Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime

Le Compact MCA-Maroc est l'accord signé entre le Royaume du Maroc et la Millennium Challenge Corporation le 31 août 2007, à Tétouan, sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Le financement octroyé au Royaume s'élève à 697,5 millions de dollars US.

Le "Millenium Challenge Account" (Compte du Défi du Millénaire - MCA) :

Est destiné à financer des initiatives visant à aider les pays en développement à améliorer leur économie ainsi qu'à relever le niveau de vie de leur population. Ils récompensent les mesures salutaires qui auront été prises en faveur de la croissance économique et de la réduction de la pauvreté.

Il se fonde en effet sur le principe selon lequel l'aide au développement économique ne peut avoir de bons résultats que si elle est liée à l'application d'une politique saine par les pays bénéficiaires. En conséquence, des ressources seront distribuées aux pays en développement qui auront démontré leur ferme attachement aux principes suivants :

  • Une bonne administration publique : l'éradication de la corruption, la défense des droits de l'homme et le respect de l'Etat de droit sont des conditions essentielles d'un développement durable ;
  • La santé et l'éducation de la population : les investissements réalisés dans l'éducation, dans les soins médicaux et dans la vaccination de la population déboucheront sur une société faite de citoyens en bonne santé et bien éduqués qui deviendront à leur tour les agents du développement ;
  • Une politique économique judicieuse qui met l'accent sur la promotion de l'entreprise et sur l'esprit d'entreprise : l'ouverture des marchés, l'adoption d'une politique budgétaire soutenable à long terme et la promotion vigoureuse du développement fourniront l'élan nécessaire à l'essor de l'esprit d'entreprise et de la créativité, gages d'une croissance et d'une prospérité durables.

Cet accord, géré par l'Agence du Partenariat pour le Progrès (APP), vise à renforcer la croissance économique du Royaume et à la stimuler en augmentant la productivité et en améliorant l'emploi dans les secteurs à fort potentiels. Les composantes dudit accord sont réparties comme suit :

Le projet d’Arboriculture fruitière :

L'objectif de ce projet prévoit la promotion des spéculations agricoles peu consommatrices en eau à travers le développement de l'arboriculture fruitière (olivier, amandier, palmier dattier et figuier). Selon la chaîne de valeur du secteur, le projet interviendra au niveau de la production arboricole, de la valorisation post-récolte et de la commercialisation. Les différentes activités prévues profiteront à plus de 136 000 exploitations dans les zones Bour, irriguées et oasiennes, réparties sur plus de 217 000 ha.

Le projet s'étend sur 25 provinces, situées en zones de piedmonts et oasiennes, caractérisées par des niveaux de pauvreté élevés ; des revenus faibles en comparaison aux autres régions du pays et des potentialités et des ressources importantes pour le développement des filières ciblées.

Les interventions proposées visent à créer les conditions nécessaires pour l'augmentation de la productivité et la compétitivité de ces filières et contribuer ainsi à l'amélioration de la croissance et la réduction de la pauvreté dans les provinces concernées. Elles visent également d'induire une transformation profonde au niveau des systèmes de production actuels dominés par la céréaliculture et ce pour passer d'une agriculture traditionnelle et vulnérable aux aléas climatiques à une agriculture plus productive, compétitive, durable et intégrée aux marchés national et international.

18/07/2014

Agenda

«  
  »
L M M J V S D
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31