Aller au contenu principal

Campagne céréalière 2021/2022 : Un bilan définitif de la récolte de 34 millions de quintaux

  • 34 Millions de quintaux de céréales, en baisse de 67% par rapport à la campagne 2020/2021 
  • La valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14% en 2022

 

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 Millions de quintaux, soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente qui a enregistrée une performance exceptionnelle de 103,2 MQX.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente.

Par espèce, la production céréalière se présente comme suit :

  • 18,9 millions Qx de blé tendre ;
  • 8,1 millions Qx de blé dur ;
  • 7,0 millions Qx d'orge.

58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Les céréales irriguées n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale, ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 mm en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et une baisse de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

Cette campagne a également été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril. La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.

Compte tenu de la production définitive des céréales, de la performance de l’arboriculture, des cultures maraichères et des cultures de printemps ainsi que les effets positifs du programme d’atténuation des effets et de l’impact du déficit pluviométrique, notamment sur l’élevage, la valeur ajoutée prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%. Cette baisse se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Province de Safi : Ouverture de la 4ème édition de la Foire Nationale de Câpre

M. Mohammed Sadiki, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a présidé le vendredi 27 mai 2022 la cérémonie d’ouverture de la 4ème édition de la Foire Nationale de Câpre au niveau de la ville de Safi. Il était accompagné du Wali de la Région Marrakech Safi, du Gouverneur de la Province de Safi, du Président de la Chambre d’Agriculture Marrakech-Safi, du Président du Conseil Provincial de Safi, des élus et d’une importante délégation de responsables du ministère.

 

Organisée du 27 au 31 mai 2022 par l’association provinciale des producteurs de câpre de Safi en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, la Province de Safi et la Chambre d’Agriculture Marrakech-Safi sous le thème « Filière de câpre : perspectives prometteuses », cette 4ème édition connait un engouement important des exposants et des visiteurs. Elle compte la participation de près de 120 coopératives de câpres et de produits de terroir venant des 12 régions du Royaume ainsi que des unités agroindustrielles de la province de Safi.

En marge de la foire, il est prévu l’organisation de conférences en relation avec la thématique de l’édition, une caravane du conseil agricole, des visites organisées au profit des agriculteurs, une caravane de câpre au niveau de la ville ainsi que des séances de dégustation de plats à base de câpre.

A noter qu’au niveau de la Province de Safi, la culture du câprier occupe plus de 7 000 ha, constituant 50% de la production et des exportations nationales. Il s’agit d’une filière à fort impact social au niveau de la province dans la mesure où elle est pratiquée par plus de 24 000 petits agriculteurs et permet la création d’environ 2,5 millions de journées de travail par an.

Dans le cadre du Plan Maroc Vert, la province de Safi a bénéficié d’un important projet d’agriculture solidaire d’un investissement de 25 MDH, ce qui a permis de planter 2000 ha de câprier, de créer et d’encadrer 15 coopératives, de construire et d’équiper 2 centres de collecte et de commercialisation de câpre, d’aménager une unité de valorisation et de labelliser la câpre de Safi « IGP câpre de Safi ». Ces efforts sont en cours de consolidation dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030, qui prévoit d’autres projets visant aussi bien l’amont que l’aval de la filière. Il s’agit d’atteindre 15 000 ha de câprier et une production d’environ 30 000 tonnes à l’horizon 2030 au niveau de la région Marrakech-Safi.

 

Cet événement se veut un espace privilégié de rencontres entre producteurs de câpre, coopératives, agroindustriels, chercheurs et agents de développement, visant à promouvoir la câpre en particulier et les produits de terroir en général.

08 Aug 2022

Province de Safi : Ouverture de la 4ème édition de la Foire Nationale de Câpre

M. Mohammed Sadiki, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a présidé le vendredi 27 mai 2022 la cérémonie d’ouverture de la 4ème édition de la Foire Nationale de Câpre au niveau de la ville de Safi. Il était accompagné du Wali de la Région Marrakech Safi, du Gouverneur de la Province de Safi, du Président de la Chambre d’Agriculture Marrakech-Safi, du Président du Conseil Provincial de Safi, des élus et d’une importante délégation de responsables du ministère.

 

Organisée du 27 au 31 mai 2022 par l’association provinciale des producteurs de câpre de Safi en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, la Province de Safi et la Chambre d’Agriculture Marrakech-Safi sous le thème « Filière de câpre : perspectives prometteuses », cette 4ème édition connait un engouement important des exposants et des visiteurs. Elle compte la participation de près de 120 coopératives de câpres et de produits de terroir venant des 12 régions du Royaume ainsi que des unités agroindustrielles de la province de Safi.

En marge de la foire, il est prévu l’organisation de conférences en relation avec la thématique de l’édition, une caravane du conseil agricole, des visites organisées au profit des agriculteurs, une caravane de câpre au niveau de la ville ainsi que des séances de dégustation de plats à base de câpre.

