Aller au contenu principal

Campagne céréalière 2021/2022 : Un bilan définitif de la récolte de 34 millions de quintaux

  • 34 Millions de quintaux de céréales, en baisse de 67% par rapport à la campagne 2020/2021 
  • La valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14% en 2022

 

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 Millions de quintaux, soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente qui a enregistrée une performance exceptionnelle de 103,2 MQX.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente.

Par espèce, la production céréalière se présente comme suit :

  • 18,9 millions Qx de blé tendre ;
  • 8,1 millions Qx de blé dur ;
  • 7,0 millions Qx d'orge.

58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Les céréales irriguées n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale, ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 mm en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et une baisse de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

Cette campagne a également été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril. La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.

Compte tenu de la production définitive des céréales, de la performance de l’arboriculture, des cultures maraichères et des cultures de printemps ainsi que les effets positifs du programme d’atténuation des effets et de l’impact du déficit pluviométrique, notamment sur l’élevage, la valeur ajoutée prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%. Cette baisse se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

La CNDERZM lance le Site web du Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales (PRDTS) et ses réseaux sociaux

Le Secrétariat de la Commission Nationale de Développement de l’Espace Rural et des zones  de Montagne (CNDERZM) a le plaisir de vous accueillir dans son nouvel espace virtuel accessible via : 

https://prdts.agriculture.gov.ma

08 Aug 2022

La CNDERZM lance le Site web du Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales (PRDTS) et ses réseaux sociaux

Le Secrétariat de la Commission Nationale de Développement de l’Espace Rural et des zones  de Montagne (CNDERZM) a le plaisir de vous accueillir dans son nouvel espace virtuel accessible via : 

https://prdts.agriculture.gov.ma

08 Aug 2022

Le Chef de Gouvernement préside la 11ème session du Conseil d'administration de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA)

Le Chef de Gouvernement, Monsieur Aziz Akhannouch, a présidé le mercredi 06 avril à Rabat, les travaux de la 11ème session du Conseil d’administration de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), en présence de M. Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau, M. Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des eaux et Forêts, Mme Leila Benali, ministre de la Transition Energétique et du Développement Durable, M. Brahim Hafidi, le Directeur Général de l’Agence, ainsi que les membres du conseil d’administration.

Les travaux de ce conseil ont été consacrés à la présentation des résultats et bilan enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement des zones oasiennes et de l’arganier au cours de la période 2012-2020, les mesures prises pour mettre en exécution les résolutions et recommandations des réunions précédentes ainsi que la validation des résultats financiers de l’exercice 2020.

Les membres ont également validé le budget 2022 et le plan d’action à moyen terme (2022-2024), ainsi que les accords de partenariat conclus avec les différents acteurs durant la période 2020-2021.

Monsieur Le Chef de Gouvernement a rappelé l’attention particulière que Sa Majesté attache au développement de l’ensemble du territoire national et en particulier les zones oasiennes et de l’arganier en raison de leur grande importance dans la préservation des écosystèmes, ainsi que dans la réponse aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux du Royaume. 

Il a souligné que depuis la présentation de sa stratégie devant Sa Majesté en octobre 2013 à Errachidia, l'Agence a pu, avec les efforts de tous les départements ministériels, établissements publics, des élus et de la société civile, réaliser des résultats très satisfaisants pour hisser ces zones au niveau national et aux standards internationaux et assurer un développement global et intégré de toute sa zone d’intervention.

À cet égard, les membres du conseil ont constaté une amélioration au niveau de la plupart des indicateurs des zones oasiennes et de l’arganier, approchant et dépassant parfois les ratios établis et ciblés dans le cadre de la stratégie d'intervention de l'Agence, notamment :

  • Le taux de pauvreté a significativement baissé en passant de 13,4% en 2007 à 6,8% en 2019 ; 
  • Le PIB des zones oasiennes et de l’arganier est passé de 84 à 136,5 milliards de dirhams entre 2009 et 2019, 129.800 emplois ont été créés dans la zone d'action de l'agence entre 2012 et 2019, et le total des investissements publics a atteint 105,64 milliards de DH;
  • L'accès aux services de base a connu une nette amélioration pendant la période 2012-2020 : le taux d'électrification rurale est passé de de 94,8% à 99,39%, l'accès à l'eau potable de 80% à 94,8% et le taux de désenclavement en milieu rural de 70% à 83,45% ;
  • Le volume des ressources en eau atteindra près de 1.675 millions de m3 après réalisation des projets en cours.

