Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime

COOPÉRATION MAROCO - ALLEMANDE

Le Ministère de l’agriculture et de la Pêche Maritime a signé un accord de partenariat avec le Ministère fédéral de l'Alimentation de l'Agriculture et de la Protection des Consommateurs, lors du SIAM 2010. Une convention dans le domaine de la sécurité alimentaire entre le l’Office Fédéral pour la Protection des Consommateurs et la Sécurité Sanitaire des Aliments de la République Fédérale d’Allemagne (BVL) et l’ONSSA a également été conclue, puis suivie d’une visite d’une délégation de l’ONSSA au siège de BVL, à Berlin du 13 au 17 septembre 2010.

Echanges sur les Coopératives
Dans le cadre de la coopération maroco – allemande, le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, en accord avec l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Maroc, a organisé un voyage au profit d’un groupe de coopératives agricoles marocaines, du 11 au 15 octobre 2010, afin de leur présenter le système coopératif allemand par des visites chez les coopératives agricoles allemandes, réputées par leur performance.
En janvier 2011, à l’occasion de la Semaine verte allemande, 27 Coopératives marocaines ont pu présenter et vendre leurs produits dans un espace qui a été aménagé à l’image d’un Souk typique marocain, avec l’ambiance festive qui caractérise les souks hebdomadaires marocains.

Agriculture biologique
L’Ambassade de la République Fédérale d’Allemandes et La Chambre de Commerce et d’Industrie ont organisé en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, une journée professionnelle intitulée : « Bio à l’Allemande », pendant le Salon International de la Filière Fruits & Légumes (SIFEL 2010) à Agadir. Cette journée avait pour objectif d’encourager la coopération dans le domaine de l’agriculture biologique entre le Maroc et l’Allemagne, en plus de l’échange de marchandises. A l’occasion de cette journée maroco-allemande, une déclaration d’intention pour une coopération dans le domaine de l’Agriculture Bio, a été signée par la Direction de développement des filières de production d’une part et le représentant de l’Association allemande de l’agriculture Bio, d’autre part.

COOPERATION MAROCO-AUSTRALIENNE

Après la signature du protocole d’accord entre le Royaume du Maroc et l’Etat d’Australie Occidentale, (Ministère de l’agriculture, de l’Alimentation et de la Pêche), en mars 2010 en Australie, en marge de la visite de la délégation marocaine dans ce pays, les activités de coopération entre le Ministère de l’Agriculture marocain  et son homologue australien ont sensiblement augmenté.

Coopération dans le domaine de Recherche – Développement
En marge du SIAM 2010, une matinée  a été  organisée autour de la  coopération maroco – australienne, durant laquelle, les experts d’AGWEST International, ont pu présenter le  secteur agricole en Australie et Australie occidentale ainsi que le domaine de la Recherche – développement et vulgarisation dans le secteur de l’agrobusiness et dans les filières  des céréales et  production animale.
Un  expert australien,  en vulgarisation agricole, a été dépêché par  d’AGWEST International, afin d’assister, avec un cabinet d’audit international,  les équipes du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, dans  l’élaboration d’une Stratégie de vulgarisation agricole.

Coopération dans le domaine de l’élevage Ovin
Du 20 au 30 septembre, un  expert australien a effectué une visite de travail au  Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime pour faire un diagnostic du Système marocain de Recherche et Développement, en vu de l’Etude que le Ministère prévoie de lancer pour élaborer une stratégie de Recherche Développement. Cette visite avait également pour objectif d’assister  l’Association Nationale Ovine et Caprine (ANOC), pour sa proposition d’un projet intégré pour le Développement de l’Elevage Ovin et Caprin.
Résultat : un projet pour la conception d’un Système National d’Identification des Animaux, en Coopération entre l’ONSSA et la société « LEADER –Product ». Ce dernier prévoit l’utilisation de puces recyclables pour identifier le cheptel.

D’autres exemples de partenariat ou d’investissement marocco-australien peuvent être cités, comme le projet (African Blue) de production de fruit rouges destinées à l’exportation.  Un projet de réalisation de 11 sites modernes de stockage des céréales, au Maroc par cette société,  est également en cours d’étude  au niveau de l’ADA. Un mémorandum d’entente, entre le Ministère de l’agriculture et  la société  « Meat and Livestock of Australia »,  sur le commerce d’animaux vivants,  notamment les taurillons, a enfin été présenté par la partie australienne.

COOPERATION MAROCO-TURQUE

Les relations de coopération entre le Maroc et la Turquie s’articulent autours des échanges d’expérience et d’information, principalement en matière de la recherche agronomique, de la gestion des ressources naturelles, de l’irrigation et de valorisation des produits de terroir (figues, abricots, raisins et prunes). Les relations commerciales entre le Maroc et la Turquie sont régies par l’accord de libre-échange conclu entre les deux parties en 2004.
Cet accord est entré en vigueur en janvier 2006.