A noter qu’au niveau de la Province de Safi, la culture du câprier occupe plus de 7 000 ha, constituant 50% de la production et des exportations nationales. Il s’agit d’une filière à fort impact social au niveau de la province dans la mesure où elle est pratiquée par plus de 24 000 petits agriculteurs et permet la création d’environ 2,5 millions de journées de travail par an.

Dans le cadre du Plan Maroc Vert, la province de Safi a bénéficié d’un important projet d’agriculture solidaire d’un investissement de 25 MDH, ce qui a permis de planter 2000 ha de câprier, de créer et d’encadrer 15 coopératives, de construire et d’équiper 2 centres de collecte et de commercialisation de câpre, d’aménager une unité de valorisation et de labelliser la câpre de Safi « IGP câpre de Safi ». Ces efforts sont en cours de consolidation dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030, qui prévoit d’autres projets visant aussi bien l’amont que l’aval de la filière. Il s’agit d’atteindre 15 000 ha de câprier et une production d’environ 30 000 tonnes à l’horizon 2030 au niveau de la région Marrakech-Safi.

 

Cet événement se veut un espace privilégié de rencontres entre producteurs de câpre, coopératives, agroindustriels, chercheurs et agents de développement, visant à promouvoir la câpre en particulier et les produits de terroir en général.

08 Aug 2022

Célébration de la journée internationale de l’arganier

  • Célébration de la journée internationale de l’arganier sous le thème " L'arganier, symbole de résilience "
  • Ouverture officielle du congrès international de l’arganier qui se tient du 10 au 13 mai

 

Le Ministre de de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mardi 10 mai 2022, par visioconférence, l’ouverture

d’un panel de haut niveau organisé en célébration de la journée internationale de l’arganier, célébrée cette année sous le thème " L'arganier, symbole de résilience ". Le panel a rassemblé des intervenants de haut rang : L’Ambassadeur Représentant permanent du Maroc aux Nations Unies, le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Vice-Secrétaire Générale de l’ONU et présidente du groupe des Nations Unies pour le Développement Durable, le sous-directeur Général pour la Priorité Afrique et les Relations Extérieures de l’UNESCO, la représentante de l’OMS au Maroc, la Directrice Exécutive Adjointe de l'ONU-Femmes, la Directrice Générale Adjointe de la FAO et la Directrice des Relations Extérieures du Fonds Vert pour le Climat.

A sa deuxième édition, la journée du 10 mai a été proclamée journée internationale de l’arganier par l’Assemblée Générale des Nations-Unies en février 2021 à l'initiative du Royaume du Maroc, et parrainée par 114 Etats membres.

 

Dans son allocution, M. Sadiki a indiqué que cette déclaration onusienne est l'aboutissement des efforts du Royaume du Maroc sous la direction avisée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l'Assiste, en faveur de la protection et du développement du patrimoine naturel, que représente l’arganier, à caractère culturel et socio-économique.

M. Sadiki est revenu sur les principales réalisations du contrat-programme de développement de la filière pour la période 2012-2020 lancé dans le cadre du Plan Maroc Vert, et qui a connu un bilan très positif. En effet, plus de 164 000 hectares de superficie forestière ont été réhabilitées dans le cadre d'une approche participative avec les ayants droit et 10 000 hectares d’arganiers agricoles ont été plantés dans les zones vulnérables, financés en partenariat avec le Fonds Vert pour le Climat, en faveur de la petite agriculture. Par ailleurs, la domestication de l’arganier et sa transformation d’un arbre forestier à un arbre agricole a abouti à une restructuration et organisation de la filière autour de la fédération interprofessionnelle incluant tous les professionnels de toute sa chaîne de valeur.

Le maillon de la valorisation a connu une évolution importante du nombre de coopératives et unités opérant dans ce secteur, enregistrant un chiffre d’affaires qui dépasse 1 milliard de dirhams. En ce qui concerne la commercialisation, les exportations d'argan ont enregistré une augmentation considérable en valeur, malgré les répercussions de la crise sanitaire mondiale, sachant que la valeur des exportations de l'argan a atteint près de 31 millions de dollars au titre de 2021.

Sur le plan de la recherche scientifique, un programme d'amélioration génétique des variétés d’arganier a permis de développer 13 variétés aux caractéristiques très élevées. Et pour partager les résultats de la recherche scientifique, un congrès international de l’arganier est organisé tous les deux ans, et qui en est aujourd’hui à sa sixième édition.

Le Ministre a annoncé également le lancement des travaux du Centre National de l’arganier à Agadir, en tant que plateforme consultative et participative pour soutenir la recherche scientifique, capitaliser les connaissances et faire découvrir ce patrimoine.

M. Sadiki a précisé que les efforts seront poursuivis pour appuyer le développement de cette filière lors de la prochaine décennie dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies Génération Green et Forêts du Maroc, en ligne avec le nouveau modèle de développement, pour un Maroc durable, soucieux de préserver ses ressources. Ainsi, cette filière sera renforcée dans le cadre d’un contrat programme de nouvelle génération, fondé sur la préservation des acquis et la garantie de leur durabilité, en accordant la priorité à l'élément humain en tant que levier de développement économique et social.

