Aller au contenu principal

14ème édition du Salon du Cheval d’El Jadida : Signature d’un nouveau contrat-programme et de conventions pour le développement de la filière équine

  • Un nouveau contrat-programme pour le développement des races équines barbe et arabe-barbe et appui à la filière Tbourida
  • Signature d’une convention cadre pour le développement du tourisme équestre
  • Signature d’une convention de partenariat dans le domaine de sélection génétique et de valorisation du cheval barbe

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki et le Président de la Fédération Royale Marocaine des Sports Équestres (FRMSE), Charif Moulay Abdellah Alaoui ont présidé le samedi 21 octobre 2023 à El Jadida la cérémonie de signature d’un nouveau contrat-programme pour le développement de la chaîne de valeur de la filière équine, et ce en marge de la 14ème édition du Salon du Cheval d’El Jadida. Ont assisté à cette cérémonie, le Gouverneur de la Province d’El Jadida, de hauts responsables du ministère, les présidents des organisations professionnelles, le Président du Directoire du Crédit Agricole du Maroc, le Directeur Général de la Société d’Encouragement du Cheval (SOREC) et plusieurs responsables et personnalités.

Un nouveau contrat-programme pour le développement des races équines barbe et arabe-barbe et appui à la filière Tbourida

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Génération Green, et partant de la consolidation des acquis de la filière équine, un nouveau contrat-programme portant sur le développement des races équines barbe et arabe-barbe et l’appui à la filière Tbourida a été conclu entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts (MAPMDREF) et le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) d’une part, et la Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres (FRMSE), la Société Royale d'Encouragement du Cheval (SOREC), le Groupe Crédit Agricole du Maroc, l’Association Marocaine des Chevaux Barbes et Arabes-Barbes (AMCBAB) et l’Association Nationale des Arts Equestres Tbourida (ANAET) d’autre part.

L’objectif de ce contrat-programme est de contribuer à l'émergence d'une classe moyenne des professionnels le long des différents segments de la chaine de valeur de ces deux races équines, capable de contribuer de manière significative à un développement inclusif de ce secteur, en veillant à la préservation génétique du cheval Barbe et Arabe-Barbe à travers la valorisation de leur utilisation.

Ce contrat-programme repose sur deux fondements, conformément à la stratégie Génération Green. Le premier fondement donnant la priorité à l’élément humain vise principalement de contribuer à faire émerger une classe moyenne des socioprofessionnels de la filière ; le second fondement se rapportant à la pérennité du développement de la chaine de valeur équine, complète le premier fondement en mettant l'accent sur la préservation des races Barbe et Arabe-barbe en élargissant leur utilisation. Il intègre l’ensemble des segments de la chaine de valeur, permettant la production d’un cheval Tbourida respectant la tradition ainsi que son bien-être.

Les mesures engagées dans le cadre de ce contrat-programme permettront de garantir les bases de la durabilité de la chaine de valeur équine, constituée des chevaux de races Barbe et Arabe-Barbe, à travers la valorisation et la diversification de leur utilisation de manière raisonnée et appropriée. Elles contribueront à une meilleure performance et valorisation du cheval Barbe et Arabe Barbe au Maroc et à l’international.

Il est à noter que ce contrat-programme est organisé en deux sous-contrat programmes, le premier portant sur le développement des races équines Barbe et Arabe-Barbe et le second, sur l’appui à la filière Tbourida. Le budget global du contrat-programme sur la période 2024-2030 est estimé à 1 milliard de dirhams dont 68% comme contribution de l’Etat.

 

Signature d’une convention cadre pour le développement du tourisme équestre

Une convention cadre a été signée entre la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC) et l’Agence Nationale des Eaux et Forêts (ANEF), portant sur le développement du tourisme équestre.  

D’une durée de trois ans, la convention vise le développement et la promotion du tourisme équestre écologique, à travers notamment, la mise en place des infrastructures et services nécessaires au niveau des parcs nationaux et des zones protégées. La convention a également pour objectif d’encourager l’organisation d’activités équestres sportives pour la promotion des parcs nationaux et le développement du tourisme équestre dans le Royaume. Des campagnes seront menées auprès des cavaliers exerçant au niveau des parcs nationaux pour les sensibiliser au respect de la règlementation, des règles de sécurité et de bien-être du cheval.

Signature d’une convention de partenariat visant à développer le tourisme équestre entre la SOREC, l’AMCBAB et l’ANCEE

La Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC), l’Association Marocaine des Chevaux Barbes et Arabes-Barbes (AMCBAB) et Real Asociación Nacional de Criadores de Caballos de Pura Raza Española (ANCEE) ont signé une convention cadre visant à développer le tourisme équestre. Cette collaboration consiste en un échange d’expertise dans la sélection génétique du cheval Barbe, notamment par le biais de programmes de sélection génomique et génétique pour le Barbe et Arabe-Barbe. Ce partenariat favorisera la production de chevaux Barbe et Arabe-Barbe de haute qualité tout en soutenant le développement de nouvelles utilisations par l’AMCBAB.

Pour rappel, la filière équine joue un rôle important sur les plans culturel et socio-économique du pays avec une contribution de près de 0,6 % au PIB national et une production de richesse de 8 Milliards de dirhams créant ainsi plus de 30 000 emplois directs et indirects.

Filière équine : Signature d’une convention pour la construction du centre Dar Baroud de Tbourida à Benslimane

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mercredi 06 septembre 2023 à la préfecture de Benslimane, la cérémonie de signature d’une convention relative à la construction d’un centre d'entraînement de Tbourida (Dar Baroud) au niveau de la Commune de Moualine El Oued, Province de Benslimane, en présence du Gouverneur de la Province de Benslimane, du Président du Conseil provincial de Benslimane, du Président de la Commune Moualine El Oued, du Président de la Chambre d’Agriculture Régionale de Casablanca-Settat, de la Présidente de la Chambre de l’artisanat de la Région Casablanca-Settat, et du Directeur général de la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

La signature de cette convention s'inscrit dans la mise en œuvre de la stratégie Génération Green de développement agricole et du plan de développement territoriale de la région Casablanca – Settat.

D’un budget de 63 millions de dirhams, ce projet a pour objectif la préservation du patrimoine culturel, la promotion de l'élevage des chevaux nationaux, notamment les prestigieux Barbe et arabe barbe, et le transfert du patrimoine de Tbourida aux générations montantes. Le projet vise également à créer un parc touristique intégré autour de la culture et du patrimoine marocain et d’établir un espace de formation des jeunes dans les métiers liés au cheval et aux sports équestres.

La convention est signée entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, le Conseil de la Région Casablanca-Settat, la Préfecture de Benslimane, la Commune de Moualine El Oued, la Chambre d’Artisanat de la région Casablanca-Settat et la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

Les partenaires s’engagent à déployer les moyens nécessaires pour la réalisation de ce projet, qui comprend la mise en place d'un centre d'entraînement dédié à la Tbourida ainsi qu'un club équestre, en vue de la valorisation du patrimoine culturel immatériel de la région Casablanca-Settat.

13 Jun 2024

Filière équine : Signature d’une convention pour la construction du centre Dar Baroud de Tbourida à Benslimane

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mercredi 06 septembre 2023 à la préfecture de Benslimane, la cérémonie de signature d’une convention relative à la construction d’un centre d'entraînement de Tbourida (Dar Baroud) au niveau de la Commune de Moualine El Oued, Province de Benslimane, en présence du Gouverneur de la Province de Benslimane, du Président du Conseil provincial de Benslimane, du Président de la Commune Moualine El Oued, du Président de la Chambre d’Agriculture Régionale de Casablanca-Settat, de la Présidente de la Chambre de l’artisanat de la Région Casablanca-Settat, et du Directeur général de la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

La signature de cette convention s'inscrit dans la mise en œuvre de la stratégie Génération Green de développement agricole et du plan de développement territoriale de la région Casablanca – Settat.

