Aller au contenu principal

Campagne céréalière 2021/2022 : Un bilan définitif de la récolte de 34 millions de quintaux

  • 34 Millions de quintaux de céréales, en baisse de 67% par rapport à la campagne 2020/2021 
  • La valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14% en 2022

 

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 Millions de quintaux, soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente qui a enregistrée une performance exceptionnelle de 103,2 MQX.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente.

Par espèce, la production céréalière se présente comme suit :

  • 18,9 millions Qx de blé tendre ;
  • 8,1 millions Qx de blé dur ;
  • 7,0 millions Qx d'orge.

58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Les céréales irriguées n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale, ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 mm en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et une baisse de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

Cette campagne a également été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril. La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.

Compte tenu de la production définitive des céréales, de la performance de l’arboriculture, des cultures maraichères et des cultures de printemps ainsi que les effets positifs du programme d’atténuation des effets et de l’impact du déficit pluviométrique, notamment sur l’élevage, la valeur ajoutée prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%. Cette baisse se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Inauguration du club de l’agriculture à Rabat

  • Ouverture du Club de l’agriculture après son réaménagement selon des spécificités et normes modernes et éco-responsables
  • Le club est ouvert à l’adhésion au personnel du département de l’agriculture et aux membres externes

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Mercredi 18 mai 2022 à Rabat, l’inauguration du club de l’agriculture. Il était accompagné de la présidente de la Fondation pour la Promotion des Œuvres Sociales du Personnel du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime – département de l’agriculture (FOS-agri) et d’une importante délégation de responsables du ministère.

Pour répondre au mieux aux attentes et aspirations du personnel du département de l’agriculture, le ministère a procédé  au réaménagement et à la restauration de l’ensemble des structures du club sur le plan architectural, avec édification de nouveaux espaces abritant des  aires de jeux, une piscine couverte, des piscines en plein air chauffées, spa, terrains de sport, bain maure, motel…etc., respectant les spécificités et  les normes modernes, avec une  utilisation des nouvelles technologies pour son fonctionnement et sa gestion.

La nouvelle conception du club de l’Agriculture le qualifie de complexe écologique par excellence, compte tenu de l’étendue de ses espaces verts, avoisinant les 80% de la superficie globale, entretenus par un système d’arrosage automatique rationnalisé, et compte tenu de l’investissement éco-responsable avec l’installation d’un parking couvert d’ombrière photovoltaïque, destinée à produire de l’électricité verte, s’inscrivant ainsi dans la politique d’efficacité énergétique du Royaume.

Le Club prône des valeurs sportives, éducatives, relationnelles et d’appartenance, et vise à promouvoir un cadre sportif, de détente et de distraction. Il est ouvert aux adhérents parmi le personnel du Département de l’Agriculture, actifs et retraités, et leurs familles, le personnel relevant des établissements sous tutelle du Ministère, ainsi que les membres externes qui s’inscrivent dans les valeurs du Club.

Installé sur une superficie de plus de 8 ha, le club de l’agriculture est l’un des plus anciens clubs de Rabat, situé dans une zone stratégique en plein Hay Riad.

08 Aug 2022

Inauguration du club de l’agriculture à Rabat

  • Ouverture du Club de l’agriculture après son réaménagement selon des spécificités et normes modernes et éco-responsables
  • Le club est ouvert à l’adhésion au personnel du département de l’agriculture et aux membres externes

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Mercredi 18 mai 2022 à Rabat, l’inauguration du club de l’agriculture. Il était accompagné de la présidente de la Fondation pour la Promotion des Œuvres Sociales du Personnel du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime – département de l’agriculture (FOS-agri) et d’une importante délégation de responsables du ministère.

Pour répondre au mieux aux attentes et aspirations du personnel du département de l’agriculture, le ministère a procédé  au réaménagement et à la restauration de l’ensemble des structures du club sur le plan architectural, avec édification de nouveaux espaces abritant des  aires de jeux, une piscine couverte, des piscines en plein air chauffées, spa, terrains de sport, bain maure, motel…etc., respectant les spécificités et  les normes modernes, avec une  utilisation des nouvelles technologies pour son fonctionnement et sa gestion.

La nouvelle conception du club de l’Agriculture le qualifie de complexe écologique par excellence, compte tenu de l’étendue de ses espaces verts, avoisinant les 80% de la superficie globale, entretenus par un système d’arrosage automatique rationnalisé, et compte tenu de l’investissement éco-responsable avec l’installation d’un parking couvert d’ombrière photovoltaïque, destinée à produire de l’électricité verte, s’inscrivant ainsi dans la politique d’efficacité énergétique du Royaume.