Il est prévu à l’horizon 2030 au titre des deux stratégies, la poursuite du programme de plantation de l'arganier agricole avec l'objectif de planter 50 000 hectares, la réhabilitation de 400 000 hectares du périmètre forestier, le soutien à l'amélioration de la productivité et la relance des exportations d'huile d'argan, le soutien à la recherche scientifique, l'organisation professionnelle autour de projets d’agrégation agricole et le renforcement de la fédération interprofessionnelle. Reconnue de par son rôle central dans le développement de la filière, en tant que leader du tissu coopératif, une attention particulière est accordée à l’intégration de la femme dans les différents programmes structurants pour parvenir à son autonomisation économique.

Cet arbre hérité de nos ancêtres, ayant résisté aux conditions climatiques et facteurs humains, est devenu un symbole en matière de résilience et d'adaptation, compte tenu de son rôle efficace dans la limitation de la désertification et de l'érosion, et de ses caractéristiques de système intégré sylvo-pastoral et agricole qui offre les conditions d'une coexistence équilibrée entre l'Homme, le végétal et l’animal.

En marge de cette célébration, la journée a été marquée par l’ouverture officielle de la 6ème édition du Congrès International de l’Arganier qui se tient du 10 au 13 mai à Agadir et qui rassemble une large communauté de scientifiques nationaux et internationaux autour des avancées de la recherche scientifique dans le domaine de l’arganier, au profit du développement durable et inclusif de tous les maillons de la chaine de valeur de cette filière.

08 Aug 2022

Célébration de la journée internationale de l’arganier

  • Célébration de la journée internationale de l’arganier sous le thème " L'arganier, symbole de résilience "
  • Ouverture officielle du congrès international de l’arganier qui se tient du 10 au 13 mai

 

Le Ministre de de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mardi 10 mai 2022, par visioconférence, l’ouverture

d’un panel de haut niveau organisé en célébration de la journée internationale de l’arganier, célébrée cette année sous le thème " L'arganier, symbole de résilience ". Le panel a rassemblé des intervenants de haut rang : L’Ambassadeur Représentant permanent du Maroc aux Nations Unies, le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Vice-Secrétaire Générale de l’ONU et présidente du groupe des Nations Unies pour le Développement Durable, le sous-directeur Général pour la Priorité Afrique et les Relations Extérieures de l’UNESCO, la représentante de l’OMS au Maroc, la Directrice Exécutive Adjointe de l'ONU-Femmes, la Directrice Générale Adjointe de la FAO et la Directrice des Relations Extérieures du Fonds Vert pour le Climat.

A sa deuxième édition, la journée du 10 mai a été proclamée journée internationale de l’arganier par l’Assemblée Générale des Nations-Unies en février 2021 à l'initiative du Royaume du Maroc, et parrainée par 114 Etats membres.

 

Dans son allocution, M. Sadiki a indiqué que cette déclaration onusienne est l'aboutissement des efforts du Royaume du Maroc sous la direction avisée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l'Assiste, en faveur de la protection et du développement du patrimoine naturel, que représente l’arganier, à caractère culturel et socio-économique.

M. Sadiki est revenu sur les principales réalisations du contrat-programme de développement de la filière pour la période 2012-2020 lancé dans le cadre du Plan Maroc Vert, et qui a connu un bilan très positif. En effet, plus de 164 000 hectares de superficie forestière ont été réhabilitées dans le cadre d'une approche participative avec les ayants droit et 10 000 hectares d’arganiers agricoles ont été plantés dans les zones vulnérables, financés en partenariat avec le Fonds Vert pour le Climat, en faveur de la petite agriculture. Par ailleurs, la domestication de l’arganier et sa transformation d’un arbre forestier à un arbre agricole a abouti à une restructuration et organisation de la filière autour de la fédération interprofessionnelle incluant tous les professionnels de toute sa chaîne de valeur.

Le maillon de la valorisation a connu une évolution importante du nombre de coopératives et unités opérant dans ce secteur, enregistrant un chiffre d’affaires qui dépasse 1 milliard de dirhams. En ce qui concerne la commercialisation, les exportations d'argan ont enregistré une augmentation considérable en valeur, malgré les répercussions de la crise sanitaire mondiale, sachant que la valeur des exportations de l'argan a atteint près de 31 millions de dollars au titre de 2021.

Sur le plan de la recherche scientifique, un programme d'amélioration génétique des variétés d’arganier a permis de développer 13 variétés aux caractéristiques très élevées. Et pour partager les résultats de la recherche scientifique, un congrès international de l’arganier est organisé tous les deux ans, et qui en est aujourd’hui à sa sixième édition.

Le Ministre a annoncé également le lancement des travaux du Centre National de l’arganier à Agadir, en tant que plateforme consultative et participative pour soutenir la recherche scientifique, capitaliser les connaissances et faire découvrir ce patrimoine.

M. Sadiki a précisé que les efforts seront poursuivis pour appuyer le développement de cette filière lors de la prochaine décennie dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies Génération Green et Forêts du Maroc, en ligne avec le nouveau modèle de développement, pour un Maroc durable, soucieux de préserver ses ressources. Ainsi, cette filière sera renforcée dans le cadre d’un contrat programme de nouvelle génération, fondé sur la préservation des acquis et la garantie de leur durabilité, en accordant la priorité à l'élément humain en tant que levier de développement économique et social.