D’un budget de 63 millions de dirhams, ce projet a pour objectif la préservation du patrimoine culturel, la promotion de l'élevage des chevaux nationaux, notamment les prestigieux Barbe et arabe barbe, et le transfert du patrimoine de Tbourida aux générations montantes. Le projet vise également à créer un parc touristique intégré autour de la culture et du patrimoine marocain et d’établir un espace de formation des jeunes dans les métiers liés au cheval et aux sports équestres.

La convention est signée entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, le Conseil de la Région Casablanca-Settat, la Préfecture de Benslimane, la Commune de Moualine El Oued, la Chambre d’Artisanat de la région Casablanca-Settat et la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

Les partenaires s’engagent à déployer les moyens nécessaires pour la réalisation de ce projet, qui comprend la mise en place d'un centre d'entraînement dédié à la Tbourida ainsi qu'un club équestre, en vue de la valorisation du patrimoine culturel immatériel de la région Casablanca-Settat.

13 Jun 2024

Guichet Unique Electronique du FDA (GUE)

Le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a lancé le Guichet Unique Electronique (GUE), dédié au dépôt électronique des dossiers de demandes de subvention dans le cadre du Fonds de Développement Agricole.

13 Jun 2024

Guichet Unique Electronique du FDA (GUE)

Le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a lancé le Guichet Unique Electronique (GUE), dédié au dépôt électronique des dossiers de demandes de subvention dans le cadre du Fonds de Développement Agricole.

13 Jun 2024

Berrechid abrite la troisième édition du Salon national des céréales et légumineuses

  • Un évènement qui reflète la dynamique créée autour de la promotion et du développement des filières des céréales et légumineuses
  • Rôle important de ces deux filières dans la sécurité alimentaire, la stabilité de l’activité agricole et l’emploi dans le milieu rural

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le samedi 05 novembre 2022 à Berrechid, l'ouverture officielle de la troisième édition du Salon national des céréales et légumineuses. Il était accompagné du wali de la région de Casablanca Settat, du président de la région, du gouverneur de Berrechid, du président de la chambre d’agriculture, du président du conseil provincial de Berrechid, du président du conseil provincial d’Eljadida, du président du conseil communal de Berrechid, du président de l’association du salon, du président de l’association des multiplicateurs de semences, du président de l’association  des céréales, des parlementaires, des professionnels du secteur, des élus locaux et d’une importante délégation de responsables du ministère.

Ce salon est organisé par l’Association du Salon International des Céréales et Légumineuses, la Direction Régionale de l’Agriculture Casablanca-Settat, le Conseil Provincial et le Conseil Municipal de Berrechid avec l’appui de la Province de Berrechid et les Communes de la Province de Berrechid, en partenariat avec la Chambre Régionale d’Agriculture et le Conseil Régional de Casablanca-Settat.

Le salon se tient du 03 novembre au 06 novembre 2022 sous le thème « les céréales et légumineuses et le pari de la garantie de la souveraineté alimentaire ». L’organisation de ce salon est de créer une dynamique économique dans la région et permet de s’arrêter sur l’évolution et les performances réalisées par ces deux filières ainsi que les perspectives de développement dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020- 2030.

Les filières céréales et légumineuses à l’échelle nationale

 

La filière céréalière constitue l’ossature de l’agriculture nationale. Elle a un poids socio-économique important et prédomine au niveau de la quasi-totalité des exploitations agricoles. Elle occupe 63% de la surface agricole utile totale (SAU), avec une production moyenne dépassant les 63 millions de quintaux. Elle représente 10 à 20% du PIB en fonction des conditions climatiques en plus de son rôle dans la sécurité alimentaire, la stabilité de l’activité agricole et l’emploi dans le milieu rural.

Dans le cadre de l’approche contractuelle pour le développement des filières de production, un contrat programme relatif au développement de la filière céréalière a été signé en 2009 entre le Gouvernement et la Fédération Interprofessionnelle des Activités Céréalières "FIAC", mettant cette filière au centre des préoccupations en matière de développement agricole, avec l’objectif d’en faire une filière compétitive.

Aujourd’hui, la superficie emblavée par les céréales est de 4,3 Millions d’Hectares, prédominée essentiellement par le blé tendre à hauteur de 48%, suivi par l’orge à hauteur de 29% le blé dur à hauteur de 21% et 2% pour le reste des céréales (maïs, avoine, riz, sorgho…).

Concernant les légumineuses alimentaires, elles occupent la seconde place dans l’assolement et jouent un rôle agronomique essentiel en terme de rotations culturales.  La superficie emblavée s’élève à 270.000 hectares, soit 4 % de la SAU avec une production de 2 millions de quintaux durant les bonnes campagnes. La fève contribue à hauteur de 35 % à la production nationale des légumineuses, suivi du pois-chiche à hauteur de 25 %, des lentilles à hauteur de 17%, des petits pois à hauteur de 13% et 10% pour le reste des légumineuses pratiquées.

Place des deux filières à l’échelle de la Région Casablanca-Settat

La Région Casablanca-Settat produit en moyenne 15,25 millions de quintaux de céréales sur une superficie de près de 845.000 ha dont 60.000 ha irrigués et 10.000 ha réalisés en semis direct. Elle se positionne comme premier producteur des céréales avec 24% de la production nationale. Ces céréales concernent principalement les cultures de blé tendre (40%), de blé dur (26%) et d’orge (28%).

La filière céréalière a connu la réalisation de 5 projets d'agrégation au niveau de la région, regroupant 16.800 agrégés sur une superficie de 53.108 ha.

La production de la région en légumineuses est de l’ordre de 220.000 quintaux sur une superficie de 52.000 ha. Elle porte essentiellement sur la fève (30%), les lentilles (34%), le petits pois (20%), le pois-chiche (16%).

Sur le plan de la valorisation, la région de Casablanca-Settat occupe la première place en termes d’implantation des unités de valorisation avec plus de 90 unités d’une capacité qui atteint 17 millions de quintaux, dont 74 minoteries avec une capacité de 40 millions qx/an et un large réseau de multiplicateurs de semences leaders autour de sociétés semencières et de projets d’agrégation. La région abrite un Centre Régional de la Recherche Agronomique à Settat spécialisé en développement de nouvelles variétés de semences.

La Région Casablanca-Settat contribue à hauteur de 35% dans la production de semences sélectionnées au niveau national. Elle produit en moyenne 400.000 quintaux de semences sélectionnées sur une superficie moyenne de 10.000 ha. Ce record de production est le fruit des efforts et de la mobilisation de tous les acteurs du secteur et de l’adoption de la technologie avancée par les agriculteurs dans le cadre du Plan Maroc Vert, en matière d’approvisionnement en intrants agricoles et de mécanisation, dont le taux avoisine 90%, ainsi que le rôle joué par l’assurance multirisque climatique pour les céréales, les légumineuses alimentaires et les oléagineux.

Sur une superficie de 20.000 m², le salon prévoit d’attirer plus 80.000 visiteurs dont 25.000 professionnels. Il dispose de plus de 200 stands répartis sur 4 pôles, avec la participation de plus de 50 coopératives de produits de terroir des différentes régions du Maroc.

En marge du salon, le Ministre a présidé la signature de conventions de cessation de 20 semoirs de semis direct à des coopératives agricoles de la Région, dans le cadre des efforts la de développement de la technique de semis direct pour une agriculture durable et éco-efficiente conformément aux dispositions de la nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030 qui vise un objectif d’1 million d’ha à l’horizon 2030.

13 Jun 2024

Berrechid abrite la troisième édition du Salon national des céréales et légumineuses

  • Un évènement qui reflète la dynamique créée autour de la promotion et du développement des filières des céréales et légumineuses
  • Rôle important de ces deux filières dans la sécurité alimentaire, la stabilité de l’activité agricole et l’emploi dans le milieu rural

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le samedi 05 novembre 2022 à Berrechid, l'ouverture officielle de la troisième édition du Salon national des céréales et légumineuses. Il était accompagné du wali de la région de Casablanca Settat, du président de la région, du gouverneur de Berrechid, du président de la chambre d’agriculture, du président du conseil provincial de Berrechid, du président du conseil provincial d’Eljadida, du président du conseil communal de Berrechid, du président de l’association du salon, du président de l’association des multiplicateurs de semences, du président de l’association  des céréales, des parlementaires, des professionnels du secteur, des élus locaux et d’une importante délégation de responsables du ministère.