Le Club prône des valeurs sportives, éducatives, relationnelles et d’appartenance, et vise à promouvoir un cadre sportif, de détente et de distraction. Il est ouvert aux adhérents parmi le personnel du Département de l’Agriculture, actifs et retraités, et leurs familles, le personnel relevant des établissements sous tutelle du Ministère, ainsi que les membres externes qui s’inscrivent dans les valeurs du Club.

Installé sur une superficie de plus de 8 ha, le club de l’agriculture est l’un des plus anciens clubs de Rabat, situé dans une zone stratégique en plein Hay Riad.

08 Aug 2022

Inauguration de la nouvelle banque de gènes de l’ICARDA Maroc à Rabat

  • La banque de gènes mise en place pour collecter, conserver et développer des ressources génétiques vitales pour protéger l'agro biodiversité
  • la conservation de la biodiversité, une des priorités de la stratégie Génération Green
  • la banque de gênes INRA abrite une collection de près de 72.000 accessions, et dépôt d'une partie de la collection à Svalbard Global Seed Reserve en Norvège

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Mercredi 18 mai 2022 à Rabat, l’inauguration de la nouvelle banque de gènes du Centre International de Recherche Agricole dans les Zones Arides de (ICARDA), accompagné du Directeur Général de l’ICARDA, Directeur Régional du CGIAR, M. Aly AbouSabaa. Ont pris part à la cérémonie, plusieurs hauts responsables d’organisations internationales, notamment le CGIAR, la FAO, des représentants des ambassades, des universités et instituts de formation et de recherche.

La banque de gènes est mise en place pour collecter, conserver et développer des ressources génétiques vitales pour protéger l'agro biodiversité dans les zones arides. Elle s’inscrit dans le cadre des efforts de préservation des ressources génétiques pour faire face aux défis de sécurité alimentaire et menaces liées aux changements climatiques.

Dans son allocution d’ouverture, M. Sadiki a indiqué que les ressources génétiques sont un patrimoine très précieux qui doit être sauvegardé et préservé, et que les accessions et espèces apparentées sauvages sont vitales pour le développement de nouvelles cultures en sélectionnant des caractères capables de faire face à des conditions toujours plus difficiles dues au changement climatique. Il a par ailleurs indiqué que la nouvelle stratégie Génération Green inclut la conservation de la biodiversité en tant que priorité pour une agriculture durable au Maroc pour la prochaine décennie.

Le Ministre a loué la qualité de la collaboration avec l’ICARDA, qui a démarré  en 1977 sur des programmes de recherche couvrant des domaines tels que la sélection de céréales et de légumineuses alimentaires, les systèmes intégrés de culture et d'élevage, la gestion de l'eau et le renforcement des capacités. Cette collaboration s’est étendue à des domaines liés à la conservation et à l'utilisation des ressources génétiques au début des années 1980, avec l’acquisition d’un grand nombre d’accessions de céréales et de légumineuses testées au Maroc. Les progrès réalisés par l’INRA et l’ICARDA ont amené plusieurs autres partenaires à rejoindre le programme collaboratif (FADES, CGIAR, FEMISE, CRDI, FIDA, DDC,…).  Aujourd’hui, la banque de gênes INRA abrite une collection de près de 72.000 accessions dont la banque de gênes ICARDA a fourni plus de 13.000 accessions. Par ailleurs, en 2020, la banque de gènes INRA a procédé et pour la première fois, avec l'aide de la banque de gènes de l'ICARDA au dépôt d'une partie de sa collection à la Svalbard Global Seed Reserve en Norvège.

La collaboration avec l’ICARDA vise à renforcer les capacités des institutions nationales de recherche par la formation et l'appui technique ainsi que l’appui à la construction du Système Marocain des Ressources Génétiques pour l'Alimentation et l'Agriculture.

En 2012, l'ICARDA a créé une plateforme de recherche agricole avec le soutien du gouvernement du Maroc, pour effectuer des recherches approfondies sur tous les aspects de l'agriculture pluviale. Cette plateforme de recherche comprend 100 ha de terrain sur son site de Marchouch et plusieurs laboratoires, ainsi que la banque de gênes.