Il est prévu à l’horizon 2030 au titre des deux stratégies, la poursuite du programme de plantation de l'arganier agricole avec l'objectif de planter 50 000 hectares, la réhabilitation de 400 000 hectares du périmètre forestier, le soutien à l'amélioration de la productivité et la relance des exportations d'huile d'argan, le soutien à la recherche scientifique, l'organisation professionnelle autour de projets d’agrégation agricole et le renforcement de la fédération interprofessionnelle. Reconnue de par son rôle central dans le développement de la filière, en tant que leader du tissu coopératif, une attention particulière est accordée à l’intégration de la femme dans les différents programmes structurants pour parvenir à son autonomisation économique.

Cet arbre hérité de nos ancêtres, ayant résisté aux conditions climatiques et facteurs humains, est devenu un symbole en matière de résilience et d'adaptation, compte tenu de son rôle efficace dans la limitation de la désertification et de l'érosion, et de ses caractéristiques de système intégré sylvo-pastoral et agricole qui offre les conditions d'une coexistence équilibrée entre l'Homme, le végétal et l’animal.

En marge de cette célébration, la journée a été marquée par l’ouverture officielle de la 6ème édition du Congrès International de l’Arganier qui se tient du 10 au 13 mai à Agadir et qui rassemble une large communauté de scientifiques nationaux et internationaux autour des avancées de la recherche scientifique dans le domaine de l’arganier, au profit du développement durable et inclusif de tous les maillons de la chaine de valeur de cette filière.

08 Aug 2022

Campagne céréalière 2021/2022 : Un bilan définitif de la récolte de 34 millions de quintaux

  • 34 Millions de quintaux de céréales, en baisse de 67% par rapport à la campagne 2020/2021 
  • La valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14% en 2022

 

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 Millions de quintaux, soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente qui a enregistrée une performance exceptionnelle de 103,2 MQX.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente.

Par espèce, la production céréalière se présente comme suit :

  • 18,9 millions Qx de blé tendre ;
  • 8,1 millions Qx de blé dur ;
  • 7,0 millions Qx d'orge.

58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Les céréales irriguées n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale, ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 mm en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et une baisse de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

Cette campagne a également été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril. La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.

Compte tenu de la production définitive des céréales, de la performance de l’arboriculture, des cultures maraichères et des cultures de printemps ainsi que les effets positifs du programme d’atténuation des effets et de l’impact du déficit pluviométrique, notamment sur l’élevage, la valeur ajoutée prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%. Cette baisse se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

08 Aug 2022

Campagne céréalière 2021/2022 : Un bilan définitif de la récolte de 34 millions de quintaux

  • 34 Millions de quintaux de céréales, en baisse de 67% par rapport à la campagne 2020/2021 
  • La valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14% en 2022

 

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 Millions de quintaux, soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente qui a enregistrée une performance exceptionnelle de 103,2 MQX.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente.

Par espèce, la production céréalière se présente comme suit :

  • 18,9 millions Qx de blé tendre ;
  • 8,1 millions Qx de blé dur ;
  • 7,0 millions Qx d'orge.

58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Les céréales irriguées n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale, ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 mm en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et une baisse de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

Cette campagne a également été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril. La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.

Compte tenu de la production définitive des céréales, de la performance de l’arboriculture, des cultures maraichères et des cultures de printemps ainsi que les effets positifs du programme d’atténuation des effets et de l’impact du déficit pluviométrique, notamment sur l’élevage, la valeur ajoutée prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%. Cette baisse se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

08 Aug 2022

Agadir : présentation du plan de développement de la filière de l’arganier dans le cadre de la déclinaison de la stratégie Génération Green 2020-2030

  • Validation des objectifs du Plan de Développement de la Filière Argane à l’horizon 2030 par l’ensemble des membres de l’interprofession et feront l’objet du futur contrat programme

 

Le Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki a présidé une rencontre de travail le vendredi 24 juin 2022 à Agadir avec les professionnels de la filière arganier représentés par la fédération interprofessionnelle de la Filière de l’Argane (FIFARGANE), la fédération des coopératives féminines et des opérateurs du secteur. Ont pris part à cette rencontre le président de la région, le président de la chambre d’agriculture de la région du Souss Massa et les directeurs régionaux de l’agriculture et des eaux et forêts et les directeurs centraux et directeurs généraux des établissements sous-tutelle, l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA).

Lors de cette réunion, a été présenté et discuté le bilan du contrat programme 2011-2020 signé entre le Gouvernement et l’Interprofession de la Filière ainsi que le Plan de Développement de la Filière Argane à l’horizon 2030, dans le cadre de la nouvelle stratégie Génération Green.

Ce nouveau plan de développement de la filière ambitionne à l’horizon 2030 de doubler la production de l’huile d’Argane pour atteindre 10.000 T, d’augmenter le taux de conditionnement de l’huile d’Argane pour passer de 20% à 50%, de développer l’arganiculture sur une superficie de 50.000 ha ainsi que de réhabiliter l’arganier forestier sur une superficie d’environ 400.000 ha.