Ce salon est organisé par l’Association du Salon International des Céréales et Légumineuses, la Direction Régionale de l’Agriculture Casablanca-Settat, le Conseil Provincial et le Conseil Municipal de Berrechid avec l’appui de la Province de Berrechid et les Communes de la Province de Berrechid, en partenariat avec la Chambre Régionale d’Agriculture et le Conseil Régional de Casablanca-Settat.

Le salon se tient du 03 novembre au 06 novembre 2022 sous le thème « les céréales et légumineuses et le pari de la garantie de la souveraineté alimentaire ». L’organisation de ce salon est de créer une dynamique économique dans la région et permet de s’arrêter sur l’évolution et les performances réalisées par ces deux filières ainsi que les perspectives de développement dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020- 2030.

Les filières céréales et légumineuses à l’échelle nationale

 

La filière céréalière constitue l’ossature de l’agriculture nationale. Elle a un poids socio-économique important et prédomine au niveau de la quasi-totalité des exploitations agricoles. Elle occupe 63% de la surface agricole utile totale (SAU), avec une production moyenne dépassant les 63 millions de quintaux. Elle représente 10 à 20% du PIB en fonction des conditions climatiques en plus de son rôle dans la sécurité alimentaire, la stabilité de l’activité agricole et l’emploi dans le milieu rural.

Dans le cadre de l’approche contractuelle pour le développement des filières de production, un contrat programme relatif au développement de la filière céréalière a été signé en 2009 entre le Gouvernement et la Fédération Interprofessionnelle des Activités Céréalières "FIAC", mettant cette filière au centre des préoccupations en matière de développement agricole, avec l’objectif d’en faire une filière compétitive.

Aujourd’hui, la superficie emblavée par les céréales est de 4,3 Millions d’Hectares, prédominée essentiellement par le blé tendre à hauteur de 48%, suivi par l’orge à hauteur de 29% le blé dur à hauteur de 21% et 2% pour le reste des céréales (maïs, avoine, riz, sorgho…).

Concernant les légumineuses alimentaires, elles occupent la seconde place dans l’assolement et jouent un rôle agronomique essentiel en terme de rotations culturales.  La superficie emblavée s’élève à 270.000 hectares, soit 4 % de la SAU avec une production de 2 millions de quintaux durant les bonnes campagnes. La fève contribue à hauteur de 35 % à la production nationale des légumineuses, suivi du pois-chiche à hauteur de 25 %, des lentilles à hauteur de 17%, des petits pois à hauteur de 13% et 10% pour le reste des légumineuses pratiquées.

Place des deux filières à l’échelle de la Région Casablanca-Settat

La Région Casablanca-Settat produit en moyenne 15,25 millions de quintaux de céréales sur une superficie de près de 845.000 ha dont 60.000 ha irrigués et 10.000 ha réalisés en semis direct. Elle se positionne comme premier producteur des céréales avec 24% de la production nationale. Ces céréales concernent principalement les cultures de blé tendre (40%), de blé dur (26%) et d’orge (28%).

La filière céréalière a connu la réalisation de 5 projets d'agrégation au niveau de la région, regroupant 16.800 agrégés sur une superficie de 53.108 ha.

La production de la région en légumineuses est de l’ordre de 220.000 quintaux sur une superficie de 52.000 ha. Elle porte essentiellement sur la fève (30%), les lentilles (34%), le petits pois (20%), le pois-chiche (16%).

Sur le plan de la valorisation, la région de Casablanca-Settat occupe la première place en termes d’implantation des unités de valorisation avec plus de 90 unités d’une capacité qui atteint 17 millions de quintaux, dont 74 minoteries avec une capacité de 40 millions qx/an et un large réseau de multiplicateurs de semences leaders autour de sociétés semencières et de projets d’agrégation. La région abrite un Centre Régional de la Recherche Agronomique à Settat spécialisé en développement de nouvelles variétés de semences.

La Région Casablanca-Settat contribue à hauteur de 35% dans la production de semences sélectionnées au niveau national. Elle produit en moyenne 400.000 quintaux de semences sélectionnées sur une superficie moyenne de 10.000 ha. Ce record de production est le fruit des efforts et de la mobilisation de tous les acteurs du secteur et de l’adoption de la technologie avancée par les agriculteurs dans le cadre du Plan Maroc Vert, en matière d’approvisionnement en intrants agricoles et de mécanisation, dont le taux avoisine 90%, ainsi que le rôle joué par l’assurance multirisque climatique pour les céréales, les légumineuses alimentaires et les oléagineux.

Sur une superficie de 20.000 m², le salon prévoit d’attirer plus 80.000 visiteurs dont 25.000 professionnels. Il dispose de plus de 200 stands répartis sur 4 pôles, avec la participation de plus de 50 coopératives de produits de terroir des différentes régions du Maroc.

En marge du salon, le Ministre a présidé la signature de conventions de cessation de 20 semoirs de semis direct à des coopératives agricoles de la Région, dans le cadre des efforts la de développement de la technique de semis direct pour une agriculture durable et éco-efficiente conformément aux dispositions de la nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030 qui vise un objectif d’1 million d’ha à l’horizon 2030.

13 Jun 2024

14ème édition du Salon du Cheval d’El Jadida : Signature d’un nouveau contrat-programme et de conventions pour le développement de la filière équine

  • Un nouveau contrat-programme pour le développement des races équines barbe et arabe-barbe et appui à la filière Tbourida
  • Signature d’une convention cadre pour le développement du tourisme équestre
  • Signature d’une convention de partenariat dans le domaine de sélection génétique et de valorisation du cheval barbe

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki et le Président de la Fédération Royale Marocaine des Sports Équestres (FRMSE), Charif Moulay Abdellah Alaoui ont présidé le samedi 21 octobre 2023 à El Jadida la cérémonie de signature d’un nouveau contrat-programme pour le développement de la chaîne de valeur de la filière équine, et ce en marge de la 14ème édition du Salon du Cheval d’El Jadida. Ont assisté à cette cérémonie, le Gouverneur de la Province d’El Jadida, de hauts responsables du ministère, les présidents des organisations professionnelles, le Président du Directoire du Crédit Agricole du Maroc, le Directeur Général de la Société d’Encouragement du Cheval (SOREC) et plusieurs responsables et personnalités.

Un nouveau contrat-programme pour le développement des races équines barbe et arabe-barbe et appui à la filière Tbourida

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Génération Green, et partant de la consolidation des acquis de la filière équine, un nouveau contrat-programme portant sur le développement des races équines barbe et arabe-barbe et l’appui à la filière Tbourida a été conclu entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts (MAPMDREF) et le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) d’une part, et la Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres (FRMSE), la Société Royale d'Encouragement du Cheval (SOREC), le Groupe Crédit Agricole du Maroc, l’Association Marocaine des Chevaux Barbes et Arabes-Barbes (AMCBAB) et l’Association Nationale des Arts Equestres Tbourida (ANAET) d’autre part.

L’objectif de ce contrat-programme est de contribuer à l'émergence d'une classe moyenne des professionnels le long des différents segments de la chaine de valeur de ces deux races équines, capable de contribuer de manière significative à un développement inclusif de ce secteur, en veillant à la préservation génétique du cheval Barbe et Arabe-Barbe à travers la valorisation de leur utilisation.

Ce contrat-programme repose sur deux fondements, conformément à la stratégie Génération Green. Le premier fondement donnant la priorité à l’élément humain vise principalement de contribuer à faire émerger une classe moyenne des socioprofessionnels de la filière ; le second fondement se rapportant à la pérennité du développement de la chaine de valeur équine, complète le premier fondement en mettant l'accent sur la préservation des races Barbe et Arabe-barbe en élargissant leur utilisation. Il intègre l’ensemble des segments de la chaine de valeur, permettant la production d’un cheval Tbourida respectant la tradition ainsi que son bien-être.