Lors de sa présentation, M. Brahim Hafidi, Directeur Général de l’ANDZOA, a mis en exergue les réalisations importantes enregistrées au niveau de la zone d’action. Il a signalé à cet effet, que l’ANDZOA est appelée à relever des défis majeurs durant la prochaine décennie, afin de pouvoir atteindre les objectifs stratégiques qui lui sont assignés. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’élaboration de sa nouvelle stratégie en cours de préparation, qui portera sur la période 2022-2030 et qui prendra en considération les orientations du nouveau modèle de développement ainsi que tous les chantiers et réformes en cours au niveau de tous les secteurs.

Au terme de cette session, le Président du Conseil d’Administration, Monsieur Aziz AKHANNOUCH, a renouvelé ses remerciements à tous les partenaires de l’ANDZOA, Ministères, Régions, Collectivités territoriales, bailleurs de fonds nationaux et internationaux, ainsi qu’à toutes les administrations et acteurs dans la zone d’intervention de l’Agence pour toutes les initiatives et le soutien fournis, et a invité tous les membres à accompagner aux mieux l’Agence dans l’élaboration et la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie de développement pour la période 2022-2030.

08 Aug 2022

Le Chef de Gouvernement préside la 11ème session du Conseil d'administration de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA)

Le Chef de Gouvernement, Monsieur Aziz Akhannouch, a présidé le mercredi 06 avril à Rabat, les travaux de la 11ème session du Conseil d’administration de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), en présence de M. Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau, M. Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des eaux et Forêts, Mme Leila Benali, ministre de la Transition Energétique et du Développement Durable, M. Brahim Hafidi, le Directeur Général de l’Agence, ainsi que les membres du conseil d’administration.

Les travaux de ce conseil ont été consacrés à la présentation des résultats et bilan enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement des zones oasiennes et de l’arganier au cours de la période 2012-2020, les mesures prises pour mettre en exécution les résolutions et recommandations des réunions précédentes ainsi que la validation des résultats financiers de l’exercice 2020.

Les membres ont également validé le budget 2022 et le plan d’action à moyen terme (2022-2024), ainsi que les accords de partenariat conclus avec les différents acteurs durant la période 2020-2021.

Monsieur Le Chef de Gouvernement a rappelé l’attention particulière que Sa Majesté attache au développement de l’ensemble du territoire national et en particulier les zones oasiennes et de l’arganier en raison de leur grande importance dans la préservation des écosystèmes, ainsi que dans la réponse aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux du Royaume. 

Il a souligné que depuis la présentation de sa stratégie devant Sa Majesté en octobre 2013 à Errachidia, l'Agence a pu, avec les efforts de tous les départements ministériels, établissements publics, des élus et de la société civile, réaliser des résultats très satisfaisants pour hisser ces zones au niveau national et aux standards internationaux et assurer un développement global et intégré de toute sa zone d’intervention.

À cet égard, les membres du conseil ont constaté une amélioration au niveau de la plupart des indicateurs des zones oasiennes et de l’arganier, approchant et dépassant parfois les ratios établis et ciblés dans le cadre de la stratégie d'intervention de l'Agence, notamment :

  • Le taux de pauvreté a significativement baissé en passant de 13,4% en 2007 à 6,8% en 2019 ; 
  • Le PIB des zones oasiennes et de l’arganier est passé de 84 à 136,5 milliards de dirhams entre 2009 et 2019, 129.800 emplois ont été créés dans la zone d'action de l'agence entre 2012 et 2019, et le total des investissements publics a atteint 105,64 milliards de DH;
  • L'accès aux services de base a connu une nette amélioration pendant la période 2012-2020 : le taux d'électrification rurale est passé de de 94,8% à 99,39%, l'accès à l'eau potable de 80% à 94,8% et le taux de désenclavement en milieu rural de 70% à 83,45% ;
  • Le volume des ressources en eau atteindra près de 1.675 millions de m3 après réalisation des projets en cours.