L'ICARDA est une organisation internationale qui entreprend des recherches pour le développement afin de fournir des solutions agricoles innovantes et fondées sur la science, qui améliorent la résilience des moyens de subsistance des communautés rurales des zones arides. Elle opère dans les zones MENA et Asie centrale.

08 Aug 2022

Inauguration de la nouvelle banque de gènes de l’ICARDA Maroc à Rabat

  • La banque de gènes mise en place pour collecter, conserver et développer des ressources génétiques vitales pour protéger l'agro biodiversité
  • la conservation de la biodiversité, une des priorités de la stratégie Génération Green
  • la banque de gênes INRA abrite une collection de près de 72.000 accessions, et dépôt d'une partie de la collection à Svalbard Global Seed Reserve en Norvège

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Mercredi 18 mai 2022 à Rabat, l’inauguration de la nouvelle banque de gènes du Centre International de Recherche Agricole dans les Zones Arides de (ICARDA), accompagné du Directeur Général de l’ICARDA, Directeur Régional du CGIAR, M. Aly AbouSabaa. Ont pris part à la cérémonie, plusieurs hauts responsables d’organisations internationales, notamment le CGIAR, la FAO, des représentants des ambassades, des universités et instituts de formation et de recherche.

La banque de gènes est mise en place pour collecter, conserver et développer des ressources génétiques vitales pour protéger l'agro biodiversité dans les zones arides. Elle s’inscrit dans le cadre des efforts de préservation des ressources génétiques pour faire face aux défis de sécurité alimentaire et menaces liées aux changements climatiques.

Dans son allocution d’ouverture, M. Sadiki a indiqué que les ressources génétiques sont un patrimoine très précieux qui doit être sauvegardé et préservé, et que les accessions et espèces apparentées sauvages sont vitales pour le développement de nouvelles cultures en sélectionnant des caractères capables de faire face à des conditions toujours plus difficiles dues au changement climatique. Il a par ailleurs indiqué que la nouvelle stratégie Génération Green inclut la conservation de la biodiversité en tant que priorité pour une agriculture durable au Maroc pour la prochaine décennie.

Le Ministre a loué la qualité de la collaboration avec l’ICARDA, qui a démarré  en 1977 sur des programmes de recherche couvrant des domaines tels que la sélection de céréales et de légumineuses alimentaires, les systèmes intégrés de culture et d'élevage, la gestion de l'eau et le renforcement des capacités. Cette collaboration s’est étendue à des domaines liés à la conservation et à l'utilisation des ressources génétiques au début des années 1980, avec l’acquisition d’un grand nombre d’accessions de céréales et de légumineuses testées au Maroc. Les progrès réalisés par l’INRA et l’ICARDA ont amené plusieurs autres partenaires à rejoindre le programme collaboratif (FADES, CGIAR, FEMISE, CRDI, FIDA, DDC,…).  Aujourd’hui, la banque de gênes INRA abrite une collection de près de 72.000 accessions dont la banque de gênes ICARDA a fourni plus de 13.000 accessions. Par ailleurs, en 2020, la banque de gènes INRA a procédé et pour la première fois, avec l'aide de la banque de gènes de l'ICARDA au dépôt d'une partie de sa collection à la Svalbard Global Seed Reserve en Norvège.

La collaboration avec l’ICARDA vise à renforcer les capacités des institutions nationales de recherche par la formation et l'appui technique ainsi que l’appui à la construction du Système Marocain des Ressources Génétiques pour l'Alimentation et l'Agriculture.

En 2012, l'ICARDA a créé une plateforme de recherche agricole avec le soutien du gouvernement du Maroc, pour effectuer des recherches approfondies sur tous les aspects de l'agriculture pluviale. Cette plateforme de recherche comprend 100 ha de terrain sur son site de Marchouch et plusieurs laboratoires, ainsi que la banque de gênes.

L'ICARDA est une organisation internationale qui entreprend des recherches pour le développement afin de fournir des solutions agricoles innovantes et fondées sur la science, qui améliorent la résilience des moyens de subsistance des communautés rurales des zones arides. Elle opère dans les zones MENA et Asie centrale.

08 Aug 2022

Campagne céréalière 2021/2022 : Un bilan définitif de la récolte de 34 millions de quintaux

  • 34 Millions de quintaux de céréales, en baisse de 67% par rapport à la campagne 2020/2021 
  • La valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14% en 2022

 

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 Millions de quintaux, soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente qui a enregistrée une performance exceptionnelle de 103,2 MQX.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente.