Les mesures engagées dans le cadre de ce contrat-programme permettront de garantir les bases de la durabilité de la chaine de valeur équine, constituée des chevaux de races Barbe et Arabe-Barbe, à travers la valorisation et la diversification de leur utilisation de manière raisonnée et appropriée. Elles contribueront à une meilleure performance et valorisation du cheval Barbe et Arabe Barbe au Maroc et à l’international.

Il est à noter que ce contrat-programme est organisé en deux sous-contrat programmes, le premier portant sur le développement des races équines Barbe et Arabe-Barbe et le second, sur l’appui à la filière Tbourida. Le budget global du contrat-programme sur la période 2024-2030 est estimé à 1 milliard de dirhams dont 68% comme contribution de l’Etat.

 

Signature d’une convention cadre pour le développement du tourisme équestre

Une convention cadre a été signée entre la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC) et l’Agence Nationale des Eaux et Forêts (ANEF), portant sur le développement du tourisme équestre.  

D’une durée de trois ans, la convention vise le développement et la promotion du tourisme équestre écologique, à travers notamment, la mise en place des infrastructures et services nécessaires au niveau des parcs nationaux et des zones protégées. La convention a également pour objectif d’encourager l’organisation d’activités équestres sportives pour la promotion des parcs nationaux et le développement du tourisme équestre dans le Royaume. Des campagnes seront menées auprès des cavaliers exerçant au niveau des parcs nationaux pour les sensibiliser au respect de la règlementation, des règles de sécurité et de bien-être du cheval.

Signature d’une convention de partenariat visant à développer le tourisme équestre entre la SOREC, l’AMCBAB et l’ANCEE

La Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC), l’Association Marocaine des Chevaux Barbes et Arabes-Barbes (AMCBAB) et Real Asociación Nacional de Criadores de Caballos de Pura Raza Española (ANCEE) ont signé une convention cadre visant à développer le tourisme équestre. Cette collaboration consiste en un échange d’expertise dans la sélection génétique du cheval Barbe, notamment par le biais de programmes de sélection génomique et génétique pour le Barbe et Arabe-Barbe. Ce partenariat favorisera la production de chevaux Barbe et Arabe-Barbe de haute qualité tout en soutenant le développement de nouvelles utilisations par l’AMCBAB.

Pour rappel, la filière équine joue un rôle important sur les plans culturel et socio-économique du pays avec une contribution de près de 0,6 % au PIB national et une production de richesse de 8 Milliards de dirhams créant ainsi plus de 30 000 emplois directs et indirects.

13 Jun 2024

14ème édition du Salon du Cheval d’El Jadida : Signature d’un nouveau contrat-programme et de conventions pour le développement de la filière équine

  • Un nouveau contrat-programme pour le développement des races équines barbe et arabe-barbe et appui à la filière Tbourida
  • Signature d’une convention cadre pour le développement du tourisme équestre
  • Signature d’une convention de partenariat dans le domaine de sélection génétique et de valorisation du cheval barbe

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki et le Président de la Fédération Royale Marocaine des Sports Équestres (FRMSE), Charif Moulay Abdellah Alaoui ont présidé le samedi 21 octobre 2023 à El Jadida la cérémonie de signature d’un nouveau contrat-programme pour le développement de la chaîne de valeur de la filière équine, et ce en marge de la 14ème édition du Salon du Cheval d’El Jadida. Ont assisté à cette cérémonie, le Gouverneur de la Province d’El Jadida, de hauts responsables du ministère, les présidents des organisations professionnelles, le Président du Directoire du Crédit Agricole du Maroc, le Directeur Général de la Société d’Encouragement du Cheval (SOREC) et plusieurs responsables et personnalités.

Un nouveau contrat-programme pour le développement des races équines barbe et arabe-barbe et appui à la filière Tbourida

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Génération Green, et partant de la consolidation des acquis de la filière équine, un nouveau contrat-programme portant sur le développement des races équines barbe et arabe-barbe et l’appui à la filière Tbourida a été conclu entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts (MAPMDREF) et le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) d’une part, et la Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres (FRMSE), la Société Royale d'Encouragement du Cheval (SOREC), le Groupe Crédit Agricole du Maroc, l’Association Marocaine des Chevaux Barbes et Arabes-Barbes (AMCBAB) et l’Association Nationale des Arts Equestres Tbourida (ANAET) d’autre part.

L’objectif de ce contrat-programme est de contribuer à l'émergence d'une classe moyenne des professionnels le long des différents segments de la chaine de valeur de ces deux races équines, capable de contribuer de manière significative à un développement inclusif de ce secteur, en veillant à la préservation génétique du cheval Barbe et Arabe-Barbe à travers la valorisation de leur utilisation.

Ce contrat-programme repose sur deux fondements, conformément à la stratégie Génération Green. Le premier fondement donnant la priorité à l’élément humain vise principalement de contribuer à faire émerger une classe moyenne des socioprofessionnels de la filière ; le second fondement se rapportant à la pérennité du développement de la chaine de valeur équine, complète le premier fondement en mettant l'accent sur la préservation des races Barbe et Arabe-barbe en élargissant leur utilisation. Il intègre l’ensemble des segments de la chaine de valeur, permettant la production d’un cheval Tbourida respectant la tradition ainsi que son bien-être.

Les mesures engagées dans le cadre de ce contrat-programme permettront de garantir les bases de la durabilité de la chaine de valeur équine, constituée des chevaux de races Barbe et Arabe-Barbe, à travers la valorisation et la diversification de leur utilisation de manière raisonnée et appropriée. Elles contribueront à une meilleure performance et valorisation du cheval Barbe et Arabe Barbe au Maroc et à l’international.

Il est à noter que ce contrat-programme est organisé en deux sous-contrat programmes, le premier portant sur le développement des races équines Barbe et Arabe-Barbe et le second, sur l’appui à la filière Tbourida. Le budget global du contrat-programme sur la période 2024-2030 est estimé à 1 milliard de dirhams dont 68% comme contribution de l’Etat.

 

Signature d’une convention cadre pour le développement du tourisme équestre

Une convention cadre a été signée entre la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC) et l’Agence Nationale des Eaux et Forêts (ANEF), portant sur le développement du tourisme équestre.  

D’une durée de trois ans, la convention vise le développement et la promotion du tourisme équestre écologique, à travers notamment, la mise en place des infrastructures et services nécessaires au niveau des parcs nationaux et des zones protégées. La convention a également pour objectif d’encourager l’organisation d’activités équestres sportives pour la promotion des parcs nationaux et le développement du tourisme équestre dans le Royaume. Des campagnes seront menées auprès des cavaliers exerçant au niveau des parcs nationaux pour les sensibiliser au respect de la règlementation, des règles de sécurité et de bien-être du cheval.

Signature d’une convention de partenariat visant à développer le tourisme équestre entre la SOREC, l’AMCBAB et l’ANCEE

La Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC), l’Association Marocaine des Chevaux Barbes et Arabes-Barbes (AMCBAB) et Real Asociación Nacional de Criadores de Caballos de Pura Raza Española (ANCEE) ont signé une convention cadre visant à développer le tourisme équestre. Cette collaboration consiste en un échange d’expertise dans la sélection génétique du cheval Barbe, notamment par le biais de programmes de sélection génomique et génétique pour le Barbe et Arabe-Barbe. Ce partenariat favorisera la production de chevaux Barbe et Arabe-Barbe de haute qualité tout en soutenant le développement de nouvelles utilisations par l’AMCBAB.

Pour rappel, la filière équine joue un rôle important sur les plans culturel et socio-économique du pays avec une contribution de près de 0,6 % au PIB national et une production de richesse de 8 Milliards de dirhams créant ainsi plus de 30 000 emplois directs et indirects.