Lors de sa présentation, M. Brahim Hafidi, Directeur Général de l’ANDZOA, a mis en exergue les réalisations importantes enregistrées au niveau de la zone d’action. Il a signalé à cet effet, que l’ANDZOA est appelée à relever des défis majeurs durant la prochaine décennie, afin de pouvoir atteindre les objectifs stratégiques qui lui sont assignés. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’élaboration de sa nouvelle stratégie en cours de préparation, qui portera sur la période 2022-2030 et qui prendra en considération les orientations du nouveau modèle de développement ainsi que tous les chantiers et réformes en cours au niveau de tous les secteurs.

Au terme de cette session, le Président du Conseil d’Administration, Monsieur Aziz AKHANNOUCH, a renouvelé ses remerciements à tous les partenaires de l’ANDZOA, Ministères, Régions, Collectivités territoriales, bailleurs de fonds nationaux et internationaux, ainsi qu’à toutes les administrations et acteurs dans la zone d’intervention de l’Agence pour toutes les initiatives et le soutien fournis, et a invité tous les membres à accompagner aux mieux l’Agence dans l’élaboration et la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie de développement pour la période 2022-2030.

08 Aug 2022

Campagne céréalière 2021/2022 : Un bilan définitif de la récolte de 34 millions de quintaux

  • 34 Millions de quintaux de céréales, en baisse de 67% par rapport à la campagne 2020/2021 
  • La valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14% en 2022

 

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 Millions de quintaux, soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente qui a enregistrée une performance exceptionnelle de 103,2 MQX.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente.

Par espèce, la production céréalière se présente comme suit :

  • 18,9 millions Qx de blé tendre ;
  • 8,1 millions Qx de blé dur ;
  • 7,0 millions Qx d'orge.

58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Les céréales irriguées n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale, ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 mm en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et une baisse de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

Cette campagne a également été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril. La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.

Compte tenu de la production définitive des céréales, de la performance de l’arboriculture, des cultures maraichères et des cultures de printemps ainsi que les effets positifs du programme d’atténuation des effets et de l’impact du déficit pluviométrique, notamment sur l’élevage, la valeur ajoutée prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%. Cette baisse se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

08 Aug 2022

Campagne céréalière 2021/2022 : Un bilan définitif de la récolte de 34 millions de quintaux

  • 34 Millions de quintaux de céréales, en baisse de 67% par rapport à la campagne 2020/2021 
  • La valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14% en 2022

 

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 Millions de quintaux, soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente qui a enregistrée une performance exceptionnelle de 103,2 MQX.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente.

Par espèce, la production céréalière se présente comme suit :

  • 18,9 millions Qx de blé tendre ;
  • 8,1 millions Qx de blé dur ;
  • 7,0 millions Qx d'orge.

58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Les céréales irriguées n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale, ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 mm en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et une baisse de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

Cette campagne a également été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril. La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.

Compte tenu de la production définitive des céréales, de la performance de l’arboriculture, des cultures maraichères et des cultures de printemps ainsi que les effets positifs du programme d’atténuation des effets et de l’impact du déficit pluviométrique, notamment sur l’élevage, la valeur ajoutée prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%. Cette baisse se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

08 Aug 2022

Agadir : présentation du plan de développement de la filière de l’arganier dans le cadre de la déclinaison de la stratégie Génération Green 2020-2030

  • Validation des objectifs du Plan de Développement de la Filière Argane à l’horizon 2030 par l’ensemble des membres de l’interprofession et feront l’objet du futur contrat programme

 

Le Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki a présidé une rencontre de travail le vendredi 24 juin 2022 à Agadir avec les professionnels de la filière arganier représentés par la fédération interprofessionnelle de la Filière de l’Argane (FIFARGANE), la fédération des coopératives féminines et des opérateurs du secteur. Ont pris part à cette rencontre le président de la région, le président de la chambre d’agriculture de la région du Souss Massa et les directeurs régionaux de l’agriculture et des eaux et forêts et les directeurs centraux et directeurs généraux des établissements sous-tutelle, l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA).