Le Ministre a insisté sur l’importance de l’organisation de l’interprofession pour la réussite de la mise en œuvre de ce plan de développement et a demandé le renforcement de la présence des coopératives des femmes dans les différents collèges de l’interprofession, notamment dans le collège qui représente l’amont de la filière.

Il a également appelé à l’adoption d’un modèle d’agrégation pour cette filière qui permet un meilleur partage de la valeur entre l’ensemble des opérateurs de la chaine de valeur.

Un débat a eu lieu au sujet des actions à mettre œuvre pour l’atteinte des objectifs fixés dans le plan de développement de la filière.

Ces objectifs et actions ont été validés par l’ensemble des membres de l’interprofession et feront l’objet du futur contrat programme qui sera conclu entre le Gouvernement et l’Interprofession.

08 Aug 2022

Agadir : présentation du plan de développement de la filière de l’arganier dans le cadre de la déclinaison de la stratégie Génération Green 2020-2030

  • Validation des objectifs du Plan de Développement de la Filière Argane à l’horizon 2030 par l’ensemble des membres de l’interprofession et feront l’objet du futur contrat programme

 

Le Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki a présidé une rencontre de travail le vendredi 24 juin 2022 à Agadir avec les professionnels de la filière arganier représentés par la fédération interprofessionnelle de la Filière de l’Argane (FIFARGANE), la fédération des coopératives féminines et des opérateurs du secteur. Ont pris part à cette rencontre le président de la région, le président de la chambre d’agriculture de la région du Souss Massa et les directeurs régionaux de l’agriculture et des eaux et forêts et les directeurs centraux et directeurs généraux des établissements sous-tutelle, l'Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA).

Lors de cette réunion, a été présenté et discuté le bilan du contrat programme 2011-2020 signé entre le Gouvernement et l’Interprofession de la Filière ainsi que le Plan de Développement de la Filière Argane à l’horizon 2030, dans le cadre de la nouvelle stratégie Génération Green.

Ce nouveau plan de développement de la filière ambitionne à l’horizon 2030 de doubler la production de l’huile d’Argane pour atteindre 10.000 T, d’augmenter le taux de conditionnement de l’huile d’Argane pour passer de 20% à 50%, de développer l’arganiculture sur une superficie de 50.000 ha ainsi que de réhabiliter l’arganier forestier sur une superficie d’environ 400.000 ha.

Le Ministre a insisté sur l’importance de l’organisation de l’interprofession pour la réussite de la mise en œuvre de ce plan de développement et a demandé le renforcement de la présence des coopératives des femmes dans les différents collèges de l’interprofession, notamment dans le collège qui représente l’amont de la filière.

Il a également appelé à l’adoption d’un modèle d’agrégation pour cette filière qui permet un meilleur partage de la valeur entre l’ensemble des opérateurs de la chaine de valeur.

Un débat a eu lieu au sujet des actions à mettre œuvre pour l’atteinte des objectifs fixés dans le plan de développement de la filière.

Ces objectifs et actions ont été validés par l’ensemble des membres de l’interprofession et feront l’objet du futur contrat programme qui sera conclu entre le Gouvernement et l’Interprofession.

08 Aug 2022

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Plateforme E-commerce « MY ANOC Marketplace » de vente des ovins et caprins

« MyANOC » est une plateforme créée par l’ANOC pour la vente en ligne par les éleveurs des ovins et caprins membres de l’association. Elle permet aux consommateurs de se procurer des ovins ou caprins sans avoir à se déplacer, avec un service de livraison au niveau national.

Elle permet ainsi un contact direct entre l’éleveur et le consommateur, minimisant ainsi le problème de multitude des intermédiaires. Elle est également destinée aux opérateurs des viandes rouges (bouchers et chevillards) qui souhaitent acheter des animaux avec des caractéristiques bien déterminées.

La plateforme permet aux acheteurs de visualiser les produits disponibles à la vente avec leurs caractéristiques (race, poids, âge…) et de consulter les données des éleveurs en ligne avec la possibilité de faire des recherches avancées multicritères.

l'application est téléchargeable sur Playstore via le lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.myanoc.market&hl=fr&gl=US

 

 

08 Aug 2022

Province de Safi : Ouverture de la 4ème édition de la Foire Nationale de Câpre

M. Mohammed Sadiki, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a présidé le vendredi 27 mai 2022 la cérémonie d’ouverture de la 4ème édition de la Foire Nationale de Câpre au niveau de la ville de Safi. Il était accompagné du Wali de la Région Marrakech Safi, du Gouverneur de la Province de Safi, du Président de la Chambre d’Agriculture Marrakech-Safi, du Président du Conseil Provincial de Safi, des élus et d’une importante délégation de responsables du ministère.