13 Jun 2024

Lancement officiel de la campagne agricole 2023-2024 depuis la région Casablanca-Settat

  • Des mesures incitatives et encourageantes pour la réussite de la campagne agricole qui démarre
  • Poursuite du programme national d’extension du semis direct sur une superficie de 200.000 ha pour atteindre 1 million d’ha à l’horizon 2030  
  • Lancement d’un programme d’irrigation de complément
  • Visite et lancement de projets agricoles

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le vendredi 20 octobre 2023, au niveau de la commune de Sidi M’Hamed Ben Rahal dans la Province de Settat, le lancement officiel de la campagne agricole 2023-2024. Il était accompagné du Gouverneur de la Province de Settat, du Président de la région Casablanca-Settat, du Président de la Fédération des chambres d’agriculture, des présidents des chambres régionales de l’agriculture, du président du directoire du Crédit Agricole du Maroc, des présidents des fédérations interprofessionnelles des filières de production, du représentant du président de la Confédération Marocaine de L'Agriculture et du Développement Rural (COMADER), de responsables de la Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurances (MAMDA) et de responsables centraux et régionaux du Ministère.

 

Le lancement de la campagne agricole intervient après une campagne 2022-2023 marquée par un déficit pluviométrique important et une répartition temporelle irrégulière des précipitations ; une situation aggravée par la succession des années de sècheresse durant les cinq dernières campagnes et une conjoncture caractérisée par un renchérissement des coûts des intrants.

 

Les principales mesures et incitations au titre de l’actuelle campagne agricole

 

Face à des défis liés notamment à la rareté de l’eau et la cherté des intrants agricoles, et dans le cadre des efforts déployés pour la mise en œuvre de la stratégie Génération Green 2020-2030, le Ministère a pris une série de mesures et dispositions, en matière notamment, d’approvisionnement en facteurs de production (semences et engrais), de développement des filières agricoles, de gestion de l’eau d’irrigation, d’assurance agricole, de financement et d’accompagnement des agriculteurs pour réussir la campagne agricole.

 

Concernant les semences, le Ministère mobilise environ 1,1 millions de quintaux de semences sélectionnées des céréales à des prix incitatifs, à travers la commercialisation des semences céréalières à des prix de vente subventionnés à hauteur de 210 dh/quintal pour le blé tendre et l’orge et ; 290 dh/quintal pour le blé dur.

Le prix de vente subventionné des semences céréalières (catégorie R2) est de 400 dh/quintal pour le Blé tendre et l’orge et 620 dh/quintal pour le blé dur.

 

L’acquisition des semences et des plants de tomate ronde et d’oignon et de semences de pomme de terre est subventionnée à hauteur de 50% pour réduire le coût de production et assurer la production de ces produits maraichers pour l’approvisionnement du marché national.

 

La politique de proximité est renforcée à travers la rationalisation du réseau de distribution et le suivi quotidien des ventes.

 

Concernant les engrais, le marché sera approvisionné à hauteur de 600.000 tonnes d’engrais phosphatés, au même prix de la campagne précédente. Pour les engrais azotés, qui sont totalement importés, l’approvisionnement du marché national en quantités suffisantes pour environ 500.000 tonnes à des prix subventionnés de 240 Dh/Ql pour l’Ammonitrate d’azote 33%, de 330 Dh/Ql pour l’Urée 46% et 150 Dh/Ql pour le sulfate d’ammonium 21% à travers des centres de ventes, à un prix subventionné et ce, pour maintenir les prix à des niveaux accessibles pour les agriculteurs sur tout le territoire national.

 

Par ailleurs, l’octroi d’aides aux analyses de laboratoire (sol, eaux et plantes) est maintenu.

 

Par ailleurs, l’encouragement de l’investissement dans le secteur agricole continue en octroyant des incitations dans le cadre du Fonds de Développement Agricole (FDA) avec le maintien des aides en vigueur et la mise en place de nouvelles aides introduites depuis le début de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green.

 

La consolidation et le développement des filières agricoles (15 filières végétales et 4 filières animales) s’inscrit dans le cadre de contrats-programmes de nouvelle génération signés entre le Gouvernement et les fédérations interprofessionnelles des filières de production le 4 mai 2023. Ces contrats-programmes sont mis en œuvre à travers des plans d’actions annuels.

 

Le programme national de semis direct des céréales sera poursuivi sur une superficie de 200.000 ha, avec l’objectif d’atteindre 1 million d’ha à horizon 2030. Dans ce cadre, le Ministère prévoit l’acquisition et la distribution de 130 semoirs de semis direct au profit des coopératives agricoles et le renforcement de la sensibilisation et de l’accompagnement des agriculteurs pour adopter cette technique.

Cette technique permet la réalisation de l’opération de semis sans aucun travail de préparation du sol. S’appuyant sur des semoirs spéciaux, cette technique permet notamment, de préserver la fertilité et l’humidité des sols, d’améliorer le rendement céréalier et de réduire les émissions de carbone.

 

Un programme national d’irrigation de complément des céréales est lancé dans l’objectif de contribuer à assurer et à stabiliser la production des céréales. A terme, l’objectif est d’atteindre une superficie de 1 million d’hectares avec l’allocation à terme de 1,5 milliards de m3 des ressources en eau  à l’irrigation de complément des céréales.

 

Et suite aux Hautes instructions Royales pour atténuer les effets du déficit pluviométrique important enregistré durant la campagne agricole en cours, le programme mis en place par le Gouvernement pour venir en aide aux agriculteurs et aux éleveurs, prévoit dans la composante appui aux filières animales, la distribution de l’orge subventionné et de l’aliment composé subventionné au profit des éleveurs de bovins à un prix de 2 DH/Kg et 2,5 DH/Kg respectivement, à hauteur de 18 Millions de Qx d’orge et 6 Millions de Qx d’aliments composés.

 

Prévisions de production des filières agricoles

 

Concernant la production des filières agricoles qui sont en début de période de récolte, la production attendue d'agrumes pourrait atteindre environ 1,69 millions de tonnes, soit une augmentation de 5% par rapport à la campagne précédente (1,6 millions de tonnes).

 

La production prévisionnelle des olives est estimée à 1,07 millions de tonnes, similaire à la campagne précédente.

 

La production des dattes est estimée à 115 mille tonnes, soit une augmentation de 6,5% par rapport à la campagne précédente (108 mille tonnes).

 

Pour le bon déroulement de la campagne agricole, les services du Ministère restent mobilisés pour un suivi continu de l'évolution de la campagne agricole en coordination avec l’ensemble des acteurs concernés, avec l’accompagnement des agriculteurs à travers les actions de proximité et de conseil agricole.

 

Visite et lancement de projets agricoles

 

En marge du lancement de la campagne agricole, le Ministre a visité le centre de SONACOS de Sidi El Aidi pour la constatation des stocks disponibles de semences céréalières sélectionnées mises à la disposition des agriculteurs pour la campagne 2024/2025.    

 

Au niveau de la commune de Sidi M’hamed Ben Rahal, le Ministre a procédé au lancement de l’opération de semis direct dans le cadre du programme national de semis direct, comme il a présidé la cérémonie de signature de conventions de distribution de 30 semoirs de semis direct au profit des coopératives de la région Casablanca-Settat.

 

A Machraa Ben Abbou, le Ministre a pris connaissance du programme de réhabilitation et d’aménagement des pistes rurales dans le cadre du Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales (PRDTS) de la Région Casablanca-Settat. Il a à cette occasion, présidé le lancement des travaux de construction d’une piste rurale sur 15,7 km, reliant la route nationale RN9 à la route régionale RR314. D’un coût global de 16,8 millions de dhs, cette piste  permettra de désenclaver 10 douars et profitera à 13 000 bénéficiaires. Elle permettra de faciliter l’accès aux services principaux, de faciliter le transport et l’accès des produits agricoles aux marchés.

