialisation modernes et de zones d’activités para-agricoles ; Et le renforcement de l’environnement institutionnel dans les territoires. Résultats attendus du programme : Les résultats escomptés par les activités du programme TREEA sont : La formation professionnelle par apprentissage (FPA) est rénovée ; Les organisations professionnelles agricoles (OPA) sont pérennisées ; L’appui technique et financier aux projets innovants résilients est renforcé ; Les infrastructures de proximité sont mises à niveau ; La commercialisation en réseaux est appuyée ; Les capacités des maitrises d'ouvrages sont renforcées ; Les interventions sont coordonnées au niveau régional.   Les principaux documents du programme TREEA sont téléchargeables en cliquant sur les liens suivants : presentation_marche_at_treea.pdf liste_des_participants_a_latelier_dinformation.xlsx PV_Atelier_AT_TREEA_AFD.pdf cadre_de_gestion_environnemental_et_social_0.docx analyse_de_vulnerabilite_aux_changements_climatiques_0.docx cadre_logique_0.xlsx analyse_des_enjeux_de_genre_0.docx Elements_de_réponses_aux_Questions_soulevées_par_les_prestataires_potientiels.pdf

14 juin 2021

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET ETABLISSEMENT D’UN PARTENARIAT PUBLIC PRIVE POUR LA GESTION ET LA MAINTENANCE DU RESEAU D’IRRIGATION A L’AVAL DU BARRAGE DE KADDOUSSA

La vallée du Moyen Guir a connu un développement accru des investissements agricoles grâce à la disponibilité des ressources en eau souterraines. Cette disponibilité de l’eau conjuguée aux incitations accordées par l’Etat, dans le cadre du Plan Maroc Vert pour le développement de la filière des dattes, a encouragé les promoteurs à investir dans de grandes fermes en monoculture intensive de palmier dattier. Parallèlement à l’installation des investisseurs le long de l’axe Meski-Boudnib, les jeunes promoteurs originaires des oasis  ont développé une agriculture irriguée intensive sur de petites superficies basée sur les mêmes techniques et technologies modernes. Cette dynamique agricole tirée par la disponibilité de l’eau souterraine et par l’accompagnement de l’Etat commence à exercer une pression sans précédent sur la nappe souterraine qui risque à terme d’entrainer une baisse de niveau d’eau et menacer la rentabilité et la durabilité des investissements. Cette situation a sollicité l’intervention des pouvoirs publics qui ont mis en place le projet « Développement de l’irrigation et adaptation de l’agriculture irriguée aux changements climatiques à l’aval du barrage de Kaddoussa » (Province d’Errachidia). Ce projet vise à sécuriser l’agriculture irriguée dans la zone à partir des eaux de surface du barrage de Kaddoussa en : Mobilisant en année moyenne un volume d’environ 30 Mm3 dont 10 Mm3  réservés pour la réalimentation des oasis traditionnelles (825 ha) et 20 Mm3  réservés à irriguer les extensions des investisseurs (3000 ha) et des promoteurs ayants droits (1175 ha) ; Desservant près de 5 000 ha, dont 825 ha sont des oasis traditionnelles, pour lesquels des droits d’eau seront restitués en compensation de la réduction des eaux de crues et du débit du cours d’eau provoqués par l’installation du barrage. Le Gouvernement a prévu la mise en place d’un contrat de nappe permettant de fixer des quotas de prélèvements d’eau souterraine et d’établir un système de suivi, de contrôle et de sanctions pour les dépassements des volumes autorisés. Le Gouvernement a préalablement organisé une campagne de souscription à l’eau du barrage afin d’évaluer la demande totale en eau d’irrigation et d’optimiser le dimensionnement du futur réseau d’irrigation. Les dotations en eau à partir du réseau de distribution de l’eau du barrage Kadoussa sont fixées à 5000 m3/ ha/ an. Le Gouvernement compte réaliser ce projet dans le cadre d’une délégation de service public avec la participation du secteur privé pour la gestion et la maintenance des infrastructures de distribution de l’eau. La délégation aura une durée initiale de 5 ans d’exploitation. Durant la phase d’exploitation, le délégataire sera rémunéré par une redevance trimestrielle payée par l’autorité délégante et une part de la redevance de l’eau d’irrigation qu’il collectera auprès des usagers à un tarif fixé par l’Etat. Il est à noter que la gestion du réseau d’irrigation concernera le volume moyen annuel de 30 Mm3 à distribuer dont 20 Mm3 à distribuer aux investisseurs moyennant recouvrement de redevances et 10 Mm3 à restituer aux oasis traditionnelles existantes sans recouvrement de redevances. Le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts souhaite identifier et entrer en contact dès à présent avec des investisseurs et/ou opérateurs privés potentiellement intéressés.  Les sociétés et consortia qui souhaitent participer au processus de pré-qualification devront télécharger l’engagement de confidentialité à partir de la plateforme électronique offres.agroconcept.ma. L’Engagement de Confidentialité dûment signé devra être envoyé par e-mail aux adresses suivantes : a.elbouari@agriculture.gov.ma, m.ouhssain@agriculture.gov.ma, hbenabderrazik@gmail.com (Conseiller du Ministère pour le projet). Dès le dépôt de l’Engagement de Confidentialité dûment signé, la société aura accès au site offres.agroconcept.ma  où elle trouvera tous les documents relatif au projet faisant l’objet d’une délégation de service public notamment un Mémorandum d’Information décrivant le cadre politique et économique du Maroc, le Projet et la structure de la transaction ainsi qu’un dossier pré-qualificatif expliquant le détail du contrat de délégation. Les sociétés et organismes intéressés devront déposer leur dossier de pré-qualification au plus tard le 20 Mai 2021 à 10h00 min à l’adresse ci-dessous ou via le lien dropbox  https://app.box.com/s/bfrzriw52zge253wjej3b3o4qme43rye. La procédure de soumission électronique est détaillée dans le dossier pré-qualificatif. Les candidats qui seront pré-qualifiés, participeront dans une seconde étape à l’appel d’offres qui sera lancé pour la sélection du partenaire stratégique. Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts Direction de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace Agricole Division de la Promotion et de la Régulation des PPP en Irrigation B.P : 607 Station Dbagh, Avenue Hassan II, Rabat, Maroc Tél: (212) (0) 537 10 31 74/78 Fax: (212) 5 37 29 75 44 E-mail : a.elbouari@agriculture.gov.ma & m.ouhssain@agriculture.gov.ma Conseiller du Ministère pour le projet : groupement : BRLi-Agro Concept E-mail : hbenabderrazik@gmail.com ami_ppp_kaddoussa-fr.pdf

6 avril 2021

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Plus d'informations