 

Organisée du 27 au 31 mai 2022 par l’association provinciale des producteurs de câpre de Safi en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, la Province de Safi et la Chambre d’Agriculture Marrakech-Safi sous le thème « Filière de câpre : perspectives prometteuses », cette 4ème édition connait un engouement important des exposants et des visiteurs. Elle compte la participation de près de 120 coopératives de câpres et de produits de terroir venant des 12 régions du Royaume ainsi que des unités agroindustrielles de la province de Safi.

En marge de la foire, il est prévu l’organisation de conférences en relation avec la thématique de l’édition, une caravane du conseil agricole, des visites organisées au profit des agriculteurs, une caravane de câpre au niveau de la ville ainsi que des séances de dégustation de plats à base de câpre.

A noter qu’au niveau de la Province de Safi, la culture du câprier occupe plus de 7 000 ha, constituant 50% de la production et des exportations nationales. Il s’agit d’une filière à fort impact social au niveau de la province dans la mesure où elle est pratiquée par plus de 24 000 petits agriculteurs et permet la création d’environ 2,5 millions de journées de travail par an.

Dans le cadre du Plan Maroc Vert, la province de Safi a bénéficié d’un important projet d’agriculture solidaire d’un investissement de 25 MDH, ce qui a permis de planter 2000 ha de câprier, de créer et d’encadrer 15 coopératives, de construire et d’équiper 2 centres de collecte et de commercialisation de câpre, d’aménager une unité de valorisation et de labelliser la câpre de Safi « IGP câpre de Safi ». Ces efforts sont en cours de consolidation dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030, qui prévoit d’autres projets visant aussi bien l’amont que l’aval de la filière. Il s’agit d’atteindre 15 000 ha de câprier et une production d’environ 30 000 tonnes à l’horizon 2030 au niveau de la région Marrakech-Safi.

 

Cet événement se veut un espace privilégié de rencontres entre producteurs de câpre, coopératives, agroindustriels, chercheurs et agents de développement, visant à promouvoir la câpre en particulier et les produits de terroir en général.

08 Aug 2022

Province de Safi : Ouverture de la 4ème édition de la Foire Nationale de Câpre

M. Mohammed Sadiki, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a présidé le vendredi 27 mai 2022 la cérémonie d’ouverture de la 4ème édition de la Foire Nationale de Câpre au niveau de la ville de Safi. Il était accompagné du Wali de la Région Marrakech Safi, du Gouverneur de la Province de Safi, du Président de la Chambre d’Agriculture Marrakech-Safi, du Président du Conseil Provincial de Safi, des élus et d’une importante délégation de responsables du ministère.

 

Organisée du 27 au 31 mai 2022 par l’association provinciale des producteurs de câpre de Safi en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, la Province de Safi et la Chambre d’Agriculture Marrakech-Safi sous le thème « Filière de câpre : perspectives prometteuses », cette 4ème édition connait un engouement important des exposants et des visiteurs. Elle compte la participation de près de 120 coopératives de câpres et de produits de terroir venant des 12 régions du Royaume ainsi que des unités agroindustrielles de la province de Safi.

En marge de la foire, il est prévu l’organisation de conférences en relation avec la thématique de l’édition, une caravane du conseil agricole, des visites organisées au profit des agriculteurs, une caravane de câpre au niveau de la ville ainsi que des séances de dégustation de plats à base de câpre.

A noter qu’au niveau de la Province de Safi, la culture du câprier occupe plus de 7 000 ha, constituant 50% de la production et des exportations nationales. Il s’agit d’une filière à fort impact social au niveau de la province dans la mesure où elle est pratiquée par plus de 24 000 petits agriculteurs et permet la création d’environ 2,5 millions de journées de travail par an.

Dans le cadre du Plan Maroc Vert, la province de Safi a bénéficié d’un important projet d’agriculture solidaire d’un investissement de 25 MDH, ce qui a permis de planter 2000 ha de câprier, de créer et d’encadrer 15 coopératives, de construire et d’équiper 2 centres de collecte et de commercialisation de câpre, d’aménager une unité de valorisation et de labelliser la câpre de Safi « IGP câpre de Safi ». Ces efforts sont en cours de consolidation dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030, qui prévoit d’autres projets visant aussi bien l’amont que l’aval de la filière. Il s’agit d’atteindre 15 000 ha de câprier et une production d’environ 30 000 tonnes à l’horizon 2030 au niveau de la région Marrakech-Safi.

 

Cet événement se veut un espace privilégié de rencontres entre producteurs de câpre, coopératives, agroindustriels, chercheurs et agents de développement, visant à promouvoir la câpre en particulier et les produits de terroir en général.

08 Aug 2022

Célébration de la journée internationale de l’arganier

  • Célébration de la journée internationale de l’arganier sous le thème " L'arganier, symbole de résilience "
  • Ouverture officielle du congrès international de l’arganier qui se tient du 10 au 13 mai

 

Le Ministre de de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mardi 10 mai 2022, par visioconférence, l’ouverture

d’un panel de haut niveau organisé en célébration de la journée internationale de l’arganier, célébrée cette année sous le thème " L'arganier, symbole de résilience ". Le panel a rassemblé des intervenants de haut rang : L’Ambassadeur Représentant permanent du Maroc aux Nations Unies, le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Vice-Secrétaire Générale de l’ONU et présidente du groupe des Nations Unies pour le Développement Durable, le sous-directeur Général pour la Priorité Afrique et les Relations Extérieures de l’UNESCO, la représentante de l’OMS au Maroc, la Directrice Exécutive Adjointe de l'ONU-Femmes, la Directrice Générale Adjointe de la FAO et la Directrice des Relations Extérieures du Fonds Vert pour le Climat.