13 Jun 2024

Lancement officiel de la campagne agricole 2023-2024 depuis la région Casablanca-Settat

  • Des mesures incitatives et encourageantes pour la réussite de la campagne agricole qui démarre
  • Poursuite du programme national d’extension du semis direct sur une superficie de 200.000 ha pour atteindre 1 million d’ha à l’horizon 2030  
  • Lancement d’un programme d’irrigation de complément
  • Visite et lancement de projets agricoles

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le vendredi 20 octobre 2023, au niveau de la commune de Sidi M’Hamed Ben Rahal dans la Province de Settat, le lancement officiel de la campagne agricole 2023-2024. Il était accompagné du Gouverneur de la Province de Settat, du Président de la région Casablanca-Settat, du Président de la Fédération des chambres d’agriculture, des présidents des chambres régionales de l’agriculture, du président du directoire du Crédit Agricole du Maroc, des présidents des fédérations interprofessionnelles des filières de production, du représentant du président de la Confédération Marocaine de L'Agriculture et du Développement Rural (COMADER), de responsables de la Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurances (MAMDA) et de responsables centraux et régionaux du Ministère.

 

Le lancement de la campagne agricole intervient après une campagne 2022-2023 marquée par un déficit pluviométrique important et une répartition temporelle irrégulière des précipitations ; une situation aggravée par la succession des années de sècheresse durant les cinq dernières campagnes et une conjoncture caractérisée par un renchérissement des coûts des intrants.

 

Les principales mesures et incitations au titre de l’actuelle campagne agricole

 

Face à des défis liés notamment à la rareté de l’eau et la cherté des intrants agricoles, et dans le cadre des efforts déployés pour la mise en œuvre de la stratégie Génération Green 2020-2030, le Ministère a pris une série de mesures et dispositions, en matière notamment, d’approvisionnement en facteurs de production (semences et engrais), de développement des filières agricoles, de gestion de l’eau d’irrigation, d’assurance agricole, de financement et d’accompagnement des agriculteurs pour réussir la campagne agricole.

 

Concernant les semences, le Ministère mobilise environ 1,1 millions de quintaux de semences sélectionnées des céréales à des prix incitatifs, à travers la commercialisation des semences céréalières à des prix de vente subventionnés à hauteur de 210 dh/quintal pour le blé tendre et l’orge et ; 290 dh/quintal pour le blé dur.

Le prix de vente subventionné des semences céréalières (catégorie R2) est de 400 dh/quintal pour le Blé tendre et l’orge et 620 dh/quintal pour le blé dur.

 

L’acquisition des semences et des plants de tomate ronde et d’oignon et de semences de pomme de terre est subventionnée à hauteur de 50% pour réduire le coût de production et assurer la production de ces produits maraichers pour l’approvisionnement du marché national.

 

La politique de proximité est renforcée à travers la rationalisation du réseau de distribution et le suivi quotidien des ventes.

 

Concernant les engrais, le marché sera approvisionné à hauteur de 600.000 tonnes d’engrais phosphatés, au même prix de la campagne précédente. Pour les engrais azotés, qui sont totalement importés, l’approvisionnement du marché national en quantités suffisantes pour environ 500.000 tonnes à des prix subventionnés de 240 Dh/Ql pour l’Ammonitrate d’azote 33%, de 330 Dh/Ql pour l’Urée 46% et 150 Dh/Ql pour le sulfate d’ammonium 21% à travers des centres de ventes, à un prix subventionné et ce, pour maintenir les prix à des niveaux accessibles pour les agriculteurs sur tout le territoire national.

 

Par ailleurs, l’octroi d’aides aux analyses de laboratoire (sol, eaux et plantes) est maintenu.

 

Par ailleurs, l’encouragement de l’investissement dans le secteur agricole continue en octroyant des incitations dans le cadre du Fonds de Développement Agricole (FDA) avec le maintien des aides en vigueur et la mise en place de nouvelles aides introduites depuis le début de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green.

 

La consolidation et le développement des filières agricoles (15 filières végétales et 4 filières animales) s’inscrit dans le cadre de contrats-programmes de nouvelle génération signés entre le Gouvernement et les fédérations interprofessionnelles des filières de production le 4 mai 2023. Ces contrats-programmes sont mis en œuvre à travers des plans d’actions annuels.

 

Le programme national de semis direct des céréales sera poursuivi sur une superficie de 200.000 ha, avec l’objectif d’atteindre 1 million d’ha à horizon 2030. Dans ce cadre, le Ministère prévoit l’acquisition et la distribution de 130 semoirs de semis direct au profit des coopératives agricoles et le renforcement de la sensibilisation et de l’accompagnement des agriculteurs pour adopter cette technique.

Cette technique permet la réalisation de l’opération de semis sans aucun travail de préparation du sol. S’appuyant sur des semoirs spéciaux, cette technique permet notamment, de préserver la fertilité et l’humidité des sols, d’améliorer le rendement céréalier et de réduire les émissions de carbone.

 

Un programme national d’irrigation de complément des céréales est lancé dans l’objectif de contribuer à assurer et à stabiliser la production des céréales. A terme, l’objectif est d’atteindre une superficie de 1 million d’hectares avec l’allocation à terme de 1,5 milliards de m3 des ressources en eau  à l’irrigation de complément des céréales.

 

Et suite aux Hautes instructions Royales pour atténuer les effets du déficit pluviométrique important enregistré durant la campagne agricole en cours, le programme mis en place par le Gouvernement pour venir en aide aux agriculteurs et aux éleveurs, prévoit dans la composante appui aux filières animales, la distribution de l’orge subventionné et de l’aliment composé subventionné au profit des éleveurs de bovins à un prix de 2 DH/Kg et 2,5 DH/Kg respectivement, à hauteur de 18 Millions de Qx d’orge et 6 Millions de Qx d’aliments composés.

 

Prévisions de production des filières agricoles

 

Concernant la production des filières agricoles qui sont en début de période de récolte, la production attendue d'agrumes pourrait atteindre environ 1,69 millions de tonnes, soit une augmentation de 5% par rapport à la campagne précédente (1,6 millions de tonnes).

 

La production prévisionnelle des olives est estimée à 1,07 millions de tonnes, similaire à la campagne précédente.

 

La production des dattes est estimée à 115 mille tonnes, soit une augmentation de 6,5% par rapport à la campagne précédente (108 mille tonnes).

 

Pour le bon déroulement de la campagne agricole, les services du Ministère restent mobilisés pour un suivi continu de l'évolution de la campagne agricole en coordination avec l’ensemble des acteurs concernés, avec l’accompagnement des agriculteurs à travers les actions de proximité et de conseil agricole.

 

Visite et lancement de projets agricoles

 

En marge du lancement de la campagne agricole, le Ministre a visité le centre de SONACOS de Sidi El Aidi pour la constatation des stocks disponibles de semences céréalières sélectionnées mises à la disposition des agriculteurs pour la campagne 2024/2025.    

 

Au niveau de la commune de Sidi M’hamed Ben Rahal, le Ministre a procédé au lancement de l’opération de semis direct dans le cadre du programme national de semis direct, comme il a présidé la cérémonie de signature de conventions de distribution de 30 semoirs de semis direct au profit des coopératives de la région Casablanca-Settat.

 

A Machraa Ben Abbou, le Ministre a pris connaissance du programme de réhabilitation et d’aménagement des pistes rurales dans le cadre du Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales (PRDTS) de la Région Casablanca-Settat. Il a à cette occasion, présidé le lancement des travaux de construction d’une piste rurale sur 15,7 km, reliant la route nationale RN9 à la route régionale RR314. D’un coût global de 16,8 millions de dhs, cette piste  permettra de désenclaver 10 douars et profitera à 13 000 bénéficiaires. Elle permettra de faciliter l’accès aux services principaux, de faciliter le transport et l’accès des produits agricoles aux marchés.