Par espèce, la production céréalière se présente comme suit :

  • 18,9 millions Qx de blé tendre ;
  • 8,1 millions Qx de blé dur ;
  • 7,0 millions Qx d'orge.

58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Les céréales irriguées n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale, ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 mm en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et une baisse de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

Cette campagne a également été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril. La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.

Compte tenu de la production définitive des céréales, de la performance de l’arboriculture, des cultures maraichères et des cultures de printemps ainsi que les effets positifs du programme d’atténuation des effets et de l’impact du déficit pluviométrique, notamment sur l’élevage, la valeur ajoutée prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%. Cette baisse se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

08 Aug 2022

Campagne céréalière 2021/2022 : Un bilan définitif de la récolte de 34 millions de quintaux

  • 34 Millions de quintaux de céréales, en baisse de 67% par rapport à la campagne 2020/2021 
  • La valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14% en 2022

 

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 Millions de quintaux, soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente qui a enregistrée une performance exceptionnelle de 103,2 MQX.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente.

Par espèce, la production céréalière se présente comme suit :

  • 18,9 millions Qx de blé tendre ;
  • 8,1 millions Qx de blé dur ;
  • 7,0 millions Qx d'orge.

58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Les céréales irriguées n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale, ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 mm en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et une baisse de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

Cette campagne a également été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril. La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.

Compte tenu de la production définitive des céréales, de la performance de l’arboriculture, des cultures maraichères et des cultures de printemps ainsi que les effets positifs du programme d’atténuation des effets et de l’impact du déficit pluviométrique, notamment sur l’élevage, la valeur ajoutée prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%. Cette baisse se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

08 Aug 2022

Commune d’Oulmès : Édition 2022 du concours national de la race bovine « Oulmès Zaer »

  • Un évènement qui s’inscrit dans le cadre du programme de développement et de préservation de la race « Oulmès Zaer »
  • Remise des prix aux meilleurs éleveurs de la race bovine « Oulmès Zaer »
  • Visite de l’exposition des produits de terroir dans le cadre de la stratégie de leur promotion

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Jeudi 21 Juillet 2022 à la Commune d’Oulmès - Province de Khemisset, la cérémonie de lancement l’édition 2022 du concours national de la Race « Oulmès Zaer ». Il était accompagné du gouverneur de la province de Khémisset, du président du conseil régional, du président de la commune d’Oulmès, du président de la chambre régionale d’agriculture de la région Rabat-Salé-Kénitra, des professionnels, des élus ainsi qu’une importante délégation de responsables du ministère.

Ce concours s’inscrit dans le cadre du programme de développement et de préservation de la race « Oulmès Zaer », objet d’une convention signée le 21 mai 2021 entre le département de l’Agriculture et la Fédération marocaine des éleveurs de la race bovine d'Oulmès Zaer (FMERBOZ).

D’un montant global de 8,1 Millions DH sur 3 ans, cette convention s’articule autour de plusieurs axes, se rapportant à l’accompagnement et au renforcement des capacités techniques et organisationnelles des éleveurs, l’amélioration génétique et la multiplication des reproducteurs bovins, la création, l’encadrement et le suivi des unités pépinières (identification, enregistrement, pesées...), l’amélioration des conditions d’élevage par des programmes sanitaire et prophylactique , la valorisation et la commercialisation à travers la labellisation des produits de la race, ainsi que la promotion de la race à travers l’organisation de concours et la participations aux différentes foires et manifestations.

Le Ministre a procédé à la remise des prix aux meilleurs éleveurs participants au concours. Au total, 16 éleveurs ont été primés. Cette édition a connu la participation de 200 éleveurs, mettant en concurrence 500 têtes de bovins.

Le concours a été organisé en deux étapes. La première étape a porté sur la présélection des meilleures têtes pour la participation au concours, au niveau de 40 points de rassemblement, situés dans le berceau de la race, au niveau des communes d’Oulmès, Bouquachmire et Ait Ichou. La deuxième étape consiste à sélectionner les quatre meilleures têtes dans les quatre catégories du concours : catégorie des taureaux géniteurs, catégorie des Taurillons, catégorie des vaches, catégorie des génisses.

Il est à noter que la race bovine d'Oulmès Zaer a été identifiée en 1912 et que son berceau se situe au niveau des hauts plateaux d’Oulmès et de Zaer. Elle est considérée comme l’une des principales races bovines locales marocaines, reconnue pour sa rusticité et la qualité de ses produits, en particulier la qualité de sa viande, très appréciée par les consommateurs. La viande de la race bovine d’Oulmès Zaer est en cours de labellisation.

