Skip to main content
13/02/2024
  • Le projet de dessalement de l’eau de mer de l’Oriental constitue une solution durable pour faire face à la raréfaction des ressources hydriques
  • Poursuite de l’accélération des chantiers pour garantir la ressource en eau pour l’irrigation

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le lundi 12 février 2024 à Nador, une journée de communication et de sensibilisation sur le projet de sécurisation de l’irrigation de la plaine de la Moulouya à partir du projet de dessalement de l’eau de mer de Nador. Il était accompagné du Gouverneur de la Province de Nador, du Président de la Chambre d’Agriculture de l’Oriental et du Président de la Confédération Marocaine de l'Agriculture et du Développement Rural. Ont pris part à la journée, des agriculteurs du périmètre irrigué de la Moulouya, des professionnels, des élus et plusieurs responsables du Ministère.

Cette journée a pour objectif de présenter les projets structurants de sécurisation des ressources en eau d’irrigation pour la Moulouya et le projet de dessalement de l’eau de mer de Nador. Il consiste à informer et à sensibiliser les agriculteurs et les organisations professionnelles sur les enjeux et l’intérêt de ce projet qui permet de renforcer la résilience de l’agriculture dans la région et la préservation des sols et des ressources hydriques.

Ce projet de partenariat public-privé s’inscrit dans le cadre du programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation 2020-2027, développé conformément aux Hautes Orientations de Sa Majesté, Que Dieu L’Assiste, pour gérer la problématique de la raréfaction des ressources hydriques.

Ce projet vise la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable de la région, la pérennisation des investissements et le renforcement des ressources en eau pour l’irrigation du périmètre de la Moulouya. Il permettra l’irrigation des cultures à haute valeur ajoutée et offrira des perspectives prometteuses pour une agriculture irriguée plus productive, compétitive et durable dans la région. 

La capacité à terme de la future station de dessalement de l’Oriental est de 250 Mm3/an dont 140 Mm3 destinés à l’eau potable et 110 Mm3 à l’irrigation de près de 30.000 ha, aussi bien dans les périmètres irrigués existants que pour le développement des zones d’extension des superficies irriguées dans la zone.

L’agriculture irriguée dans le périmètre de la Moulouya, principal pourvoyeur de richesses et d’emplois de la Région, connait des déficits structurels en eau, sous l’effet conjugué des changements climatiques et la compétition sur l’eau entre l’agriculture et les grandes villes de la Région, menaçant la durabilité de l’agriculture irriguée dans ce périmètre.
 Pour faire face à la raréfaction des ressources en eau conventionnelles de la région et pour préserver les acquis de l’agriculture irriguée dans le périmètre de la basse Moulouya, les pouvoirs publics ont mis en place des solutions structurantes visant à renforcer et à diversifier l’offre hydrique et à rationaliser les usages de l’eau. Il s’agit notamment, de : la surélévation du barrage Mohamed V pour une meilleure régularisation des ressources en eau de surface ; le dessalement de l’eau de mer pour renforcer et diversifier l’offre hydrique ; la déconnexion et la modernisation des systèmes d’adduction de l’eau potable des canaux d’irrigation pour réduire les pertes en eau ; la modernisation des réseaux d’irrigation et la reconversion massive à l’irrigation localisée pour faire des économies d’eau et améliorer la productivité agricole.

A noter que la région de l'Oriental est alimentée principalement par le complexe des barrages Mohamed V - Mechraâ Hammadi faisant partie du bassin de la Moulouya. Ce complexe sert à l'approvisionnement en eau potable de la région ainsi qu'à l'irrigation d'importants périmètres agricoles de la basse Moulouya, sur plus de 69 000 ha.

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Plus d'informations