Lors de cette réunion, a été présenté et discuté le bilan du contrat programme 2011-2020 signé entre le Gouvernement et l’Interprofession de la Filière ainsi que le Plan de Développement de la Filière Argane à l’horizon 2030, dans le cadre de la nouvelle stratégie Génération Green.

Ce nouveau plan de développement de la filière ambitionne à l’horizon 2030 de doubler la production de l’huile d’Argane pour atteindre 10.000 T, d’augmenter le taux de conditionnement de l’huile d’Argane pour passer de 20% à 50%, de développer l’arganiculture sur une superficie de 50.000 ha ainsi que de réhabiliter l’arganier forestier sur une superficie d’environ 400.000 ha.

Le Ministre a insisté sur l’importance de l’organisation de l’interprofession pour la réussite de la mise en œuvre de ce plan de développement et a demandé le renforcement de la présence des coopératives des femmes dans les différents collèges de l’interprofession, notamment dans le collège qui représente l’amont de la filière.

Il a également appelé à l’adoption d’un modèle d’agrégation pour cette filière qui permet un meilleur partage de la valeur entre l’ensemble des opérateurs de la chaine de valeur.

Un débat a eu lieu au sujet des actions à mettre œuvre pour l’atteinte des objectifs fixés dans le plan de développement de la filière.

Ces objectifs et actions ont été validés par l’ensemble des membres de l’interprofession et feront l’objet du futur contrat programme qui sera conclu entre le Gouvernement et l’Interprofession.

08 Aug 2022

Agadir : présentation du plan de développement de la filière de l’arganier dans le cadre de la déclinaison de la stratégie Génération Green 2020-2030

  • Validation des objectifs du Plan de Développement de la Filière Argane à l’horizon 2030 par l’ensemble des membres de l’interprofession et feront l’objet du futur contrat programme

 

Le Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki a présidé une rencontre de travail le vendredi 24 juin 2022 à Agadir avec les professionnels de la filière arganier représentés par la fédération interprofessionnelle de la Filière de l’Argane (FIFARGANE), la fédération des coopératives féminines et des opérateurs du secteur. Ont pris part à cette rencontre le président de la région, le président de la chambre d’agriculture de la région du Souss Massa et les directeurs régionaux de l’agriculture et des eaux et forêts et les directeurs centraux et directeurs généraux des établissements sous-tutelle, l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA).

Lors de cette réunion, a été présenté et discuté le bilan du contrat programme 2011-2020 signé entre le Gouvernement et l’Interprofession de la Filière ainsi que le Plan de Développement de la Filière Argane à l’horizon 2030, dans le cadre de la nouvelle stratégie Génération Green.

Ce nouveau plan de développement de la filière ambitionne à l’horizon 2030 de doubler la production de l’huile d’Argane pour atteindre 10.000 T, d’augmenter le taux de conditionnement de l’huile d’Argane pour passer de 20% à 50%, de développer l’arganiculture sur une superficie de 50.000 ha ainsi que de réhabiliter l’arganier forestier sur une superficie d’environ 400.000 ha.

Le Ministre a insisté sur l’importance de l’organisation de l’interprofession pour la réussite de la mise en œuvre de ce plan de développement et a demandé le renforcement de la présence des coopératives des femmes dans les différents collèges de l’interprofession, notamment dans le collège qui représente l’amont de la filière.

Il a également appelé à l’adoption d’un modèle d’agrégation pour cette filière qui permet un meilleur partage de la valeur entre l’ensemble des opérateurs de la chaine de valeur.

Un débat a eu lieu au sujet des actions à mettre œuvre pour l’atteinte des objectifs fixés dans le plan de développement de la filière.

Ces objectifs et actions ont été validés par l’ensemble des membres de l’interprofession et feront l’objet du futur contrat programme qui sera conclu entre le Gouvernement et l’Interprofession.