Le Ministre a procédé en marge du concours à la remise de matériel technique et logistique au président de la Fédération Marocaine des éleveurs de la race, pour les besoins de travail des équipes techniques pour le suivi et l’encadrement des élevages dans le cadre du programme de préservation et de développement de la race « Oulmès Zaer ».

 

Visite de l’exposition des produits de terroir

Dans le cadre du programme national de développement des produits de terroir de la stratégie Génération Green, le Ministre a visité un espace dédié à l’exposition des produits de terroir de la région, abritant une vingtaine de groupements de producteurs. Les produits exposés reflètent la richesse de la province de Khémisset (Plantes aromatiques et médicinales, produits à base de céréales, miel et produits de la ruche…). Parmi les produits exposés, deux produits de terroir de Khémisset sont déjà labellisés, à savoir, l’huile essentielle du lavandin d’Oulmès (AOP) et la lentille d’Ain Sbit (IGP).

Le Ministre a procédé en marge de la visite à la remise de matériel technique d’équipement d’une unité de production et de valorisation de couscous au profit d’une coopérative féminine de la commune Ait Siberne. D’un montant de près 834 000 DH, le projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie Génération Green. Il permettra la création de 4.000 journées de travail et l’amélioration des revenus des bénéficiaires de 1000 à 2500 DH/mois.

08 Aug 2022

Commune d’Oulmès : Édition 2022 du concours national de la race bovine « Oulmès Zaer »

  • Un évènement qui s’inscrit dans le cadre du programme de développement et de préservation de la race « Oulmès Zaer »
  • Remise des prix aux meilleurs éleveurs de la race bovine « Oulmès Zaer »
  • Visite de l’exposition des produits de terroir dans le cadre de la stratégie de leur promotion

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Jeudi 21 Juillet 2022 à la Commune d’Oulmès - Province de Khemisset, la cérémonie de lancement l’édition 2022 du concours national de la Race « Oulmès Zaer ». Il était accompagné du gouverneur de la province de Khémisset, du président du conseil régional, du président de la commune d’Oulmès, du président de la chambre régionale d’agriculture de la région Rabat-Salé-Kénitra, des professionnels, des élus ainsi qu’une importante délégation de responsables du ministère.

Ce concours s’inscrit dans le cadre du programme de développement et de préservation de la race « Oulmès Zaer », objet d’une convention signée le 21 mai 2021 entre le département de l’Agriculture et la Fédération marocaine des éleveurs de la race bovine d'Oulmès Zaer (FMERBOZ).

D’un montant global de 8,1 Millions DH sur 3 ans, cette convention s’articule autour de plusieurs axes, se rapportant à l’accompagnement et au renforcement des capacités techniques et organisationnelles des éleveurs, l’amélioration génétique et la multiplication des reproducteurs bovins, la création, l’encadrement et le suivi des unités pépinières (identification, enregistrement, pesées...), l’amélioration des conditions d’élevage par des programmes sanitaire et prophylactique , la valorisation et la commercialisation à travers la labellisation des produits de la race, ainsi que la promotion de la race à travers l’organisation de concours et la participations aux différentes foires et manifestations.

Le Ministre a procédé à la remise des prix aux meilleurs éleveurs participants au concours. Au total, 16 éleveurs ont été primés. Cette édition a connu la participation de 200 éleveurs, mettant en concurrence 500 têtes de bovins.

Le concours a été organisé en deux étapes. La première étape a porté sur la présélection des meilleures têtes pour la participation au concours, au niveau de 40 points de rassemblement, situés dans le berceau de la race, au niveau des communes d’Oulmès, Bouquachmire et Ait Ichou. La deuxième étape consiste à sélectionner les quatre meilleures têtes dans les quatre catégories du concours : catégorie des taureaux géniteurs, catégorie des Taurillons, catégorie des vaches, catégorie des génisses.

Il est à noter que la race bovine d'Oulmès Zaer a été identifiée en 1912 et que son berceau se situe au niveau des hauts plateaux d’Oulmès et de Zaer. Elle est considérée comme l’une des principales races bovines locales marocaines, reconnue pour sa rusticité et la qualité de ses produits, en particulier la qualité de sa viande, très appréciée par les consommateurs. La viande de la race bovine d’Oulmès Zaer est en cours de labellisation.