A sa deuxième édition, la journée du 10 mai a été proclamée journée internationale de l’arganier par l’Assemblée Générale des Nations-Unies en février 2021 à l'initiative du Royaume du Maroc, et parrainée par 114 Etats membres.

 

Dans son allocution, M. Sadiki a indiqué que cette déclaration onusienne est l'aboutissement des efforts du Royaume du Maroc sous la direction avisée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l'Assiste, en faveur de la protection et du développement du patrimoine naturel, que représente l’arganier, à caractère culturel et socio-économique.

M. Sadiki est revenu sur les principales réalisations du contrat-programme de développement de la filière pour la période 2012-2020 lancé dans le cadre du Plan Maroc Vert, et qui a connu un bilan très positif. En effet, plus de 164 000 hectares de superficie forestière ont été réhabilitées dans le cadre d'une approche participative avec les ayants droit et 10 000 hectares d’arganiers agricoles ont été plantés dans les zones vulnérables, financés en partenariat avec le Fonds Vert pour le Climat, en faveur de la petite agriculture. Par ailleurs, la domestication de l’arganier et sa transformation d’un arbre forestier à un arbre agricole a abouti à une restructuration et organisation de la filière autour de la fédération interprofessionnelle incluant tous les professionnels de toute sa chaîne de valeur.

Le maillon de la valorisation a connu une évolution importante du nombre de coopératives et unités opérant dans ce secteur, enregistrant un chiffre d’affaires qui dépasse 1 milliard de dirhams. En ce qui concerne la commercialisation, les exportations d'argan ont enregistré une augmentation considérable en valeur, malgré les répercussions de la crise sanitaire mondiale, sachant que la valeur des exportations de l'argan a atteint près de 31 millions de dollars au titre de 2021.

Sur le plan de la recherche scientifique, un programme d'amélioration génétique des variétés d’arganier a permis de développer 13 variétés aux caractéristiques très élevées. Et pour partager les résultats de la recherche scientifique, un congrès international de l’arganier est organisé tous les deux ans, et qui en est aujourd’hui à sa sixième édition.

Le Ministre a annoncé également le lancement des travaux du Centre National de l’arganier à Agadir, en tant que plateforme consultative et participative pour soutenir la recherche scientifique, capitaliser les connaissances et faire découvrir ce patrimoine.

M. Sadiki a précisé que les efforts seront poursuivis pour appuyer le développement de cette filière lors de la prochaine décennie dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies Génération Green et Forêts du Maroc, en ligne avec le nouveau modèle de développement, pour un Maroc durable, soucieux de préserver ses ressources. Ainsi, cette filière sera renforcée dans le cadre d’un contrat programme de nouvelle génération, fondé sur la préservation des acquis et la garantie de leur durabilité, en accordant la priorité à l'élément humain en tant que levier de développement économique et social.

Il est prévu à l’horizon 2030 au titre des deux stratégies, la poursuite du programme de plantation de l'arganier agricole avec l'objectif de planter 50 000 hectares, la réhabilitation de 400 000 hectares du périmètre forestier, le soutien à l'amélioration de la productivité et la relance des exportations d'huile d'argan, le soutien à la recherche scientifique, l'organisation professionnelle autour de projets d’agrégation agricole et le renforcement de la fédération interprofessionnelle. Reconnue de par son rôle central dans le développement de la filière, en tant que leader du tissu coopératif, une attention particulière est accordée à l’intégration de la femme dans les différents programmes structurants pour parvenir à son autonomisation économique.

Cet arbre hérité de nos ancêtres, ayant résisté aux conditions climatiques et facteurs humains, est devenu un symbole en matière de résilience et d'adaptation, compte tenu de son rôle efficace dans la limitation de la désertification et de l'érosion, et de ses caractéristiques de système intégré sylvo-pastoral et agricole qui offre les conditions d'une coexistence équilibrée entre l'Homme, le végétal et l’animal.

En marge de cette célébration, la journée a été marquée par l’ouverture officielle de la 6ème édition du Congrès International de l’Arganier qui se tient du 10 au 13 mai à Agadir et qui rassemble une large communauté de scientifiques nationaux et internationaux autour des avancées de la recherche scientifique dans le domaine de l’arganier, au profit du développement durable et inclusif de tous les maillons de la chaine de valeur de cette filière.