08 Aug 2022

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

La CNDERZM lance le Site web du Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales (PRDTS) et ses réseaux sociaux

Le Secrétariat de la Commission Nationale de Développement de l’Espace Rural et des zones  de Montagne (CNDERZM) a le plaisir de vous accueillir dans son nouvel espace virtuel accessible via : 

https://prdts.agriculture.gov.ma

08 Aug 2022

La CNDERZM lance le Site web du Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales (PRDTS) et ses réseaux sociaux

Le Secrétariat de la Commission Nationale de Développement de l’Espace Rural et des zones  de Montagne (CNDERZM) a le plaisir de vous accueillir dans son nouvel espace virtuel accessible via : 

https://prdts.agriculture.gov.ma

08 Aug 2022

Le Chef de Gouvernement préside la 11ème session du Conseil d'administration de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA)

Le Chef de Gouvernement, Monsieur Aziz Akhannouch, a présidé le mercredi 06 avril à Rabat, les travaux de la 11ème session du Conseil d’administration de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), en présence de M. Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau, M. Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des eaux et Forêts, Mme Leila Benali, ministre de la Transition Energétique et du Développement Durable, M. Brahim Hafidi, le Directeur Général de l’Agence, ainsi que les membres du conseil d’administration.

Les travaux de ce conseil ont été consacrés à la présentation des résultats et bilan enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement des zones oasiennes et de l’arganier au cours de la période 2012-2020, les mesures prises pour mettre en exécution les résolutions et recommandations des réunions précédentes ainsi que la validation des résultats financiers de l’exercice 2020.

Les membres ont également validé le budget 2022 et le plan d’action à moyen terme (2022-2024), ainsi que les accords de partenariat conclus avec les différents acteurs durant la période 2020-2021.

Monsieur Le Chef de Gouvernement a rappelé l’attention particulière que Sa Majesté attache au développement de l’ensemble du territoire national et en particulier les zones oasiennes et de l’arganier en raison de leur grande importance dans la préservation des écosystèmes, ainsi que dans la réponse aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux du Royaume. 

Il a souligné que depuis la présentation de sa stratégie devant Sa Majesté en octobre 2013 à Errachidia, l'Agence a pu, avec les efforts de tous les départements ministériels, établissements publics, des élus et de la société civile, réaliser des résultats très satisfaisants pour hisser ces zones au niveau national et aux standards internationaux et assurer un développement global et intégré de toute sa zone d’intervention.

À cet égard, les membres du conseil ont constaté une amélioration au niveau de la plupart des indicateurs des zones oasiennes et de l’arganier, approchant et dépassant parfois les ratios établis et ciblés dans le cadre de la stratégie d'intervention de l'Agence, notamment :

  • Le taux de pauvreté a significativement baissé en passant de 13,4% en 2007 à 6,8% en 2019 ; 
  • Le PIB des zones oasiennes et de l’arganier est passé de 84 à 136,5 milliards de dirhams entre 2009 et 2019, 129.800 emplois ont été créés dans la zone d'action de l'agence entre 2012 et 2019, et le total des investissements publics a atteint 105,64 milliards de DH;
  • L'accès aux services de base a connu une nette amélioration pendant la période 2012-2020 : le taux d'électrification rurale est passé de de 94,8% à 99,39%, l'accès à l'eau potable de 80% à 94,8% et le taux de désenclavement en milieu rural de 70% à 83,45% ;
  • Le volume des ressources en eau atteindra près de 1.675 millions de m3 après réalisation des projets en cours.

Lors de sa présentation, M. Brahim Hafidi, Directeur Général de l’ANDZOA, a mis en exergue les réalisations importantes enregistrées au niveau de la zone d’action. Il a signalé à cet effet, que l’ANDZOA est appelée à relever des défis majeurs durant la prochaine décennie, afin de pouvoir atteindre les objectifs stratégiques qui lui sont assignés. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’élaboration de sa nouvelle stratégie en cours de préparation, qui portera sur la période 2022-2030 et qui prendra en considération les orientations du nouveau modèle de développement ainsi que tous les chantiers et réformes en cours au niveau de tous les secteurs.

Au terme de cette session, le Président du Conseil d’Administration, Monsieur Aziz AKHANNOUCH, a renouvelé ses remerciements à tous les partenaires de l’ANDZOA, Ministères, Régions, Collectivités territoriales, bailleurs de fonds nationaux et internationaux, ainsi qu’à toutes les administrations et acteurs dans la zone d’intervention de l’Agence pour toutes les initiatives et le soutien fournis, et a invité tous les membres à accompagner aux mieux l’Agence dans l’élaboration et la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie de développement pour la période 2022-2030.