Le Ministre a procédé en marge du concours à la remise de matériel technique et logistique au président de la Fédération Marocaine des éleveurs de la race, pour les besoins de travail des équipes techniques pour le suivi et l’encadrement des élevages dans le cadre du programme de préservation et de développement de la race « Oulmès Zaer ».

 

Visite de l’exposition des produits de terroir

Dans le cadre du programme national de développement des produits de terroir de la stratégie Génération Green, le Ministre a visité un espace dédié à l’exposition des produits de terroir de la région, abritant une vingtaine de groupements de producteurs. Les produits exposés reflètent la richesse de la province de Khémisset (Plantes aromatiques et médicinales, produits à base de céréales, miel et produits de la ruche…). Parmi les produits exposés, deux produits de terroir de Khémisset sont déjà labellisés, à savoir, l’huile essentielle du lavandin d’Oulmès (AOP) et la lentille d’Ain Sbit (IGP).

Le Ministre a procédé en marge de la visite à la remise de matériel technique d’équipement d’une unité de production et de valorisation de couscous au profit d’une coopérative féminine de la commune Ait Siberne. D’un montant de près 834 000 DH, le projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie Génération Green. Il permettra la création de 4.000 journées de travail et l’amélioration des revenus des bénéficiaires de 1000 à 2500 DH/mois.

08 Aug 2022

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Inauguration du club de l’agriculture à Rabat

  • Ouverture du Club de l’agriculture après son réaménagement selon des spécificités et normes modernes et éco-responsables
  • Le club est ouvert à l’adhésion au personnel du département de l’agriculture et aux membres externes

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Mercredi 18 mai 2022 à Rabat, l’inauguration du club de l’agriculture. Il était accompagné de la présidente de la Fondation pour la Promotion des Œuvres Sociales du Personnel du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime – département de l’agriculture (FOS-agri) et d’une importante délégation de responsables du ministère.

Pour répondre au mieux aux attentes et aspirations du personnel du département de l’agriculture, le ministère a procédé  au réaménagement et à la restauration de l’ensemble des structures du club sur le plan architectural, avec édification de nouveaux espaces abritant des  aires de jeux, une piscine couverte, des piscines en plein air chauffées, spa, terrains de sport, bain maure, motel…etc., respectant les spécificités et  les normes modernes, avec une  utilisation des nouvelles technologies pour son fonctionnement et sa gestion.

La nouvelle conception du club de l’Agriculture le qualifie de complexe écologique par excellence, compte tenu de l’étendue de ses espaces verts, avoisinant les 80% de la superficie globale, entretenus par un système d’arrosage automatique rationnalisé, et compte tenu de l’investissement éco-responsable avec l’installation d’un parking couvert d’ombrière photovoltaïque, destinée à produire de l’électricité verte, s’inscrivant ainsi dans la politique d’efficacité énergétique du Royaume.

Le Club prône des valeurs sportives, éducatives, relationnelles et d’appartenance, et vise à promouvoir un cadre sportif, de détente et de distraction. Il est ouvert aux adhérents parmi le personnel du Département de l’Agriculture, actifs et retraités, et leurs familles, le personnel relevant des établissements sous tutelle du Ministère, ainsi que les membres externes qui s’inscrivent dans les valeurs du Club.

Installé sur une superficie de plus de 8 ha, le club de l’agriculture est l’un des plus anciens clubs de Rabat, situé dans une zone stratégique en plein Hay Riad.

08 Aug 2022

Inauguration du club de l’agriculture à Rabat

  • Ouverture du Club de l’agriculture après son réaménagement selon des spécificités et normes modernes et éco-responsables
  • Le club est ouvert à l’adhésion au personnel du département de l’agriculture et aux membres externes

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Mercredi 18 mai 2022 à Rabat, l’inauguration du club de l’agriculture. Il était accompagné de la présidente de la Fondation pour la Promotion des Œuvres Sociales du Personnel du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime – département de l’agriculture (FOS-agri) et d’une importante délégation de responsables du ministère.

Pour répondre au mieux aux attentes et aspirations du personnel du département de l’agriculture, le ministère a procédé  au réaménagement et à la restauration de l’ensemble des structures du club sur le plan architectural, avec édification de nouveaux espaces abritant des  aires de jeux, une piscine couverte, des piscines en plein air chauffées, spa, terrains de sport, bain maure, motel…etc., respectant les spécificités et  les normes modernes, avec une  utilisation des nouvelles technologies pour son fonctionnement et sa gestion.