Le commerce des produits industriels dans cet accord sera totalement libre entre les deux pays en 2015. Pour ce qui est des produits agricoles frais, aucun libre échange n’est prévu. Seules des concessions tarifaires dans le cadre de quotas ont été accordées de part et d’autre. L’accord prévoit l’amélioration de ces concessions. Les concessions accordées par le Maroc à la Turquie pour les produits agricoles concernent principalement les fromages, les semences d’oignons, légumineuses, les figues sèches et épices..etc.

Du côté turc, les concessions tarifaires accordées aux produits agricoles originaires du Maroc concernent principalement les Orchidées, les Asperges, les champignons, le Mais, les câpres, Cornichon et Concombre…etc. En Mai 2009, lors de la première réunion du comité mixte Maroco-turc, la partie turque a formulé une demande d’amélioration des concessions accordées par le Maroc dans le cadre de l’ALE conclu entre les deux parties et ce compte tenu des l’érosion des préférences qui leur sont offertes suite à la baisse des droits de douane NPF (MAROC) en dessous des niveaux de concessions accordées.

COOPÉRATION MAROC-RUSSIE

La coopération entre le  Maroc et la Fédération de la Russie dans le domaine agricole est dominée par les exportations d’agrumes marocaines vers le marché russe.

Cette  coopération a été renforcée  suite à la visite de Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, 02 au 05 juin 2010, à la tête d’une importante délégation de responsables du Ministère et d’hommes d’affaires. Cette visite qui a été caractérisée par la signature de l’accord Maroco-Russe, sur la pêche, a également été une occasion que le Département de l’Agriculture, a saisit pour la coopération entre les deux pays. Trois  domaines ont été privilégiés, à savoir :

  • La  promotion de l’investissement,
  • La  promotion des exportations,
  • La  promotion du partenariat scientifique.

Du côté Russe, la même volonté de renforcer les relations de coopération bilatérale, s’est faite ressentir pendant la visite de travail au Maroc d’une délégation de responsables et d’hommes d’affaires russes, du 30 mai au 02 juin 2010. La Délégation Russe qui était conduite par Mr. Vasily Likhachev, Vicha Ministre Russe de la Justice, a rencontré le Secrétaire Général du Département de l’agriculture, accompagné des représentants des Directions Centrales (DSS, DDFP, ADA).

La  4ème session de la Commission Mixte, a également été tenue les 15 et 16 juin 2010 à Moscou.  Au cours de cette session, les deux Parties ont convenu de consolider les acquis à travers :

  • La mise à jour de l’Accord maroco-russe sur la coopération dans les domaines de la Quarantaine Végétale et de la Protection des Végétaux, qui a été signé en septembre 2006 ;
  • Le lancement  des  négociations sur un Mémorandum d’Entente dans le domaine  du contrôle Sanitaire et Vétérinaire entre l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires  (ONSSA) et le Service Fédéral de Contrôle Vétérinaire et Phytosanitaire,  sur la base des propositions qui seront échangées entre les deux  Parties. 
  • L’accord pour l’établissement d’un Mémorandum  d’Entente sur  la sécurité des produits végétaux exportés par le Royaume du Maroc vers la Fédération de Russie, notamment en ce qui concerne les résidus de pesticides, nitrates et nitrites.
  • L’accord pour l’établissement d’un Mémorandum d’Entente sur la Coopération dans le domaine du Commerce des Céréales ;
COOPERATION MAROC-JAPON

Les actions de coopération économique entre le Maroc et  le Japon se caractérisent par la contribution à la mise en place de financements d’opérations  stratégiques pour le développement socioéconomique du Royaume. Ainsi, Le Japon a accompagné le Maroc dans la réalisation de plusieurs projets à caractère agricole, dont :

  • Projet d'irrigation du périmètre des Abda-Doukkala 2ème tranche : il s’agit de l’aménagement de 19.000 ha pour coût global de 2 milliards de dirhams, par :
  • Financement de la création d’un centre de formation en mécanisation agricole (CFMA) au sein de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II.
  • Financement de Petits Projets Locaux) dans le cadre du programme d’Aide non remboursable pour les Petits Projets Locaux (APL) : des dons japonais d’un montant de 10 Millions de dirhams ont été accordés à des Organisations non Gouvernementales marocaines, (réhabilitation des khéttaras dans la province de Tafilalet,  eau potable, aménagement des séguias en vue de l’irrigation traditionnelle, pistes rurales, amélioration de la condition des femmes, etc…).

Plusieurs actions et échanges de visites ont été effectués dans le cadre de la coopération technique entre les deux pays.

COOPÉRATION MAROC-ESPAGNE

La coopération entre le Maroc et l’Espagne dans le domaine agricole est très développée. Elle porte essentiellement sur l’échange d’expériences, la coopération décentralisée, le financement des projets de développement agricoles, la promotion des investissements privés et des échanges commerciaux.