13 Jun 2024

Filière équine : Signature d’une convention pour la construction du centre Dar Baroud de Tbourida à Benslimane

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mercredi 06 septembre 2023 à la préfecture de Benslimane, la cérémonie de signature d’une convention relative à la construction d’un centre d'entraînement de Tbourida (Dar Baroud) au niveau de la Commune de Moualine El Oued, Province de Benslimane, en présence du Gouverneur de la Province de Benslimane, du Président du Conseil provincial de Benslimane, du Président de la Commune Moualine El Oued, du Président de la Chambre d’Agriculture Régionale de Casablanca-Settat, de la Présidente de la Chambre de l’artisanat de la Région Casablanca-Settat, et du Directeur général de la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

La signature de cette convention s'inscrit dans la mise en œuvre de la stratégie Génération Green de développement agricole et du plan de développement territoriale de la région Casablanca – Settat.

D’un budget de 63 millions de dirhams, ce projet a pour objectif la préservation du patrimoine culturel, la promotion de l'élevage des chevaux nationaux, notamment les prestigieux Barbe et arabe barbe, et le transfert du patrimoine de Tbourida aux générations montantes. Le projet vise également à créer un parc touristique intégré autour de la culture et du patrimoine marocain et d’établir un espace de formation des jeunes dans les métiers liés au cheval et aux sports équestres.

La convention est signée entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, le Conseil de la Région Casablanca-Settat, la Préfecture de Benslimane, la Commune de Moualine El Oued, la Chambre d’Artisanat de la région Casablanca-Settat et la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

Les partenaires s’engagent à déployer les moyens nécessaires pour la réalisation de ce projet, qui comprend la mise en place d'un centre d'entraînement dédié à la Tbourida ainsi qu'un club équestre, en vue de la valorisation du patrimoine culturel immatériel de la région Casablanca-Settat.

13 Jun 2024

Filière équine : Signature d’une convention pour la construction du centre Dar Baroud de Tbourida à Benslimane

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mercredi 06 septembre 2023 à la préfecture de Benslimane, la cérémonie de signature d’une convention relative à la construction d’un centre d'entraînement de Tbourida (Dar Baroud) au niveau de la Commune de Moualine El Oued, Province de Benslimane, en présence du Gouverneur de la Province de Benslimane, du Président du Conseil provincial de Benslimane, du Président de la Commune Moualine El Oued, du Président de la Chambre d’Agriculture Régionale de Casablanca-Settat, de la Présidente de la Chambre de l’artisanat de la Région Casablanca-Settat, et du Directeur général de la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

La signature de cette convention s'inscrit dans la mise en œuvre de la stratégie Génération Green de développement agricole et du plan de développement territoriale de la région Casablanca – Settat.

D’un budget de 63 millions de dirhams, ce projet a pour objectif la préservation du patrimoine culturel, la promotion de l'élevage des chevaux nationaux, notamment les prestigieux Barbe et arabe barbe, et le transfert du patrimoine de Tbourida aux générations montantes. Le projet vise également à créer un parc touristique intégré autour de la culture et du patrimoine marocain et d’établir un espace de formation des jeunes dans les métiers liés au cheval et aux sports équestres.

La convention est signée entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, le Conseil de la Région Casablanca-Settat, la Préfecture de Benslimane, la Commune de Moualine El Oued, la Chambre d’Artisanat de la région Casablanca-Settat et la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

Les partenaires s’engagent à déployer les moyens nécessaires pour la réalisation de ce projet, qui comprend la mise en place d'un centre d'entraînement dédié à la Tbourida ainsi qu'un club équestre, en vue de la valorisation du patrimoine culturel immatériel de la région Casablanca-Settat.

13 Jun 2024

Guichet Unique Electronique du FDA (GUE)

Le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a lancé le Guichet Unique Electronique (GUE), dédié au dépôt électronique des dossiers de demandes de subvention dans le cadre du Fonds de Développement Agricole.

13 Jun 2024

Guichet Unique Electronique du FDA (GUE)

Le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a lancé le Guichet Unique Electronique (GUE), dédié au dépôt électronique des dossiers de demandes de subvention dans le cadre du Fonds de Développement Agricole.

13 Jun 2024

Berrechid abrite la troisième édition du Salon national des céréales et légumineuses

  • Un évènement qui reflète la dynamique créée autour de la promotion et du développement des filières des céréales et légumineuses
  • Rôle important de ces deux filières dans la sécurité alimentaire, la stabilité de l’activité agricole et l’emploi dans le milieu rural

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le samedi 05 novembre 2022 à Berrechid, l'ouverture officielle de la troisième édition du Salon national des céréales et légumineuses. Il était accompagné du wali de la région de Casablanca Settat, du président de la région, du gouverneur de Berrechid, du président de la chambre d’agriculture, du président du conseil provincial de Berrechid, du président du conseil provincial d’Eljadida, du président du conseil communal de Berrechid, du président de l’association du salon, du président de l’association des multiplicateurs de semences, du président de l’association  des céréales, des parlementaires, des professionnels du secteur, des élus locaux et d’une importante délégation de responsables du ministère.

Ce salon est organisé par l’Association du Salon International des Céréales et Légumineuses, la Direction Régionale de l’Agriculture Casablanca-Settat, le Conseil Provincial et le Conseil Municipal de Berrechid avec l’appui de la Province de Berrechid et les Communes de la Province de Berrechid, en partenariat avec la Chambre Régionale d’Agriculture et le Conseil Régional de Casablanca-Settat.

Le salon se tient du 03 novembre au 06 novembre 2022 sous le thème « les céréales et légumineuses et le pari de la garantie de la souveraineté alimentaire ». L’organisation de ce salon est de créer une dynamique économique dans la région et permet de s’arrêter sur l’évolution et les performances réalisées par ces deux filières ainsi que les perspectives de développement dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020- 2030.

Les filières céréales et légumineuses à l’échelle nationale

 

La filière céréalière constitue l’ossature de l’agriculture nationale. Elle a un poids socio-économique important et prédomine au niveau de la quasi-totalité des exploitations agricoles. Elle occupe 63% de la surface agricole utile totale (SAU), avec une production moyenne dépassant les 63 millions de quintaux. Elle représente 10 à 20% du PIB en fonction des conditions climatiques en plus de son rôle dans la sécurité alimentaire, la stabilité de l’activité agricole et l’emploi dans le milieu rural.

Dans le cadre de l’approche contractuelle pour le développement des filières de production, un contrat programme relatif au développement de la filière céréalière a été signé en 2009 entre le Gouvernement et la Fédération Interprofessionnelle des Activités Céréalières "FIAC", mettant cette filière au centre des préoccupations en matière de développement agricole, avec l’objectif d’en faire une filière compétitive.

Aujourd’hui, la superficie emblavée par les céréales est de 4,3 Millions d’Hectares, prédominée essentiellement par le blé tendre à hauteur de 48%, suivi par l’orge à hauteur de 29% le blé dur à hauteur de 21% et 2% pour le reste des céréales (maïs, avoine, riz, sorgho…).

Concernant les légumineuses alimentaires, elles occupent la seconde place dans l’assolement et jouent un rôle agronomique essentiel en terme de rotations culturales.  La superficie emblavée s’élève à 270.000 hectares, soit 4 % de la SAU avec une production de 2 millions de quintaux durant les bonnes campagnes. La fève contribue à hauteur de 35 % à la production nationale des légumineuses, suivi du pois-chiche à hauteur de 25 %, des lentilles à hauteur de 17%, des petits pois à hauteur de 13% et 10% pour le reste des légumineuses pratiquées.

Place des deux filières à l’échelle de la Région Casablanca-Settat

La Région Casablanca-Settat produit en moyenne 15,25 millions de quintaux de céréales sur une superficie de près de 845.000 ha dont 60.000 ha irrigués et 10.000 ha réalisés en semis direct. Elle se positionne comme premier producteur des céréales avec 24% de la production nationale. Ces céréales concernent principalement les cultures de blé tendre (40%), de blé dur (26%) et d’orge (28%).

La filière céréalière a connu la réalisation de 5 projets d'agrégation au niveau de la région, regroupant 16.800 agrégés sur une superficie de 53.108 ha.