La nouvelle conception du club de l’Agriculture le qualifie de complexe écologique par excellence, compte tenu de l’étendue de ses espaces verts, avoisinant les 80% de la superficie globale, entretenus par un système d’arrosage automatique rationnalisé, et compte tenu de l’investissement éco-responsable avec l’installation d’un parking couvert d’ombrière photovoltaïque, destinée à produire de l’électricité verte, s’inscrivant ainsi dans la politique d’efficacité énergétique du Royaume.

Le Club prône des valeurs sportives, éducatives, relationnelles et d’appartenance, et vise à promouvoir un cadre sportif, de détente et de distraction. Il est ouvert aux adhérents parmi le personnel du Département de l’Agriculture, actifs et retraités, et leurs familles, le personnel relevant des établissements sous tutelle du Ministère, ainsi que les membres externes qui s’inscrivent dans les valeurs du Club.

Installé sur une superficie de plus de 8 ha, le club de l’agriculture est l’un des plus anciens clubs de Rabat, situé dans une zone stratégique en plein Hay Riad.

08 Aug 2022

Inauguration de la nouvelle banque de gènes de l’ICARDA Maroc à Rabat

  • La banque de gènes mise en place pour collecter, conserver et développer des ressources génétiques vitales pour protéger l'agro biodiversité
  • la conservation de la biodiversité, une des priorités de la stratégie Génération Green
  • la banque de gênes INRA abrite une collection de près de 72.000 accessions, et dépôt d'une partie de la collection à Svalbard Global Seed Reserve en Norvège

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Mercredi 18 mai 2022 à Rabat, l’inauguration de la nouvelle banque de gènes du Centre International de Recherche Agricole dans les Zones Arides de (ICARDA), accompagné du Directeur Général de l’ICARDA, Directeur Régional du CGIAR, M. Aly AbouSabaa. Ont pris part à la cérémonie, plusieurs hauts responsables d’organisations internationales, notamment le CGIAR, la FAO, des représentants des ambassades, des universités et instituts de formation et de recherche.

La banque de gènes est mise en place pour collecter, conserver et développer des ressources génétiques vitales pour protéger l'agro biodiversité dans les zones arides. Elle s’inscrit dans le cadre des efforts de préservation des ressources génétiques pour faire face aux défis de sécurité alimentaire et menaces liées aux changements climatiques.

Dans son allocution d’ouverture, M. Sadiki a indiqué que les ressources génétiques sont un patrimoine très précieux qui doit être sauvegardé et préservé, et que les accessions et espèces apparentées sauvages sont vitales pour le développement de nouvelles cultures en sélectionnant des caractères capables de faire face à des conditions toujours plus difficiles dues au changement climatique. Il a par ailleurs indiqué que la nouvelle stratégie Génération Green inclut la conservation de la biodiversité en tant que priorité pour une agriculture durable au Maroc pour la prochaine décennie.

Le Ministre a loué la qualité de la collaboration avec l’ICARDA, qui a démarré  en 1977 sur des programmes de recherche couvrant des domaines tels que la sélection de céréales et de légumineuses alimentaires, les systèmes intégrés de culture et d'élevage, la gestion de l'eau et le renforcement des capacités. Cette collaboration s’est étendue à des domaines liés à la conservation et à l'utilisation des ressources génétiques au début des années 1980, avec l’acquisition d’un grand nombre d’accessions de céréales et de légumineuses testées au Maroc. Les progrès réalisés par l’INRA et l’ICARDA ont amené plusieurs autres partenaires à rejoindre le programme collaboratif (FADES, CGIAR, FEMISE, CRDI, FIDA, DDC,…).  Aujourd’hui, la banque de gênes INRA abrite une collection de près de 72.000 accessions dont la banque de gênes ICARDA a fourni plus de 13.000 accessions. Par ailleurs, en 2020, la banque de gènes INRA a procédé et pour la première fois, avec l'aide de la banque de gènes de l'ICARDA au dépôt d'une partie de sa collection à la Svalbard Global Seed Reserve en Norvège.

La collaboration avec l’ICARDA vise à renforcer les capacités des institutions nationales de recherche par la formation et l'appui technique ainsi que l’appui à la construction du Système Marocain des Ressources Génétiques pour l'Alimentation et l'Agriculture.