08 Aug 2022

Célébration de la journée internationale de l’arganier

  • Célébration de la journée internationale de l’arganier sous le thème " L'arganier, symbole de résilience "
  • Ouverture officielle du congrès international de l’arganier qui se tient du 10 au 13 mai

 

Le Ministre de de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mardi 10 mai 2022, par visioconférence, l’ouverture

d’un panel de haut niveau organisé en célébration de la journée internationale de l’arganier, célébrée cette année sous le thème " L'arganier, symbole de résilience ". Le panel a rassemblé des intervenants de haut rang : L’Ambassadeur Représentant permanent du Maroc aux Nations Unies, le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Vice-Secrétaire Générale de l’ONU et présidente du groupe des Nations Unies pour le Développement Durable, le sous-directeur Général pour la Priorité Afrique et les Relations Extérieures de l’UNESCO, la représentante de l’OMS au Maroc, la Directrice Exécutive Adjointe de l'ONU-Femmes, la Directrice Générale Adjointe de la FAO et la Directrice des Relations Extérieures du Fonds Vert pour le Climat.

A sa deuxième édition, la journée du 10 mai a été proclamée journée internationale de l’arganier par l’Assemblée Générale des Nations-Unies en février 2021 à l'initiative du Royaume du Maroc, et parrainée par 114 Etats membres.

 

Dans son allocution, M. Sadiki a indiqué que cette déclaration onusienne est l'aboutissement des efforts du Royaume du Maroc sous la direction avisée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l'Assiste, en faveur de la protection et du développement du patrimoine naturel, que représente l’arganier, à caractère culturel et socio-économique.

M. Sadiki est revenu sur les principales réalisations du contrat-programme de développement de la filière pour la période 2012-2020 lancé dans le cadre du Plan Maroc Vert, et qui a connu un bilan très positif. En effet, plus de 164 000 hectares de superficie forestière ont été réhabilitées dans le cadre d'une approche participative avec les ayants droit et 10 000 hectares d’arganiers agricoles ont été plantés dans les zones vulnérables, financés en partenariat avec le Fonds Vert pour le Climat, en faveur de la petite agriculture. Par ailleurs, la domestication de l’arganier et sa transformation d’un arbre forestier à un arbre agricole a abouti à une restructuration et organisation de la filière autour de la fédération interprofessionnelle incluant tous les professionnels de toute sa chaîne de valeur.

Le maillon de la valorisation a connu une évolution importante du nombre de coopératives et unités opérant dans ce secteur, enregistrant un chiffre d’affaires qui dépasse 1 milliard de dirhams. En ce qui concerne la commercialisation, les exportations d'argan ont enregistré une augmentation considérable en valeur, malgré les répercussions de la crise sanitaire mondiale, sachant que la valeur des exportations de l'argan a atteint près de 31 millions de dollars au titre de 2021.

Sur le plan de la recherche scientifique, un programme d'amélioration génétique des variétés d’arganier a permis de développer 13 variétés aux caractéristiques très élevées. Et pour partager les résultats de la recherche scientifique, un congrès international de l’arganier est organisé tous les deux ans, et qui en est aujourd’hui à sa sixième édition.

Le Ministre a annoncé également le lancement des travaux du Centre National de l’arganier à Agadir, en tant que plateforme consultative et participative pour soutenir la recherche scientifique, capitaliser les connaissances et faire découvrir ce patrimoine.

M. Sadiki a précisé que les efforts seront poursuivis pour appuyer le développement de cette filière lors de la prochaine décennie dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies Génération Green et Forêts du Maroc, en ligne avec le nouveau modèle de développement, pour un Maroc durable, soucieux de préserver ses ressources. Ainsi, cette filière sera renforcée dans le cadre d’un contrat programme de nouvelle génération, fondé sur la préservation des acquis et la garantie de leur durabilité, en accordant la priorité à l'élément humain en tant que levier de développement économique et social.

Il est prévu à l’horizon 2030 au titre des deux stratégies, la poursuite du programme de plantation de l'arganier agricole avec l'objectif de planter 50 000 hectares, la réhabilitation de 400 000 hectares du périmètre forestier, le soutien à l'amélioration de la productivité et la relance des exportations d'huile d'argan, le soutien à la recherche scientifique, l'organisation professionnelle autour de projets d’agrégation agricole et le renforcement de la fédération interprofessionnelle. Reconnue de par son rôle central dans le développement de la filière, en tant que leader du tissu coopératif, une attention particulière est accordée à l’intégration de la femme dans les différents programmes structurants pour parvenir à son autonomisation économique.

Cet arbre hérité de nos ancêtres, ayant résisté aux conditions climatiques et facteurs humains, est devenu un symbole en matière de résilience et d'adaptation, compte tenu de son rôle efficace dans la limitation de la désertification et de l'érosion, et de ses caractéristiques de système intégré sylvo-pastoral et agricole qui offre les conditions d'une coexistence équilibrée entre l'Homme, le végétal et l’animal.

En marge de cette célébration, la journée a été marquée par l’ouverture officielle de la 6ème édition du Congrès International de l’Arganier qui se tient du 10 au 13 mai à Agadir et qui rassemble une large communauté de scientifiques nationaux et internationaux autour des avancées de la recherche scientifique dans le domaine de l’arganier, au profit du développement durable et inclusif de tous les maillons de la chaine de valeur de cette filière.

08 Aug 2022

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Plus d'informations