La production de la région en légumineuses est de l’ordre de 220.000 quintaux sur une superficie de 52.000 ha. Elle porte essentiellement sur la fève (30%), les lentilles (34%), le petits pois (20%), le pois-chiche (16%).

Sur le plan de la valorisation, la région de Casablanca-Settat occupe la première place en termes d’implantation des unités de valorisation avec plus de 90 unités d’une capacité qui atteint 17 millions de quintaux, dont 74 minoteries avec une capacité de 40 millions qx/an et un large réseau de multiplicateurs de semences leaders autour de sociétés semencières et de projets d’agrégation. La région abrite un Centre Régional de la Recherche Agronomique à Settat spécialisé en développement de nouvelles variétés de semences.

La Région Casablanca-Settat contribue à hauteur de 35% dans la production de semences sélectionnées au niveau national. Elle produit en moyenne 400.000 quintaux de semences sélectionnées sur une superficie moyenne de 10.000 ha. Ce record de production est le fruit des efforts et de la mobilisation de tous les acteurs du secteur et de l’adoption de la technologie avancée par les agriculteurs dans le cadre du Plan Maroc Vert, en matière d’approvisionnement en intrants agricoles et de mécanisation, dont le taux avoisine 90%, ainsi que le rôle joué par l’assurance multirisque climatique pour les céréales, les légumineuses alimentaires et les oléagineux.

Sur une superficie de 20.000 m², le salon prévoit d’attirer plus 80.000 visiteurs dont 25.000 professionnels. Il dispose de plus de 200 stands répartis sur 4 pôles, avec la participation de plus de 50 coopératives de produits de terroir des différentes régions du Maroc.

En marge du salon, le Ministre a présidé la signature de conventions de cessation de 20 semoirs de semis direct à des coopératives agricoles de la Région, dans le cadre des efforts la de développement de la technique de semis direct pour une agriculture durable et éco-efficiente conformément aux dispositions de la nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030 qui vise un objectif d’1 million d’ha à l’horizon 2030.

13 Jun 2024

Berrechid abrite la troisième édition du Salon national des céréales et légumineuses

  • Un évènement qui reflète la dynamique créée autour de la promotion et du développement des filières des céréales et légumineuses
  • Rôle important de ces deux filières dans la sécurité alimentaire, la stabilité de l’activité agricole et l’emploi dans le milieu rural

 

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le samedi 05 novembre 2022 à Berrechid, l'ouverture officielle de la troisième édition du Salon national des céréales et légumineuses. Il était accompagné du wali de la région de Casablanca Settat, du président de la région, du gouverneur de Berrechid, du président de la chambre d’agriculture, du président du conseil provincial de Berrechid, du président du conseil provincial d’Eljadida, du président du conseil communal de Berrechid, du président de l’association du salon, du président de l’association des multiplicateurs de semences, du président de l’association  des céréales, des parlementaires, des professionnels du secteur, des élus locaux et d’une importante délégation de responsables du ministère.

Ce salon est organisé par l’Association du Salon International des Céréales et Légumineuses, la Direction Régionale de l’Agriculture Casablanca-Settat, le Conseil Provincial et le Conseil Municipal de Berrechid avec l’appui de la Province de Berrechid et les Communes de la Province de Berrechid, en partenariat avec la Chambre Régionale d’Agriculture et le Conseil Régional de Casablanca-Settat.

Le salon se tient du 03 novembre au 06 novembre 2022 sous le thème « les céréales et légumineuses et le pari de la garantie de la souveraineté alimentaire ». L’organisation de ce salon est de créer une dynamique économique dans la région et permet de s’arrêter sur l’évolution et les performances réalisées par ces deux filières ainsi que les perspectives de développement dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020- 2030.

Les filières céréales et légumineuses à l’échelle nationale

 

La filière céréalière constitue l’ossature de l’agriculture nationale. Elle a un poids socio-économique important et prédomine au niveau de la quasi-totalité des exploitations agricoles. Elle occupe 63% de la surface agricole utile totale (SAU), avec une production moyenne dépassant les 63 millions de quintaux. Elle représente 10 à 20% du PIB en fonction des conditions climatiques en plus de son rôle dans la sécurité alimentaire, la stabilité de l’activité agricole et l’emploi dans le milieu rural.

Dans le cadre de l’approche contractuelle pour le développement des filières de production, un contrat programme relatif au développement de la filière céréalière a été signé en 2009 entre le Gouvernement et la Fédération Interprofessionnelle des Activités Céréalières "FIAC", mettant cette filière au centre des préoccupations en matière de développement agricole, avec l’objectif d’en faire une filière compétitive.

Aujourd’hui, la superficie emblavée par les céréales est de 4,3 Millions d’Hectares, prédominée essentiellement par le blé tendre à hauteur de 48%, suivi par l’orge à hauteur de 29% le blé dur à hauteur de 21% et 2% pour le reste des céréales (maïs, avoine, riz, sorgho…).

Concernant les légumineuses alimentaires, elles occupent la seconde place dans l’assolement et jouent un rôle agronomique essentiel en terme de rotations culturales.  La superficie emblavée s’élève à 270.000 hectares, soit 4 % de la SAU avec une production de 2 millions de quintaux durant les bonnes campagnes. La fève contribue à hauteur de 35 % à la production nationale des légumineuses, suivi du pois-chiche à hauteur de 25 %, des lentilles à hauteur de 17%, des petits pois à hauteur de 13% et 10% pour le reste des légumineuses pratiquées.

Place des deux filières à l’échelle de la Région Casablanca-Settat

La Région Casablanca-Settat produit en moyenne 15,25 millions de quintaux de céréales sur une superficie de près de 845.000 ha dont 60.000 ha irrigués et 10.000 ha réalisés en semis direct. Elle se positionne comme premier producteur des céréales avec 24% de la production nationale. Ces céréales concernent principalement les cultures de blé tendre (40%), de blé dur (26%) et d’orge (28%).

La filière céréalière a connu la réalisation de 5 projets d'agrégation au niveau de la région, regroupant 16.800 agrégés sur une superficie de 53.108 ha.

La production de la région en légumineuses est de l’ordre de 220.000 quintaux sur une superficie de 52.000 ha. Elle porte essentiellement sur la fève (30%), les lentilles (34%), le petits pois (20%), le pois-chiche (16%).

Sur le plan de la valorisation, la région de Casablanca-Settat occupe la première place en termes d’implantation des unités de valorisation avec plus de 90 unités d’une capacité qui atteint 17 millions de quintaux, dont 74 minoteries avec une capacité de 40 millions qx/an et un large réseau de multiplicateurs de semences leaders autour de sociétés semencières et de projets d’agrégation. La région abrite un Centre Régional de la Recherche Agronomique à Settat spécialisé en développement de nouvelles variétés de semences.

La Région Casablanca-Settat contribue à hauteur de 35% dans la production de semences sélectionnées au niveau national. Elle produit en moyenne 400.000 quintaux de semences sélectionnées sur une superficie moyenne de 10.000 ha. Ce record de production est le fruit des efforts et de la mobilisation de tous les acteurs du secteur et de l’adoption de la technologie avancée par les agriculteurs dans le cadre du Plan Maroc Vert, en matière d’approvisionnement en intrants agricoles et de mécanisation, dont le taux avoisine 90%, ainsi que le rôle joué par l’assurance multirisque climatique pour les céréales, les légumineuses alimentaires et les oléagineux.

Sur une superficie de 20.000 m², le salon prévoit d’attirer plus 80.000 visiteurs dont 25.000 professionnels. Il dispose de plus de 200 stands répartis sur 4 pôles, avec la participation de plus de 50 coopératives de produits de terroir des différentes régions du Maroc.

En marge du salon, le Ministre a présidé la signature de conventions de cessation de 20 semoirs de semis direct à des coopératives agricoles de la Région, dans le cadre des efforts la de développement de la technique de semis direct pour une agriculture durable et éco-efficiente conformément aux dispositions de la nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030 qui vise un objectif d’1 million d’ha à l’horizon 2030.

13 Jun 2024

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Plus d'informations