En 2012, l'ICARDA a créé une plateforme de recherche agricole avec le soutien du gouvernement du Maroc, pour effectuer des recherches approfondies sur tous les aspects de l'agriculture pluviale. Cette plateforme de recherche comprend 100 ha de terrain sur son site de Marchouch et plusieurs laboratoires, ainsi que la banque de gênes.

L'ICARDA est une organisation internationale qui entreprend des recherches pour le développement afin de fournir des solutions agricoles innovantes et fondées sur la science, qui améliorent la résilience des moyens de subsistance des communautés rurales des zones arides. Elle opère dans les zones MENA et Asie centrale.

08 Aug 2022

Inauguration de la nouvelle banque de gènes de l’ICARDA Maroc à Rabat

  • La banque de gènes mise en place pour collecter, conserver et développer des ressources génétiques vitales pour protéger l'agro biodiversité
  • la conservation de la biodiversité, une des priorités de la stratégie Génération Green
  • la banque de gênes INRA abrite une collection de près de 72.000 accessions, et dépôt d'une partie de la collection à Svalbard Global Seed Reserve en Norvège

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le Mercredi 18 mai 2022 à Rabat, l’inauguration de la nouvelle banque de gènes du Centre International de Recherche Agricole dans les Zones Arides de (ICARDA), accompagné du Directeur Général de l’ICARDA, Directeur Régional du CGIAR, M. Aly AbouSabaa. Ont pris part à la cérémonie, plusieurs hauts responsables d’organisations internationales, notamment le CGIAR, la FAO, des représentants des ambassades, des universités et instituts de formation et de recherche.

La banque de gènes est mise en place pour collecter, conserver et développer des ressources génétiques vitales pour protéger l'agro biodiversité dans les zones arides. Elle s’inscrit dans le cadre des efforts de préservation des ressources génétiques pour faire face aux défis de sécurité alimentaire et menaces liées aux changements climatiques.

Dans son allocution d’ouverture, M. Sadiki a indiqué que les ressources génétiques sont un patrimoine très précieux qui doit être sauvegardé et préservé, et que les accessions et espèces apparentées sauvages sont vitales pour le développement de nouvelles cultures en sélectionnant des caractères capables de faire face à des conditions toujours plus difficiles dues au changement climatique. Il a par ailleurs indiqué que la nouvelle stratégie Génération Green inclut la conservation de la biodiversité en tant que priorité pour une agriculture durable au Maroc pour la prochaine décennie.

Le Ministre a loué la qualité de la collaboration avec l’ICARDA, qui a démarré  en 1977 sur des programmes de recherche couvrant des domaines tels que la sélection de céréales et de légumineuses alimentaires, les systèmes intégrés de culture et d'élevage, la gestion de l'eau et le renforcement des capacités. Cette collaboration s’est étendue à des domaines liés à la conservation et à l'utilisation des ressources génétiques au début des années 1980, avec l’acquisition d’un grand nombre d’accessions de céréales et de légumineuses testées au Maroc. Les progrès réalisés par l’INRA et l’ICARDA ont amené plusieurs autres partenaires à rejoindre le programme collaboratif (FADES, CGIAR, FEMISE, CRDI, FIDA, DDC,…).  Aujourd’hui, la banque de gênes INRA abrite une collection de près de 72.000 accessions dont la banque de gênes ICARDA a fourni plus de 13.000 accessions. Par ailleurs, en 2020, la banque de gènes INRA a procédé et pour la première fois, avec l'aide de la banque de gènes de l'ICARDA au dépôt d'une partie de sa collection à la Svalbard Global Seed Reserve en Norvège.

La collaboration avec l’ICARDA vise à renforcer les capacités des institutions nationales de recherche par la formation et l'appui technique ainsi que l’appui à la construction du Système Marocain des Ressources Génétiques pour l'Alimentation et l'Agriculture.

En 2012, l'ICARDA a créé une plateforme de recherche agricole avec le soutien du gouvernement du Maroc, pour effectuer des recherches approfondies sur tous les aspects de l'agriculture pluviale. Cette plateforme de recherche comprend 100 ha de terrain sur son site de Marchouch et plusieurs laboratoires, ainsi que la banque de gênes.

L'ICARDA est une organisation internationale qui entreprend des recherches pour le développement afin de fournir des solutions agricoles innovantes et fondées sur la science, qui améliorent la résilience des moyens de subsistance des communautés rurales des zones arides. Elle opère dans les zones MENA et Asie centrale.

08 Aug 2022

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Plus d'informations