La coopération Technique

  • Le Programme d’échange d’expériences : Retenu par la 3ème Commission Mixte et conduit en deux phases (1997-2001 et 2004-2007), il a permis à plusieurs cadres de ce Département de différents profils de s’imprégner de l’expérience espagnole dans les différents domaines de l’agriculture et de l’élevage.
    La lutte antiacridienne : l’Espagne est le 1er pays  à avoir réagi à l’appel lancé par le Maroc pour lutter contre ce fléau, en  accordant  un don de 2,3 millions d’Euros durant la campagne 2003-2004.
  • Les cours de langue espagnole : le Service Culturel et de la Coopération de l’Ambassade d’Espagne à Rabat, en collaboration avec l’Institut Cervantes, accorde, depuis 1994, des bourses à ce Département pour permettre aux cadres de suivre des cours d’espagnol.

La coopération financière
Les principales actions de coopération en cours d’exécution grâce au concours financier de l’Espagne couvrent les domaines suivants :

  • Financement de projets de développement agricole dans les zones bours et irriguées ;
  • Appui à la mise en place d’un Système d’Assurance Agricole et à la conception de modèles pour la gestion du risque sécheresse sur les céréales au Maroc ;
  • Appui à la mise en marche d’un système de surveillance de la maladie de la Bluetongue ;
  • Financement des études et de l’expertise technique.

La coopération commerciale
L’Espagne fait partie de l’espace européen et constitue l’un des principaux partenaires économiques du Maroc. Les importations agricoles en provenance d’Espagne sont constituées principalement de produits de la floriculture, des céréales, du coton et des aliments de bétail. Quant aux exportations marocaines, elles concernent les primeurs frais, l’huile d’olive, les conserves végétales, les produits frais et les plantes aromatiques et médicinales.

A noter à cet égard qu’un grand nombre d’investisseurs espagnoles dans le secteur agricole sont installés au Maroc dans les principales zones de production intensives (irriguées) marocaines. Ces entreprises agro-industrielles opèrent principalement dans les secteurs de production à haute valeur ajoutée (fraise, asperge, framboise, légumes, agrumes, olives, riz, etc…) et dans le secteur de la distribution d’intrants (pépinière, fournitures, matériels, etc.).

La participation espagnole à l’opération de partenariat Public-Privé autour des terres de la SODEA-SOGETA illustre bien l’intérêt porté par les professionnels espagnols à l’investissement agricole au Maroc. A titre d’exemple, la superficie attribuée à des investisseurs espagnols couvre 40% de la superficie attribuée aux investisseurs internationaux (56% pour la première tranche).

COOPERATION MAROC -BELGIQUE

Le montant du Programme Indicatif de Coopération (PIC) pour 2006-2009 est de 40 millions d’Euros (contre 26 millions d’Euros pour le programme précédent), se ventilant comme suit :

  • Zone Sous Massa- Draa- Tafilalet : 81,25 %  (32, 5  millions Euros), dont 12,5% ( 5 millions Euros) réservé au secteur agricole.
  • Non négocié : 6,25% (2,5 millions d’Euros). Elle concerne la poursuite et le renforcement du Programme de bourses d’étude et de stages et du Programme de Micro-interventions (DMI) au profit de la société civile pour le développement local (en synergie avec l’INDH).

Il est prévu de maintenir les activités de coopération du PIC 2010-2013 dans les zones rurales de la Région du Souss-Massa-Draa. Vu les données de pauvreté et de vulnérabilité dans les zones rurales des Régions de l'Oriental et du Nord, un déploiement des activités de la coopération belge vers ces régions est également prévu.

Le choix des secteurs prioritaires de la coopération belge émane de l’analyse de la demande de soutien marocaine,  des opportunités en termes de spécialisation sectorielle et des programmes de coopération des autres bailleurs de fonds.

COOPÉRATION MAROC-CANADA

La coopération entre le Maroc et le Canada dans le domaine agricole se matérialise grâce aux actions d’assistance technique en matière de renforcement de capacités, d’appui au secteur privé agro-industriel, et de développement des petits projets de recherche-développement.

L’appui technique apporté par la partie canadienne au secteur agricole nationale a été substantiel durant les deux dernières décennies. Il a été consolidé par la signature des actes juridiques fixant les termes de subventions accordées aux institutions nationales (COMAGRI, IAV Hassan II) et ce, dans le cadre de la mise en œuvre des actions de coopération conclues entre les deux parties.

Les échanges commerciaux des produits agricoles avec le Canada concernent essentiellement les agrumes frais, les conserves végétales et l’importation du blé dur, des légumineuses alimentaires et du mais. La part de l’agriculture dans les échanges commerciaux globaux représente 75 % pour les importations et 68 % pour les exportations.

16/06/2014

Agenda

L M M J V S D
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31