08 Aug 2022

Le Chef de Gouvernement préside la 11ème session du Conseil d'administration de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA)

Le Chef de Gouvernement, Monsieur Aziz Akhannouch, a présidé le mercredi 06 avril à Rabat, les travaux de la 11ème session du Conseil d’administration de l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), en présence de M. Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau, M. Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des eaux et Forêts, Mme Leila Benali, ministre de la Transition Energétique et du Développement Durable, M. Brahim Hafidi, le Directeur Général de l’Agence, ainsi que les membres du conseil d’administration.

Les travaux de ce conseil ont été consacrés à la présentation des résultats et bilan enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement des zones oasiennes et de l’arganier au cours de la période 2012-2020, les mesures prises pour mettre en exécution les résolutions et recommandations des réunions précédentes ainsi que la validation des résultats financiers de l’exercice 2020.

Les membres ont également validé le budget 2022 et le plan d’action à moyen terme (2022-2024), ainsi que les accords de partenariat conclus avec les différents acteurs durant la période 2020-2021.

Monsieur Le Chef de Gouvernement a rappelé l’attention particulière que Sa Majesté attache au développement de l’ensemble du territoire national et en particulier les zones oasiennes et de l’arganier en raison de leur grande importance dans la préservation des écosystèmes, ainsi que dans la réponse aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux du Royaume. 

Il a souligné que depuis la présentation de sa stratégie devant Sa Majesté en octobre 2013 à Errachidia, l'Agence a pu, avec les efforts de tous les départements ministériels, établissements publics, des élus et de la société civile, réaliser des résultats très satisfaisants pour hisser ces zones au niveau national et aux standards internationaux et assurer un développement global et intégré de toute sa zone d’intervention.

À cet égard, les membres du conseil ont constaté une amélioration au niveau de la plupart des indicateurs des zones oasiennes et de l’arganier, approchant et dépassant parfois les ratios établis et ciblés dans le cadre de la stratégie d'intervention de l'Agence, notamment :

  • Le taux de pauvreté a significativement baissé en passant de 13,4% en 2007 à 6,8% en 2019 ; 
  • Le PIB des zones oasiennes et de l’arganier est passé de 84 à 136,5 milliards de dirhams entre 2009 et 2019, 129.800 emplois ont été créés dans la zone d'action de l'agence entre 2012 et 2019, et le total des investissements publics a atteint 105,64 milliards de DH;
  • L'accès aux services de base a connu une nette amélioration pendant la période 2012-2020 : le taux d'électrification rurale est passé de de 94,8% à 99,39%, l'accès à l'eau potable de 80% à 94,8% et le taux de désenclavement en milieu rural de 70% à 83,45% ;
  • Le volume des ressources en eau atteindra près de 1.675 millions de m3 après réalisation des projets en cours.

Lors de sa présentation, M. Brahim Hafidi, Directeur Général de l’ANDZOA, a mis en exergue les réalisations importantes enregistrées au niveau de la zone d’action. Il a signalé à cet effet, que l’ANDZOA est appelée à relever des défis majeurs durant la prochaine décennie, afin de pouvoir atteindre les objectifs stratégiques qui lui sont assignés. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’élaboration de sa nouvelle stratégie en cours de préparation, qui portera sur la période 2022-2030 et qui prendra en considération les orientations du nouveau modèle de développement ainsi que tous les chantiers et réformes en cours au niveau de tous les secteurs.

Au terme de cette session, le Président du Conseil d’Administration, Monsieur Aziz AKHANNOUCH, a renouvelé ses remerciements à tous les partenaires de l’ANDZOA, Ministères, Régions, Collectivités territoriales, bailleurs de fonds nationaux et internationaux, ainsi qu’à toutes les administrations et acteurs dans la zone d’intervention de l’Agence pour toutes les initiatives et le soutien fournis, et a invité tous les membres à accompagner aux mieux l’Agence dans l’élaboration et la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie de développement pour la période 2022-2030.

08 Aug 2022

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Plus d'informations